Découvrez notre sélection de soins pour cibler les signes de l’âge.

Découvrez notre sélection de soins pour cibler les signes de l’âge.

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Principes actifs peaux sensibles.

Quel(s) actif(s) utiliser pour les peaux sensibles ?

Source d’inconfort au quotidien, la peau sensible est un état de peau, se caractérisant par la présence de rougeurs, de picotements, d'échauffements ou de démangeaisons, des signaux d'alerte envoyés par l'épiderme agressé. L'eau calcaire, l'utilisation de produits de soin inadaptés, le stress, les changements hormonaux, les variations climatiques... sont des causes courantes de l'apparition de ces marques. Cependant, sachez qu'il existe des actifs/ingrédients pour soulager et améliorer cette fragilité cutanée. Découvrez-les dans cet article pour ainsi pouvoir choisir les bons produits adaptés aux besoins de votre fragile.

Comment savoir si on a la peau sensible ?

Une peau est dite sensible lorsqu'elle réagit de façon disproportionnée et facilement. Démangeaisons, sensation de chaleur voire de brûlure, picotements, tiraillements... sont le quotidien d'une peau sensible. En plus d’être inconfortable, la peau réactive peut également être inesthétique. Effectivement, elle peut parfois s'accompagner de symptômes d'altération cutanée visibles avec notamment des rougeurs, une sécheresse, des inflammations, la formation de plaques ou des desquamations. Les peaux sensibles ne présentent pas nécessairement des symptômes cliniques faciles à identifier. Les rougeurs et les irritations ne sont que des conséquences inévitables de la sensation d’inconfort ressentie par le sujet.

Ces symptômes peuvent être ponctuels, se manifestant par intermittence, ou bien être permanents provoquant alors une réactivité quasi-constante. Par contre, ils peuvent toucher tous les types de peau à un moment dans leur vie, qu'elles soient grasses, mixtes ou sèches, et concerner toutes les couleurs de peau. Néanmoins, les personnes les plus familièrement ciblées ont généralement une peau à tendance sèche et une peau claire.

Selon une étude publiée en 2008 dans le British Journal of Dermatology portant sur des femmes autour de 40 ans, même si la peau du visage est la zone la plus affectée (85% des cas), les mains (58%), le cuir chevelu (36%), les pieds (34%), le cou (27%), le torse (23%) ou le dos (21%) sont également concernés.

Pourquoi votre peau est-elle sensible ?

Cette hyper-sensibilité de la peau résulte d’une diminution de son seuil de tolérance. Or, plus la peau est sensible, plus son seuil d'irritabilité est faible. Ainsi, elle réagit rapidement aux différents stimuli environnementaux ou à une exposition directe à une substance. Cette baisse du seuil de tolérance s'explique par :

  • Une fragilisation de la fonction barrière de l'épiderme qui est censée protéger la peau des diverses agressions extérieures et de la pénétration d'agents potentiellement irritants, et retenir l'eau afin d'éviter la déshydratation ;

  • Une sécrétion excessive de certains neuromédiateurs par les terminaisons des nerfs superficiels et la libération de cytokines pro-inflammatoires, provoquant alors démangeaisons, rougeurs et irritations.

Sous le coup d'une émotion, d'un stress, des variations climatiques (chaud/froid), du contact direct avec des substances chimiques irritantes présentes dans les soins de la peau, du soleil, des troubles hormonaux (cycle menstruel, ménopause...) ou encore de la pollution, les vaisseaux sanguins se dilatent, la température corporelle augmente et les rougeurs apparaissent, des facteurs qui sont sans effet pour d'autres types de peau.

Douceur, réconfort, apaisement : les besoins d'une peau sensible.

Le premier objectif est de restaurer le film hydrolipidique de la peau afin d'assurer un apport hydrique optimal. En effet, une peau sensible a un grand besoin d’hydratation et de lipides. Il faut donc impérativement privilégier des agents réparateurs, tels que des acides gras, combinés à des actifs hydratants (glycérineacide hyaluronique, etc...) et des agents filmogènes pour limiter l'évaporation de l'eau cutanée. 

Une peau sensible a également besoin de soins confortables formulés avec des composants apaisants et luttant contre la réaction inflammatoire (panthénolbisabolol, allantoïne, etc...) afin de la réconforter, et de calmer les irritations et rougeurs.

Les principes actifs pour peaux sensibles : leurs bienfaits et vertus.

Pour apaiser instantanément les sensations d’inconfort et les irritations et nourrir intensément la peau, l’usage de soins formulés à base d’ingrédients adoucissants, nourrissants et hydratants est indispensable :

  • L'acide hyaluronique (nom INCI : Sodium Hyaluronate) sérum hydratant crème hydratante à 9 ingrédients

  • L'acide polyglutamique. Le sérum repulpant aide à renforcer la fonction barrière de la peau pour conserver une peau hydratée.

  • L'aloe vera (nom INCI : Aloe Barbadensis Leaf Juice) possède des effets apaisants.

  • Le bêta-glucane, issu de bactérie, est un polysaccharide naturel (longue molécule de sucres) entièrement constitué d'unités de glucose. Il régule à la source les facteurs responsables des réactions cutanées désagréables et réactive la micro-circulation sanguine. Il réduit aussi l'hypersensibilité de la peau en stimulant les capacités d'auto-défense de la barrière cutanée et en accélérant le processus de réparation de la peau, tout en possédant un fort pouvoir hydratant. 

    Pour apaiser les peaux sujettes aux rougeurs passagères et diffuses et en finir avec l'inconfort et les picotements, nous avons développé le sérum apaisant, un véritable allié des peaux réactives et fragiles. Non-parfumé, sa formulation, élaborée autour des propriétés apaisantes du bêta-glucane, est à 99% d'origine naturelle et n'intègre aucune substance agressive pour les peaux réactives. Bien qu'il permette de calmer immédiatement et durablement les sensations d'échauffements et de tiraillements des peaux sensibles, le risque zéro allergie n'existe pas. Cependant, tout a été mis en oeuvre afin de minimiser les risques de réactions cutanées. 

  • Le bisabolol est un extrait végétal actif isolé de l'huile essentielle camomille allemande, auquel on attribue des propriétés anti-inflammatoires, cicatrisantes et apaisantes pour la peau. Il améliore l'apparence des peaux abîmées et redonne de la souplesse.

  • La Centella asiatica (nom INCI : Centella Asiatica Leaf Cell Extract)

  • Les céramides

  • L'extrait aqueux de réglisse enrichi en glabridine (nom INCI : Glycyrrhiza Glabra Root Extract), l'un des isoflavonoïdes, est doté d'un potentiel anti-inflammatoire, tant in vitroqu'in vivo, exercé entre autres par l'inhibition de l'activation des MAPK (protéines kinases qui conduisent à l'activation de plusieurs facteurs de transcription qui eux-même activent la transcription de différents gènes inflammatoires) et de la translocation de NF-kB dans le noyau (principal facteur de transcription impliqué dans la réponse inflammatoire), ainsi que la modulation de l'expression de divers médiateurs pro-inflammatoires (TNF-α, IL-1β, IL-6). 

    L'extrait de réglisse renferme aussi une teneur importante en acide glycyrrhizique (saponine), qui participe également à son action anti-inflammatoire. En effet, une étude a démontré que les effets de l'acide glycyrrhizique étaient proches de la désoxycorticostérone, une molécule reconnue pour son action anti-inflammatoire en pharmacie, qu'on le qualifie même de cortisone naturelle. Ainsi, l'extrait de réglisse soulage les peaux irritées, les rougeurs, ainsi que les démangeaisons.

  • La niacinamide est un principe actif se distinguant par ses propriétés anti-inflammatoires. Elle favorise également la production de cellules cutanées saines, la réparation du collagène et l’optimisation de l’hydratation de la peau.

  • Le squalane. sérum nourrissant

Sources :

  • MORTON J. F. Major medicinal plants : botany, culture, and uses (1977).

  • CARMICHAEL M. D. & al. Immune modulating effects of β-glucan. Current Opinion in Clinical Nutrition and Metabolic Care (2010).

  • PRAKOESWA C. R. S. & al. Role of Centella asiatica and ceramide in skin barrier improvement: a double blind clinical trial of Indonesian batik workers. Journal of Basic and Clinical Physiology and Pharmacology (2012).

  • CHEN S-M. & al. Phytochemistry and biological properties of glabridin. Fitoterapia (2013).

  • MAIBACH H. & al. Sensitive skin: an overview. International Journal of Cosmetic Science (2013).

  • BAWANKULE D. U. & al. α-(-)-bisabolol reduces pro-inflammatory cytokine production and ameliorates skin inflammation. Current Pharmaceutical Biotechnology (2014).

  • XU B. & al. Skin health promotion effects of natural beta-glucan derived from cereals and microorganisms: a review. Phytotherapy Research (2014).

  • PYTKOWSKA K. & al. Moisturizing and anti-inflammatory properties of cosmetic formulations containing Centella asiatica extract. Indian Journal of Pharmaceutical Sciences (2016).

  • FRATTARUOLO L. & al. Antioxidant and anti-inflammatory activities of flavanones from Glycyrrhiza glabra L. (licorice) leaf phytocomplexes: identification of licoflavanone as a modulator of NF-kB/MAPK pathway. Antioxidants (Basel) (2019).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: