Nouveau : soin conçu pour les peaux sujettes à la rosacée

Nouveau : soin conçu pour les peaux sujettes à la rosacée

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Bienfaits de l'acide polyglutamique pour la peau.

Quels sont les bienfaits de l'acide polyglutamique sur la peau ?

L'acide polyglutamique est un composé récent dans le secteur cosmétique. De plus en plus d'études scientifiques sont réalisées sur cet actif, mettant en avant ses excellentes propriétés hydratantes et régénérantes. Retrouvez ici les principaux bienfaits de cet acide en application cutanée.

L’acide polyglutamique pour l’hydratation de la peau.

L'acide polyglutamique ou PGA est un peptide hydrosoluble issu de la polymérisation d'acide glutamique extrait de la fermentation des graines de soja. Ce composé lutte contre la déshydratation cutanée à différents niveaux.

Tout d'abord, il forme un film microscopique à la surface du tissu épidermique qualifié de microgel. Cet arrangement moléculaire gonfle au contact de l'eau et emprisonne les molécules H2O. Par ce mode d'action, le PGA est capable de retenir jusqu'à 5 000 fois son poids en eau. En comparaison, l'acide hyaluronique retient quant à lui jusqu'à 1 000 fois son poids en eau. Une étude de 2014 a ainsi révélé que le PGA avait un effet plus hydratant que l’acide hyaluronique.

Ensuite, le PGA booste la production de molécules composant le facteur d'hydratation naturelle (NMF). Pour rappel, dans la couche cornée, l'eau est retenue grâce à des substances hygroscopiques qui se forment au cours de la différenciation épidermique. Ainsi, plusieurs études ont démontré la capacité de l'acide polyglutamique à booster la production de certaines de ces molécules dont l’acide pyrrolidone carboxylique (PCA), l’acide lactique et l’acide urocanique.

Enfin, le PGA limite l'activité de la hyaluronidase, l'enzyme responsable de la diminution d’acide hyaluronique présent dans le tissu dermique. Pour rappel, l'acide hyaluronique est une molécule majoritairement produite par les fibroblastes du derme (couche profonde de la peau) qui agit comme une éponge et retient l'eau. Elle assure ainsi l'hydratation de la peau et lui donne son aspect rebondie et repulpée. Au fil des années, non seulement sa teneur diminue mais sa qualité change également. Ainsi, à 50 ans, le stock d'acide hyaluronique a diminué de moitié. Cette chute drastique entraîne une atrophie des poches graisseuses situées dans la profondeur du derme, à l'origine de l'apparition des rides et des ridules à la surface de la peau. En inhibant l'activité de l'enzyme hyaluronidase, l'acide polyglutamique prévient donc la déshydratation de la peau et l’apparition des signes de l'âge.

Remarque : S'il aide à maximiser l'hydratation de l'épiderme, le PGA ne peut cependant pas agir en profondeur en raison de son poids moléculaire trop élevé. Son action se limite aux couches superficielles de la peau. L'acide hyaluronique à bas poids moléculaire est davantage recommandé pour hydrater la peau en profondeur.

L’acide polyglutamique pour atténuer les rides.

Le vieillissement de la peau est dû à des facteurs intrinsèques, tels qu'une diminution du taux de renouvellement cellulaire, une modification de la composition du derme et des molécules qui le constitue (acide hyaluronique, collagène...) et la fonte du tissu graisseux et musculaire qui ne joue plus son rôle de soutien. Des facteurs extrinsèques qui dépendent du mode de vie du sujet peuvent largement accélérer le processus (mauvaise alimentation, tabagisme, consommation excessive d'alcool, exposition au soleil, stress, manque de sommeil...). Face à cela, des rides se creusent, la peau devient plus sèche, des taches pigmentaires peuvent apparaitre, ainsi que des vaisseaux dilatés. En outre, l'épiderme change, il s'épaissit ou s'amincit selon les personnes.

Les premières rides qui apparaissent vers la trentaine sont le plus souvent des rides de déshydratation (en général autour des yeux et/ou sur le front). L'acide polyglutamique permet de ralentir ce processus grâce à son action hydratante, décrite dans le paragraphe précédent. En outre, une étude a démontré la capacité de l'acide polyglutamique à renforcer l'élasticité de la peau de manière plus significative que le collagène et l'acide hyaluronique en application topique.

L’acide polyglutamique pour apaiser certaines affections cutanées.

Traditionnellement, l’acide polyglutamique était utilisé en médecine pour accélérer les processus cicatriciels des blessures et des brûlures plus ou moins importantes. Une étude de 2015 réalisée sur des animaux a révélé que le PGA pouvait accélérer la cicatrisation des plaies. Il agit en stimulant la synthèse des facteurs de croissance transformants TGF-β qui jouent un rôle essentiel dans la régulation des réponses immunitaires.

En outre, l’acide polyglutamique est efficace contre les bactéries acnéiques S. aureus et la levure Candida albicans qui provoquent des infections fongiques comme le pied d’athlète, les démangeaisons de jock, l’érythème fessier et les mycoses des ongles.

Sources

  • HONG-JOO SONA & al. In vitro evaluation of new functional properties of poly-γ-glutamic acid produced by Bacillus subtilis. Saudi Journal of Biological Sciences (2014).

  • MOON-HEE SUNG & al. Promotion effects of ultra-high molecular weight poly-γ-glutamic acid on wound healing. Journal of Microbiology and Biotechnology (2015).

  • RADECKA I. & al.Poly-γ-glutamic acid: production, properties and applications. Microbiology Society (2015).

  • HIURA N. & al. Characterization of poly(L-glutamic acid)-grafted hyaluronan as a novel candidate medicine and biomedical device for intra-articular injection. Journal of Biomedical Materials Research (2017).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: