BRONZAGE : La routine pour le prolonger

BRONZAGE : La routine pour le prolonger

Sélection
Soins visage
Soins corps & cheveux
Par préoccupation
Diagnostic de peau
Aide et Contact

Acide hyaluronique

Nom d’usage : Acide hyaluronique.
Désignation I.N.C.I. : Sodium Hyaluronate.
Procédé d’obtention : Biofermentation bactérienne à partir d'extraits végétaux, purification et précipitation.
Source : Végétale (blé, maïs, soja).
Nom botanique : Triticum sativum (blé), Zea mays (maïs), Glycine maxima (soja).
Famille : Poacées (blé, maÏs), Fabacées (soja).
Partie de la plante extraite : Graines (blé, maÏs), substrat végétal (soja).
Provenance, origine : Haut poids moléculaire : France (blé) et Chine (maïs) ; Bas poids moléculaire : France (blé) et République Tchèque (soja).
Caractéristiques chimiques : Glycosaminoglycane linéaire non-sulfaté composé d'unités répétitives de disaccharides ; Soluble dans l'eau et non-soluble dans l'alcool ; Acide hyaluronique bas poids moléculaire : de 2,0 x 10^5 à 4,0 x 10^5 Dalton ; Acide hyaluronique haut poids moléculaire : de 1,8 x 10^6 à 2,2 x 10^6 Dalton.
Forme galénique : Emulsion, solution colloïdale, solution vraie aqueuse, baume.
Dosage nécessaire dans les produits cosmétiques : L'acide hyaluronique peut fonctionner à très faibles pourcentages, dès 0,01%. Nous recommandons de l'utiliser entre 0,01 et 3% (concentration maximum non-règlementée).
Fonctions : Humectant, hydratant, agent d'entretien de la peau.
Propriétés : Hydratant, repulpant, filmogène, émollient.
Indications : Tous les types de peaux, particulièrement les peaux déshydratées, sèches, ternes ou matures.

Details

Utilisation

Soins visage (sérums à la texture gel aqueux, crèmes visage, crèmes contour des yeux, crèmes solaires visage, baumes à lèvres, masques visage, lotions toniques) ; Soins capillaires (shampooings, masques hydratants pour les cheveux, après-shampooings) ; Soins corps (crèmes solaire, laits, gels, baumes mains).

Moyen de conservation

A conserver dans un endroit frais et bien ventilé entre 2 et 8°C pour un stockage à long terme. Tenir à l'écart de la chaleur, de l'humidité et des rayons directs du soleil.

Contre-indications, précautions d’emploi

En application topique, actif sûr et particulièrement bien toléré par tous les types de peau. Il est néanmoins déconseillé d'utiliser un soin en contenant à des endroits où la peau présente des inflammations et des infections.

En injection, selon l'ANSM, les effets indésirables ne touchent que 0,1 à 1 % de personnes. Les plus fréquents sont des oedèmes, des rougeurs cutanées, des démangeaisons, des érythèmes et de légers bleus. Il ne faut pas s'en inquiéter, ils sont fréquents et disparaissent en quelques jours. Les injections chirurgicales d'acide hyaluronique sont contre-indiquées en cas de grossesse ou d'allaitement.

En savoir plus

C'est en 1934 que l’acide hyaluronique a été découvert dans l’humeur vitrée de l’œil bovin. En cosmétique, le premier soin contenant cet actif a fait son apparition dans les années 70. A l'époque, l'acide hyaluronique est extrait des crêtes de coq à la suite d’un traitement chimique, d’un broyage et d’une purification. Aujourd'hui, par soucis d'éthique et pour être conforme à la règlementation, la production microbienne d’acide hyaluronique a remplacé son extraction de source animale.

Articles sur : Acide hyaluronique