Nouveau : La poudre libre matifiante

Nouveau : La poudre libre matifiante

Sélection
Soins visage
Soins corps & cheveux
Par préoccupation
Diagnostic de peau
Aide et Contact

Fiche d'identité : Acide hyaluronique et ses sels

Nom d’usage : Acide hyaluronique, Hyaluronane, Hyaluronate de sodium.
Désignation I.N.C.I. : Hyaluronic Acid, Sodium Hyaluronate, Hydrolyzed Hyaluronic Acid, Sodium Hyaluronate Crosspolymer, Sodium Acetylated Hyaluronate, Hydrolyzed Sodium Hyaluronate.
Procédé d’obtention : Biofermentation bactérienne à partir d'extraits végétaux, purification et précipitation.
Source : Végétale (blé, maïs, soja).
Nom botanique : Triticum sativum (blé), Zea mays (maïs), Glycine maxima (soja).
Famille : Poacées (blé, maÏs), Fabacées (soja).
Partie de la plante extraite : Graines (blé, maÏs), substrat végétal (soja).
Provenance, origine : Haut poids moléculaire : France (blé) et Chine (maïs) ; Bas poids moléculaire : France (blé) et République Tchèque (soja).
Caractéristiques chimiques : Glycosaminoglycane linéaire non-sulfaté composé d'unités répétitives de disaccharides ; Soluble dans l'eau et non-soluble dans l'alcool ; Acide hyaluronique bas poids moléculaire : de 2,0 x 10^5 à 4,0 x 10^5 Dalton ; Acide hyaluronique haut poids moléculaire : de 1,8 x 10^6 à 2,2 x 10^6 Dalton.
Forme galénique : Emulsion, solution colloïdale, solution vraie aqueuse, baume.
Dosage nécessaire dans les produits cosmétiques : L'acide hyaluronique peut fonctionner à très faibles pourcentages, dès 0,01%. Nous recommandons de l'utiliser entre 0,01 et 3% (concentration maximum non-règlementée).
Missions : Humectant, hydratant, agent d'entretien de la peau.
Propriétés : Hydratant, repulpant, filmogène, émollient, antioxydant, anti-inflammatoire, protecteur, restructurant.
Indications : Tous les types de peaux, particulièrement les peaux déshydratées, sèches, ternes ou matures.

Details

Propriétés

  • Anti-inflammatoire, antioxydant : Capable de diminuer la production d'interleukines pro-inflammatoires responsables de la génération de radicaux libres à l'origine du vieillissement prématuré de la peau ;

  • Filmogène, protecteur : Renforcer la barrière cutanée en créant un film viscoélastique à la surface pour empêcher l'eau présente dans la peau de s'évaporer et pour la protéger des agressions extérieures ;

  • Hydratant : Capacité de fixer jusqu'à 1 000 fois son poids en eau, permettant de remplir les espaces intercellulaires en se combinant avec les molécules d'eau ;

  • Restructurant, repulpant : Infiltrer les couches de l'épiderme pour capter et gélifier l'eau pour un effet repulpant, en plus de renforcer et stimuler la production naturelle d'acide hyaluronique par les fibroblastes en servant de molécules de signalisation, pour atténuer l'apparence des rides et repulper la peau.

Utilisations

  • Soins visage (sérums à la texture gel aqueux, crèmes visage, crèmes contour des yeux, soins solaires, baumes/sérums à lèvres, masques visage, lotions toniques, démaquillants) ;

  • Soins corps (soins solaire, laits/gels/crèmes corps, baumes mains) ;

  • Soins cheveux (shampooings, masques hydratants, après-shampooings).

Moyen de conservation

Conserver dans un endroit frais et bien ventilé entre 2 et 8°C pour un stockage à long terme. Tenir à l'écart de la chaleur, de l'humidité et des rayons directs du soleil.

Contre-indications, précautions d’emploi

En application topique, l'acide hyaluronique est un actif sûr et particulièrement bien toléré par tous les types de peau. Il est néanmoins déconseillé d'utiliser un soin en contenant à des endroits où la peau présente des inflammations et des infections.

En injection, selon l'ANSM, les effets indésirables ne touchent que 0,1 à 1% de personnes. Les plus fréquents sont des oedèmes, des rougeurs, des démangeaisons, des érythèmes et de légers "bleus". Il ne faut pas s'en inquiéter, ils sont fréquents et disparaissent en quelques jours. Cependant, les injections chirurgicales d'acide hyaluronique sont contre-indiquées en cas de grossesse ou d'allaitement.

En savoir plus

L'acide hyaluronique (AH) est un polysaccharide linéaire formé par l'alternance d'unités d'acide uronique et d’aminoglycane. Il s’agit d’un glycosaminoglycane qui constitue la matrice extracellulaire de l’organisme. L’AH a pour fonction d’assurer l’hydratation de la peau. Au niveau du derme, il contribue à former le tissu conjonctif et sert de support aux fibres de collagène et d’élastine. Il joue ainsi un rôle fondamental dans la densité et la tonicité de la peau. C’est en 1984 que l’AH a été découvert dans l’humeur vitrée de l’oeil de boeuf par Karl MEYER et John PALMERER. Cet actif est présent dans la composition de nombreux soins cosmétiques. Le premier soin contenant ce principe actif a fait son apparition dans les années 70. A l’époque, l’acide hyaluronique est extrait des crêtes de coq à la suite d’un traitement chimique, d’un broyage et d’une purification. Aujourd’hui, par soucis d’éthique et pour être conforme à la règlementation, la production microbienne d’AH a remplacé son extraction de source animale. La structure de l’AH confère des propriétés physico-chimiques et biologiques uniques qui dépendent du poids moléculaire. Dans les formules cosmétiques, l’AH peut être présente sous forme d’hyaluronate de sodium (nom INCI: Sodium Hyaluronate) afin de réduire la dégradation chimique tout en améliorant sa solubilité dans l'eau.

Articles sur : Acide hyaluronique