Édition limitée pour la Saint-Valentin

Édition limitée pour la Saint-Valentin

Sélection
Soins visage
Soins corps & cheveux
Par préoccupation
Diagnostic de peau
Aide et Contact
Pellicules grasses ou sèches : comment les distinguer ?

Pellicules grasses ou sèches : comment les distinguer ?

Les pellicules sont parfois inesthétiques et inconfortables. Elles se déclinent en deux types : sèches et grasses. Cette affection transitoire du cuir chevelu touche aussi bien les femmes que les hommes et peut survenir à n’importe quel âge. Si elle est correctement prise en charge, elle peut disparaître rapidement. Mais pour cela, il faut connaître le type de pellicules présent dans les cheveux afin de choisir la solution adaptée.

Publié le 6 janvier 2023, par Sandrine, Chargée de la communication scientifique — 10 min de lecture

Tour d'horizon sur les pellicules.

En France, les pellicules touchent 1 personne sur 2. Malgré le fait qu'elles soient bénignes, les pellicules peuvent entacher le quotidien des personnes affectées. En effet, ces dernières sont parfois inesthétiques et provoquent des démangeaisons plus ou moins intense.

Facilement reconnaissables, il s'agit de cellules mortes ou squames blanchâtres ou grisâtres au niveau du cuir chevelu. Ces cellules mortes sont le résultat d'un renouvellement cellulaire accéléré au niveau du cuir chevelu. Ce renouvellement cellulaire trop rapide engendre un défaut de maturation des cellules de l'épiderme qui ne peuvent pas s'éliminer naturellement. Elles s'agglutinent entre-elles formant ainsi les pellicules.

Bien que le mécanisme de renouvellement cellulaire accéléré à l'origine des pellicules soit parfaitement connu, l'origine des pellicules reste sujet à discussion. En effet, la prolifération de micro-organismes (champignon Malassezia), la prédisposition génétique et l'excès de sébum, sont les principales causes mises en évidence. Toutefois, il existe d'autres facteurs favorisants l'apparition des pellicules (alimentation, moment de stress...).

Les pellicules sont donc une affection fréquente du cuir chevelu. Malgré qu'elles soient bénignes, ces dernières peuvent impacter négativement la confiance en soi. Pour en venir à bout, il est d'abord important de distinguer les deux différents types de pellicules.

Pellicules sèches : comment les reconnaître ?

Les pellicules sèches représentent le type de pellicule le plus fréquent. Fines, sèches et de couleur blanchâtre, elles tombent comme de la neige au niveau des épaules. En général, les pellicules sèches sont surtout observées sur les cuirs chevelus secs ou normaux. Ce type de pellicules est rarement accompagné de démangeaisons.

Bien qu'elles soient bénignes, les pellicules sèches sont inesthétiques et peuvent donner un aspect négligé. Ces dernières peuvent donc être source de mal-être pour les personnes atteintes.

Pellicules grasses : comment les reconnaître ?

Beaucoup plus rares que les pellicules sèches, les pellicules grasses sont pourtant plus difficile à gérer. On distingue les pellicules grasses par leur aspect épais et jaunâtre. Contrairement aux pellicules sèches qui n'adhèrent pas au cuir chevelu, les pellicules grasses se détachent difficilement du cuir chevelu. Elles s'agglomèrent entre-elles et forment des plaques épaisses qui se mélangent au sébum. Ce type de pellicules est accompagné d'une sensation de démangeaison plus ou moins intense. Elles apparaissent en général sur les cuirs chevelus gras.

À noter : dans le cas où l'état pelliculaire est sévère, il pourrait s'agir de la dermatite séborrhéique. N'hésitez pas à consulter un dermatologue.

Comment venir à bout des pellicules ?

Qu'elles soient grasses ou sèches, les pellicules sont gênantes au quotidien. Pour les éliminer, certains gestes sont à adopter :

  • L'utilisation d'huiles essentielles.

De par leur composition chimique complexe, les huiles essentielles ont une efficacité remarquable notamment contre les pellicules. C'est le cas des huiles essentielles assainissantes tels que l'huile essentielle d'arbre à thé, de palmarosa ou encore de cèdre d'atlas. Vous pouvez mélanger quelques gouttes de ces huiles essentielles dans votre shampoing en respectant les dosages recommandés.

Attention : l'usage d'huiles essentielles n'est pas anodin, veuillez respecter les précautions d'emplois. Les huiles essentielles sont déconseillées aux femmes enceintes et allaitantes.

  • L'usage d'un shampoing adapté.

Les pellicules nécessite l'usage d'un shampoing adapté. En général les shampoings anti-pelliculaires sont composés :

  1. D'actifs antifongiques : ils permettent de lutter contre la prolifération des champignons de type Malassezia.

  2. D'actifs anti-prolifératifs : ils agissent contre la multiplication excessive des cellules épidermiques du cuir chevelu.

  3. D'actifs anti-inflammatoires et apaisants : afin de lutter contre les rougeurs et les démangeaisons du cuir chevelu.

Notre shampoing anti-pelliculaire est adapté aux pellicules grasses et sèches. Il est formulé à base d'1% de piroctone olamine qui possède une activité antifongique et limite la sécrétion de sébum. Il contient également de l'extrait de jujubier qui régule les desquamations et réduit ainsi la formation de pellicules. Il apaise également les démangeaisons et les irritations. Ajouté à cela, ce soin renferme des huiles essentielles de cèdre d'atlas et de sauge sclarée reconnues pour leurs actions anti-pelliculaire et séborégulatrice.

Si vous êtes sujet aux pellicules sèches, vous pouvez utiliser en complément de notre shampoing anti-pelliculaire notre traitement cuir chevelu apaisant. Formulé à base d'1% de bisabolol qui est anti-inflammatoire et d'extrait de coton qui est adoucissant, notre traitement calmant réduit les sensations d'inconfort du cuir chevelu (sécheresse et démangeaisons). Il renferme de l'huile d'amande douce connue pour ses vertus anti-inflammatoires et rééquilibrantes ainsi que de la glycérine végétale qui prévient la déshydratation. Appliquez une à deux pipettes sur l’ensemble du cuir chevelu sec une fois par jour, le matin ou le soir, et massez. Ce traitement ne se rince pas.

Si vous êtes au contraire sujet aux pellicules grasses, vous pouvez utiliser en complément notre traitement cuir chevelu purifiant. Il est composé de 4% de zinc PCA et d'extrait d'ortie qui sont connus pour leurs propriétés purifiantes et séborégulatrices. Ajouté à cela, il renferme des huiles essentielles de menthe poivrée et d'eucalyptus globulus qui grâce à leurs vertus antibactériennes et antifongiques, aident à assainir le cuir chevelu en luttant contre la prolifération des micro-organismes responsables des pellicules.

Important : bien que les pellicules soient bénignes, une consultation chez le dermatologue est nécessaire surtout en cas d'états pelliculaires sévères. De plus, les pellicules sèches présentent un tableau clinique proche du psoriasis. Le médecin pourra ainsi vous guider au mieux.

Source

  • Luis J. Borda & Tongyu C. Wikramanayake, Seborrheic Dermatitis and Dandruff: A Comprehensive Review (2015)

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: