NOUVEAU : Le sérum mascara

NOUVEAU : Le sérum mascara

Sélection
Soins visage
Soins corps & cheveux
Par préoccupation
Diagnostic de peau
Aide et Contact
Comment éviter les poils incarnés de la barde ?

Barbe : comment éviter les poils incarnés ?

Les poils incarnés sont disgracieux, douloureux et peuvent s'infecter. Au niveau de la barbe, le risque de développer des poils incarnés est important dû à plusieurs facteurs. Découvrez dans cet article, nos conseils pour éviter les poils incarnés au niveau de la barbe.

Publié le 15 juin 2022, par La rédaction — 11 min de lecture

Définition d'un poil incarné.

Avant d'expliquer ce qu'est un poil incarné, il est nécessaire de rappeler d'où viennent les poils. En effet, à l'exception de certaines zones (zones glabres), tout notre corps contient des follicules pileux ou follicules pilo-sébacés. La partie basse du follicule pileux est le bulbe, et il comprend la matrice pilaire contenant des kératinocytes et des mélanocytes qui produisent les poils. Ces derniers cheminent à travers le canal pilaire et sortent au niveau de l'orifice du canal pilaire (ostium) afin de se retrouver à la surface de la peau.

On parle de poil incarné lorsque ce dernier ne parvient pas à franchir la barrière du derme, qui se recroqueville ou qui se tire-bouchonne. Ainsi, la croissance du poil se fait donc à l'intérieur de la peau et non à sa surface. Cela cause souvent des inflammations et l'apparition de petits boutons rouges pouvant démanger, et voire même qui peuvent être douloureux si le problème n'est pas traité à temps. S'ils n'arrivent pas disparaître par eux-même, dans certains cas, ces boutons enflammés peuvent s'infecter et s'accompagner du pus avec une augmentation de volume et des douleurs.

Les poils incarnés se retrouvent essentiellement au niveau des parties du corps soumises à une friction répétée avec des vêtements serrés et aux endroits régulièrement rasés ou épilés. Par exemple, chez les hommes, les zones les plus touchées par les poils incarnés sont le menton, le torse et le cou, et chez la femme ce sont les jambes, les aisselles et la zone pubienne.

Qu'en est-il des poils incarnés au niveau de la barbe ?

Un poil incarné peut se manifester par de simples boutons rouges, mais certains peuvent être infectés : on parle de folliculite. Cela correspond à une infection des follicules pileux, généralement due à la bactérie Staphylococcus aureus, entraînant la présence de boutons remplis de pus à la surface de la peau.

Comme dit plus haut, certaines zones sont plus à risque de développer des poils incarnés. Par exemple, nombreux sont les hommes qui en souffrent au niveau de la zone de la barbe (joues et cou), c'est ce qu'on appelle la pseudofolliculite de la barbe. Il s'agit d'une affection cutanée courante, chronique et inflammatoire qui survient à la suite du rasage dû à un défaut structurel de la tige pilaire, cas principalement observé chez les hommes d'origine africaine. Elle est généralement caractérisée par de petites papules et pustules douloureuses au niveau des joues et du cou, mais il peut évoluer vers la formation de cicatrices et de chéloïdes chez certains individus.

Note : Les cicatrices chéloïdes correspondent à un épaississement anormal du tissu cutané. Elles se caractérisent par une boursouflure fibreuse.

Comment prévenir l'apparition de poils incarnés au niveau de la barbe ?

  • Adopter la technique de rasage/d'épilation.

    Les rasoirs à plusieurs lames sont fortement déconseillés. Privilégiez plutôt les rasoirs électriques, les tondeuses réglables ou encore même la crème dépilatoire pour avoir moins de poils incarnés. De plus, éviter de passer plusieurs fois avec votre rasoir ou votre tondeuse sur la même zone car cela augmente le risque d'inflammation. Epilez également dans le sens du poil et non à rebrousse-poil, quel que soit la technique employée (cire, épilateur électrique, pince à épiler, etc...). Finalement, le rasage ne doit jamais se faire à sec au risque d'irriter la peau. Avant de vous raser, mouillez votre peau et utilisez un gel ou d'une crème à raser.

  • Faire un gommage hebdomadaire préventif.

    Une peau épaissie est plus à risque de développer des poils incarnés. Ainsi, l'exfoliation permet d'éliminer les cellules mortes à la surface de l'épiderme pour éviter qu'elles ne s'accumulent et ne bouchent les pores, empêchant ainsi la sortie du poil. De plus, elle permet de faciliter la sortie des poils logés sous peau.

    De façon quotidienne et après avoir nettoyé votre peau, nous vous conseillons d'utiliser notre tonique purifiant à l'acide salicylique matin et soir. Ce dernier est actif kératolytique qui élimine les cellules mortes à la surface de la peau. De plus, l'acide salicylique possède d'excellentes propriétés anti-bactériennes, permettant d'éviter le développement de micro-organismes.

  • Hydrater et nourrir sa peau quotidiennement pour prévenir les poils incarnés.

    Hydrater votre peau matin et soir avec une crème permet de la rendre plus souple et de faciliter la sortie du poil au niveau de l'orifice pilaire. Vous pouvez par exemple utiliser notre crème visage purifiante qui est composée de zinc PCA et d'extrait de bambou qui sont des actifs séborégulateurs. Elle sera idéale si vous avez une peau grasse à imperfections.

    Note : Le choix de la crème hydratante doit être adapté à votre type de peau. Par exemple si vous avez la peau sèche, tournez vous plutôt vers notre crème visage nourrissante.

  • Optez pour l'épilation définitive au laser.

    Il s'agit de la seule méthode efficace pour en venir à bout des poils incarnés. En effet, elle détruit 80 à 90% des poils à leurs racines. Or, un poil détruit ne peut plus s'incarner ! Le laser cible la mélanine des poils. Le faisceau de lumière émit par le laser détruit et brûle le poil.  La longueur d'onde spécifique du laser détruit uniquement les bulbes pileux sans endommager la peau : c'est le principe de photothermolyse sélective. L'épilation au laser peut être réalisée sur toutes les zones du corps, y compris le visage.

À savoir : Si votre problème de poils incarnés au niveau de la barbe est récurrent, n'hésitez pas à consulter un médecin. En effet, il est possible que vous soyez porteur chronique du Staphylococcus aureus. Dans ce cas, le médecin pourra vous prescrire un traitement antibiotique afin d'éradiquer cette bactérie.

Deux produits Typology pour prendre soin de sa barbe.

1 à 2 fois par semaine, appliquez notre gommage cuir chevelu sur votre barbe afin d'exfolier votre peau. Cela permettra d'éliminer les cellules mortes à la surface de la peau et d'affiner l'épiderme facilitant ainsi la sortie du poil. Notre gommage offre une double exfoliation chimique (P.H.A.) et mécanique (perles de jojoba et poudre de silice). Elle contient également de l'huile essentielle d'eucalyptus globulus qui possède une action antiseptique et apaisante ainsi que de l'huile essentielle de menthe poivrée permettant de stimuler la pousse de la barbe.

Ensuite, appliquez notre huile barbe et cheveux. Elle est formulée à base d'huile de chanvre, d'huile de ricin et d'huile d'argan qui permettent de renforcer les poils de la barbe. De plus, l'huile de ricin a une action anti-inflammatoire permettant de soulager les irritations. Riches en acides gras, ces huiles végétales nourrissent et assouplissent la peau évitant ainsi l'apparition de poils incarnés au niveau de cette zone. Notre huile barbe et cheveux contient également de l'huile essentielle de mandarine verte et de pin sylvestre connus pour leurs actions anti-bactériennes. Prélevez 3 à 4 gouttes d'huile, réchauffez l'huile pendant quelques secondes entre les paumes de vos mains et appliquez sur votre barbe. Massez pour bien faire pénétrer le produit. 

Source :

  • WONG S. Y. & al. Preparing the hair follicle canal for hair shaft emergence. Experimental Dermatology (2021).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: