Édition limitée pour la Saint-Valentin

Édition limitée pour la Saint-Valentin

Sélection
Soins visage
Soins corps & cheveux
Par préoccupation
Diagnostic de peau
Aide et Contact
Les différents hydrolats à utiliser au quotidien.

Quels sont les différents hydrolats à utiliser au quotidien ?

Connus depuis plusieurs millénaires, les hydrolats étaient fort appréciés pour les soins cutanés en Égypte antique et pour d’autres civilisations anciennes. Du temps de l’empire babylonien jusqu’à notre ère, l’utilisation des hydrolats a perduré en raison des nombreux bienfaits qu’elle procure. Découvrez tous les bienfaits de certains hydrolats dans votre quotidien afin d'adopter ce nouveau geste de soin dans votre routine beauté.

Publié le 19 décembre 2022, par Stéphanie, Doctoresse en Sciences de la Vie et de la Santé — 5 min de lecture

Hydrolat ou eau florale : pourquoi en utiliser au quotidien ?

Dans le langage courant, on entend par hydrolat un extrait naturel aqueux (vapeur d’eau recondensée) obtenu lors de la distillation à la vapeur d'eau de diverses parties de plantes aromatiques ou non (fleurs, semences, feuilles, racines...) en parallèle de l'huile essentielle obtenue par le même procédé d’extraction. Lorsqu'il est uniquement issu de fleurs, on parle plutôt d’eau florale. Il est donc commun de parler d'eau florale d'oranger, de bleuet ou de rose de Damas.

L'hydrolat est constitué majoritairement d'eau mais aussi de composés aromatiques à caractère hydrophile de la plante distillée en proportion plus ou moins importante (polyphénols, acides, phénols, alcools, cétones, aldéhydes, oxydes, etc...) que l'on ne retrouvera pas dans l’huile essentielle si la plante est aromatique, ainsi que des traces de molécules hydrophobes caractéristiques des huiles essentielles (entre 0,05 et 0,5%) comme les monoterpènes, les esters terpéniques et sesquiterpènes. Cette composition confèrent aux hydrolats l'odeur et les propriétés de la plante dont il est issu, sans pour autant être aussi puissant que l'huile essentielle. On dit souvent même que l'hydrolat est une copie diluée de l'huile essentielle.

Considéré comme un sous-produit de la distillation, l'hydrolat présente pourtant de nombreux bienfaits non-négligeables utiles pour tous les types de peau, qui diffèrent parfois de l'huile essentielle correspondante. Grâce à un pH légèrement acide (entre 3,9 et 6,8), les hydrolats peuvent être utilisés comme lotions toniques pour le visage afin d'éliminer les derniers résidus oubliés par le démaquillage/nettoyage de la peau, à rééquilibrer le pH cutané et à préparer la peau aux soins. Ils peuvent également être utilisés en remplacement de l'eau du robinet pour nettoyer sa peau. En effet, les résidus de calcaire peuvent irriter la peau et ternir son éclat. Comme ils sont chargés en molécules actives, ils sont adaptés à beaucoup de problématiques cutanées et permettent ainsi de prendre soin de la peau avec douceur. Ils peuvent alors être purifiants, apaisants, fortifiants, assainissants, équilibrants, adoucissants, tonifiants, illuminateurs...

Très dilués en molécules actives et contenant principalement de l'eau, les hydrolats constituent une version plus douce des huiles essentielles et sont ainsi très bien tolérés par toutes les peaux. En effet, ils ne présentent pas de risques d'utilisation, sauf cas particulier. Ils peuvent ainsi être utilisés par les personnes les plus sensibles comme les femmes enceintes ou qui allaitent, les enfants, les bébés... qui ne peuvent bien souvent pas utilisées les huiles essentielles.

6 exemples d'hydrolat les plus utiles au quotidien pour prendre soin de sa peau.

Il existe une grande variété d'hydrolats avec des propriétés très variées. Voici des exemples parmi les plus répandus :

  • Hydrolat de bleuet (nom INCI : "Centaurea Cyanus Flower Water") :

    Décongestionnant, circulatoire, apaisant, antibactérien et anti-inflammatoire, l’hydrolat de bleuet est un incontournable pour les paupières gonflées ou irritées par les allergies, la fatigue..., également en cas d'affections oculaires de type conjonctivite, blépharite, orgelet ou chalazion. On lui donne d'ailleurs le surnom d'eau casse-lunettes. En effet, utilisé en complément des soins du contour des yeux, il aide à réactiver la microcirculation sanguine et lymphatique locale afin d'estomper les signes de fatigue visibles, soit décongestionner les poches aqueuses et diminuer le bleus des cernes. Comment l'utiliser ? Appliquez directement sur les yeux un coton imbibé d'hydrolat de bleuet. Laissez poser quelques minutes et effectuez ensuite un massage circulaire de la paupière avec le coton.

    Petit bonus : Pour booster son efficacité, il peut être placé au réfrigérateur. 

    Bien que l'hydrolat de bleuet soit une référence pour prendre soin des yeux, il peut aussi être adopté par les peaux sèches, ternes et sujettes aux inconforts. Avec en plus des vertus astringentes, réparatrices, antioxydantes et revitalisantes, il ravive le teint, tonifie l'épiderme, calme les sensations d'inconfort (rougeurs, petites irritations, coups de soleil, renforce la barrière cutanée, et aide à neutraliser les radicaux libres et sa cascade de dommages cutanés. Pour profiter de ses bienfaits, il suffit d'appliquer l'hydrolat de bleuet sur l'ensemble de votre visage et cou, préalablement nettoyé, à l'aide d'un disque démaquillant.

  • Hydrolat de camomille romaine (nom INCI : "Chamaemelum Nobilis Flower Water") :

    Egalement appelée camomille noble, la camomille romaine doit sa popularité à ses nombreuses propriétés médicinales. Originaire d’Europe Occidentale et d'Afrique du Nord, cette plante herbacée était utilisée dans la médecine traditionnelle afin de calmer les douleurs. Agissant tout en douceur sur la peau, il est aujourd’hui connu pour ses actions anti-inflammatoires, régénérantes, adoucissantes et calmantes, notamment apprécié des peaux réactives souvent sujettes aux rougeurs, tiraillements, démangeaisons, picotements et inconforts à la moindre variation de température, en cas de stress, de pollution... L'hydrolat de camomille romaine permet par exemple de calmer les problèmes de peau chroniques comme l'eczéma, la couperose, l'urticaire, le psoriasis... Et ce n'est pas tout, il est aussi astringent et tonifiant.

  • Hydrolat de fleur d'oranger (nom INCI : "Citrus Aurantium Amara Flower Water") : Contrairement à ce que son nom laisse penser, la fleur d'oranger, offrant de multiples bienfaits pour la peau, est le fruit d'un arbuste originaire d'Inde appelé bigaradier ou oranger amer. En lotion tonique naturelle, l'hydrolat de fleur d'oranger représente une bonne alternative à son huile essentielle, notamment en rééquilibrant le pH et la flore cutané avec son pH légèrement acide compris entre 4,5 à 6,5, mais aussi pour profiter tout en douceur de ses actions antioxydantes, régénérantes, éclaircissantes et apaisantes sur la peau.

    Riche en flavonoïdes (hespéridoside et naringoside), ces molécules appartenant à la famille des polyphénols donnent à l'eau florale de fleur d'oranger une forte activité antioxydante et régénérante. Autrement dit, elle est capable de neutraliser efficacement les radicaux libres et ainsi ralentir le vieillissement cellulaire de la peau. Particulièrement apprécié pour sa douce odeur florale, il contribue en plus à redonner uniformité et lumière au teint, idéal pour les peaux ternes et fatiguées.

    Allié des peaux sèches et sensibles ou même après une exposition solaire, il apporte réconfort et souplesse à la peau de par sa teneur en terpènes (linalol, limonène), sesquiterpénols et sesquiterpènes. En effet, ces molécules aux propriétés anti-inflammatoires permettent d'apaiser délicatement les tiraillements et les irritations cutanés, en plus d'hydrater, rafraîchir et adoucir la peau.

  • Hydrolat de lavande fine (nom INCI : "Lavandula Angustifolia (Lavender) Flower Water") :

    Le nom de l'eau florale de lavande tire sa source du mot latin « lavanda » signifiant « qui sert à laver ». S'apparentant aux propriétés de l'huile essentielle correspondante tout en étant plus doux, il a un côté purifiant qui aide à minimiser les petites imperfections (boutons, etc...) et astringent qui aide à resserrer les pores cutanés pour toutes les peaux, même s'il est plus préconisé aux peaux à tendance mixte à grasse et ceux présentant des problèmes.

    Allié aussi des peaux ternes, il accélère la régénération de la peau, et permet ainsi de revitaliser et de tonifier l’épiderme, tout en activant le processus de cicatrisation. Appelé aussi lavande vraie ou officinale, l'hydrolat de lavande fine favorise en effet la cicatrisation suite à des problèmes de peau comme de l'acné ou de l'eczéma par exemple, et lutte contre les rougeurs grâce à ses effets légèrement anti-inflammatoires. Très polyvalent, sa composition en terpénols (linalool, etc...) lui confère aussi des propriétés calmantes, permettant ainsi d'apaiser les peaux sensibles et encore les petites irritations après le rasage.

  • Hydrolat de menthe poivrée (nom INCI : "Mentha Piperita Flower/Leaf/Stem Water") : La menthe poivrée est une plante vivace obtenue après l'hybridation spontanée de la menthe aquatique et de la menthe verte. Dans le cas d'une peau à imperfections, l'hydrolat de menthe poivrée est le plus adapté, notamment pour ses actions purifiantes, cicatrisantes et astringentes : il contribue à resserrer les pores avec son pH légèrement acide, calmer les inflammations des boutons, réguler la production de sébum, s'opposer à la prolifération du C. acnes de par sa teneur non-négligeable en menthol, un composé aux propriétés anti-bactériennes, et à favoriser la cicatrisation. Il peut ainsi aider à lutter contre l'acné.

    L'hydrolat aromatique de menthe poivrée stimule aussi la circulation sanguine et lymphatique, permettant ainsi une meilleure irrigation de la peau. Cette vertu permet de redonner de l'éclat aux peaux ternes et fatiguées. Cet effet circulatoire est également efficace pour minimiser les rougeurs diffuses pour un teint unifié. En outre, son action rafraîchissante immédiate soulage les peaux abîmées par le soleil (coups de soleil), ainsi que les inconforts cutanés.

  • Hydrolat de rose de Damas (nom INCI : "Rosa Damascena Flower Water") :

    Beaucoup plus utilisé que son huile essentielle, il s'agit de l'hydrolat la plus connue en cosmétique. Sans compter son parfum rafraîchissant et enivrant procuré par les alcools monoterpéniques qu'elle contient, l'eau florale de rose de Damas est l'un des plus indiqués pour les peaux matures et en cas de ménopause, de par leurs propriétés antioxydantes, tenseurs et régénérantes afin de prévenir et lutter contre les effets de l'âge. En effet, il a montré être capable de diminuer la production d'espèces réactives de l'oxygène (ERO), protégeant alors les cellules de la peau et contribuant ainsi à freiner leur vieillissement prématuré. Une propriété parfaite pour les peaux en perte d'éclat.

    Nombreuses de ses utilisations reposent aussi sur ses bienfaits calmantes et anti-inflammatoires pour une peau apaisée, notamment conférés par la présence de linalool. En effet, cette substance limite la production de molécules pro-inflammatoires sur les kératinocytes, diminuant ainsi la dilatation des vaisseaux sanguins. Des études cliniques ont également montré les effets astringents de l'eau florale de rose de Damas sur la peau, améliorant alors son aspect.

Sources :

  • BLUMBERG J. B. & al. A review of the bioactivity and potential health benefits of peppermint tea (Mentha piperita L.). Phytotherapy Research (2006).

  • HEO M. T. & al. Biological screening of 100 plant extracts for cosmetic use (II): anti-oxidative activity and free radical scavenging activity. International Journal of Cosmetic Science (2008).

  • LAWRENCE B. M. & al. Menthol: a simple monoterpene with remarkable biological properties. Phytochemistry (2013).

  • KUNICKA-STYCZYNSKA A. & al. Hydrolates from lavender (Lavandula angustifolia) – their chemical composition as well as aromatic, antimicrobial and antioxidant properties. Natural Product Research (2015).

  • FAUCON M. Traité d'aromathérapie scientifique et médicale - TOME 2 Les hydrolats (2018).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: