Noël : Offrez le coffret idéal à chacun de vos proches

Noël : Offrez le coffret idéal à chacun de vos proches

Noël
Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Procédé d'obtention huile essentielle

Comment obtient-on les huiles essentielles ?

Les huiles essentielles sont des essences volatiles extraites de plantes aromatiques. Parmi toutes les espèces que recense le règne végétal, seulement 4 000 renferment des essences aromatiques. Néanmoins, seules quelques centaines en contiennent suffisamment pour que l'on puisse extraire des huiles essentielles avec un rendement non négligeable. Les huiles essentielles sont des mélanges complexes associant différents composés (terpènes, alcools, cétones, aldéhydes) qui apportent de nombreux bienfaits, que ce soit en ingestion, inhalation ou en application topique. Découvrons ensemble les différents modes d'extraction des huiles essentielles.

La distillation par entrainement à la vapeur d'eau ou le processus d'obtention d'une huile essentielle le plus répandu.

Même s' il existe plusieurs procédés d’extraction d’huiles essentielles à partir de plantes aromatiques, la distillation basse pression à la vapeur d’eau constitue la technique la plus courante pour extraire les huiles essentielles de végétaux. Inventé au XIe siècle, elle répond à plusieurs étapes.

  1. L'eau est mise à bouillir au sein d'une chaudière pour récupérer la vapeur produite.

  2. Le matériel végétal à distiller (fleurs, feuilles, racines, graines...) est placé dans une cuve en cuivre ou en inox appelée alambic.

  3. Sous basse pression, la vapeur d'eau est envoyée dans l'alambic et traverse le matériel végétal à distiller. Cela fait éclater les sacs aromatiques de la plante et isole les composés.

  4. Les molécules aromatiques sont entrainées vers le haut de l'alambic par la vapeur jusqu'au col de cygne. Cette vapeur chargée d'essence traverse un conduit appelé serpentin qui baigne dans un bain d'eau froide.

  5. La vapeur refroidit et se condense pour retrouver un état liquide, récupéré au sein d'un vase de décantation, aussi appelé florentin ou essencier. A la surface du liquide ainsi récupéré flotte l'huile essentielle, plus légère que l'eau ayant servie à son extraction, qui n'est autre que l'hydrolat.

Remarque : l'hydrodistillation est un procédé quasi similaire à une différence près : au départ, le matériel végétal et l'eau ne sont pas séparés mais mis à chauffer ensemble, directement dans la même cuve (alambic).

La pression mécanique, le mode d'obtention des essences d’agrumes.

Il s'agit du mode d'obtention d'une huile essentielle le plus simple. Il consiste simplement en une pression mécanique à froid pour faire éclater les sacs d’arômes manuellement. L’essence et l’eau sont ensuite simplement séparées par une décantation à froid. Ce processus est surtout utilisé pour extraire les huiles essentielles d’agrumes comme le citron, la mandarine jaune et verte, le lime, la bergamote ou l’orange.

L'extraction par solvant, un procédé souvent peu écologique.

Cette technique est particulièrement répandue en parfumerie car elle permet d'obtenir des composés à l'odeur très prononcée. Elle consiste à mélanger le matériel végétal à un solvant au sein d'une cuve et à chauffer le mélange. Les solvants peuvent être plus ou moins écologiques (éther de pétrole, méthanol, éthanol, hexane...). Cette technique d’extraction est assez controversée car elle est peu écologique. De plus, il est possible de retrouver des traces de solvant dans la substance ainsi obtenue.

L’extraction au CO2 supercritique, une méthode moderne et écologique.

Même si ce mode d'extraction est très coûteux, il fournit des huiles essentielles de très grande qualité (composition biochimique quasi similaire à l’essence originelle de la plante). Le principe est simple : le matériel végétal est traversé par un flux de dioxyde de carbone (CO2) ce qui augmente la pression et permet d'éclater « naturellement » les sacs aromatiques.

En plus d'être propre et rentable, l'une des plus-value de cette technique est que l'huile essentielle récupérée peut conserver son appellation "biologique" dans les futurs soins.

Sources :

  • Zarith Asyikin Abdul Aziz & al., Essential Oils: Extraction Techniques, Pharmaceutical And Therapeutic Potential - A Review, Current Drug Metabolism, (2018).

  • Hesham H. A. & al., Techniques For Extraction of Essential Oils From Plants: A Review, Australian Journal of Basic and Applied Sciences, (2016).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: