BRONZAGE : La routine pour le prolonger

BRONZAGE : La routine pour le prolonger

Sélection
Soins visage
Soins corps & cheveux
Par préoccupation
Diagnostic de peau
Aide et Contact

Vitamine c

Nom d’usage : Acide ascorbique, Vitamine C.
Désignation I.N.C.I. : Ascorbic Acid / Sodium Ascorbyl Phosphate / Ascorbyl Tetraisopalmitate (dérivés stables de la vitamine C).
Procédé d’obtention : Synthèse à partir du D-glucose.
Source : Synthétique.
Nom botanique : /
Famille : /
Partie de la plante extraite : /
Provenance, origine : France.
Caractéristiques chimiques : Sels de l'acide L-ascorbique ; Densité : 1,94 g/cm3 ; Masse moléculaire = 358,08 g/mol ; Hydrosoluble (soluble dans tout milieu aqueux) ; La vitamine C sous forme acide ascorbique est très instable et perd rapidement son activité ; pH : 9,0 - 10,0.
Forme galénique : Emulsion, solution colloïdale, solution vraie aqueuse, baume, savon solide, suspension.
Dosage nécessaire dans les produits cosmétiques : Au minimum 0,2% ; Concentration optimale entre 5 et 20%.
Fonctions : Antioxydant, régulateur de pH, agent masquant, agent d'entretien de la peau.
Propriétés : Antioxydant, éclaircissant/dépigmentant, régénérant, unifiant.
Indications : Tous les types de peaux et particulièrement les peaux ternes, les peaux pigmentés et les peaux matures ; Tous les types de cheveux en particulier les cheveux ternes.

Details

Utilisation

Soins visage (sérums, baume lavante, crèmes visage, lotions toniques, masques, contours des yeux) ; Soins corps (crèmes mains et pieds, savons, laits corporels, gel après-soleil) ; Soins capillaires (shampooings, lotions, crèmes capillaires) ; Maquillage (BB crèmes, CC crèmes).

Moyen de conservation

A conserver à une température au-dessous de +25°C à l'abri de la lumière, l'humidité et de la chaleur.

Contre-indications, précautions d’emploi

Il n'existe pas de contre-indications à l'utilisation d'un soin à base de vitamine C en application cutanée. Il est seulement déconseillé d'appliquer cet acide sur votre épiderme si vous avez une blessure en cours de cicatrisation pour éviter les risques d’irritation.

En savoir plus

Au XVIIIème siècle, les marins qui naviguaient sur de longues distances, et qui ne mangeaient donc pas de fruits, étaient souvent atteints de scorbut (une maladie grave qui peut aller jusqu'à la perte des dents). Un médecin de la marine anglaise, Dr. J. LIND, établit une corrélation entre la consommation d'agrumes et le scorbut. Il confirma cette hypothèse avec le premier essai clinique de l'histoire de l'humanité. En 1928, la vitamine C fût isolée pour la première fois du jus de citron par A. SZENT GYÖRGYI, qui reçut un prix Nobel pour cette découverte. Le scorbut était donc dû à une carence en vitamine C. Il s'agit d'une molécule antioxydante, neutralisant ainsi l’action des radicaux libres générés par les expositions au soleil, la pollution, le tabagisme... responsables du stress oxydatif et donc du vieillissement cutané. La vitamine C aide aussi à augmenter la production de collagène, redonnant fermeté et élasticité à la peau. Elle inhibe aussi la production de mélanine pour réduire l’apparence des taches pigmentaires. A noter : La vitamine C est une molécule particulièrement instable et donc difficile à formuler. Dans l'industrie cosmétique, il est donc préférable d'utiliser des dérivés de l'acide ascorbique, tel que le sodium ascorbyl phosphate ou l'ascorbyl tétraisopalmitate.