Le Carnet
Tous les Sujets
Dangers huile d'avocat.

Quels sont les dangers de l’huile d’avocat ?

L'huile d'avocat a su avec le temps se faire une place de choix dans les soins cosmétiques due aux nombreux bienfaits qu'elle apporte à la peau et aux cheveux. Néanmoins, avant de l'intégrer à votre routine, voyons ensemble si elle présente ou non des risques pour l'organisme.

L'essentiel à savoir sur l'huile végétale d'avocat.

L'huile végétale d'avocat est extraite par pression à froid des noyaux du fruit de l'avocatier, un arbre originaire d'Amérique du Sud et appartenant à la famille des Lauracées. Sur le plan organoleptique, elle se présente sous la forme d'un liquide assez épais, de couleur jaune à brune, pouvant se figer lorsqu'elle est exposée à des températures inférieures à 20°C. Son odeur fruitée et légère est caractéristique et très appréciée.

En plus de ses propriétés olfactives, l'huile d'avocat possède de nombreux bienfaits pour la peau et les cheveux, en raison de sa composition biochimique riche en acides gras et en vitamines.

  • Anti-inflammatoire : grâce aux phytostérols entrant dans sa composition, l'huile végétale d'avocat a également des propriétés anti-inflammatoires. Ces composés ont en effet une activité régulatrice de certains processus de l'inflammation. Cette huile végétale peut ainsi être utilisée pour apaiser les démangeaisons ou certaines rougeurs.

  • Antioxydante : particulièrement riche en vitamine E et en caroténoïdes, l'huile d'avocat est un excellent soin antioxydant pour défendre la peau face à l'action des radicaux libres. Ces molécules réactives et instables sont notamment responsables du vieillissement prématuré de la peau. L'huile végétale d'avocat constitue ainsi un allié de choix pour prévenir l'apparition de rides et la fragilisation du bulbe pileux.

  • Assouplissante : d'après une étude, l'huile végétale d'avocat aurait des bienfaits sur la souplesse et la fermeté de la peau. En effet, des volontaires âgés de 30 à 60 ans ont appliqué quotidiennement une crème à base d'huile d'avocat sur leur visage pendant 12 semaines et les chercheurs ont constaté plusieurs bénéfices. Ils ont notamment observé une diminution de la profondeur de certaines rides, ainsi qu'une augmentation globale de l'élasticité et de la fermeté de la peau.

  • Nourrissante : l’acide linoléique retrouvé dans l'huile d'avocat aide à stimuler le renouvellement cellulaire, et contribue ainsi à la restauration et au maintien de la couche cornée protectrice de l'épiderme. L'huile d'avocat peut également être utilisée en application capillaire pour nourrir et renforcer la fibre des cheveux. Elle protège ainsi les cheveux fins et fragiles et les rend plus brillants.

  • Protectrice : naturellement présents dans le film hydrolipidique de la peau, les acides gras saturés de l'huile d'avocat forment un voile protecteur sur l'épiderme. Ce film agit comme un bouclier sur la peau et permet notamment de la protéger des rayons UV, de la pollution et de la déshydratation.

Existe-t-il des contre-indications à l'utilisation d'huile végétale d'avocat ?

Il n’existe à ce jour aucune contre-indication à l’usage de l'huile d'avocat. Son application topique convient aux jeunes enfants, ainsi qu'aux femmes enceintes ou allaitantes. En outre, cet extrait botanique est adapté aux peaux sensibles et sera particulièrement apprécié par les peaux sèches en manque de lipides. Sa composition riche en acides gras saturés lui permet d'être facilement absorbé par l’épiderme, car la structure de ces molécules est similaire à celles des composés que l'on trouve dans la peau.

Notons également que l'huile d'avocat est non-comédogène, c'est-à-dire que son application ne provoque pas d'effet occlusif sur la peau, phénomène favorisant l'apparition de comédons. Elle est ainsi très bien tolérée par les peaux à tendance grasse, souvent sujettes aux imperfections.

Les précautions à prendre avant d'utiliser de l’huile d’avocat.

L'huile d'avocat peut être appliquée pure sur la peau ou être utilisée afin de diluer une huile essentielle. Ces dernières représentent généralement 2 à 5% de la concentration finale d'un soin. Pour éviter que l'huile d'avocat ne s'oxyde et perde ses bienfaits, il est conseillé de la conserver dans un flacon hermétiquement fermé à l'abri de la lumière.

De plus, veillez à vérifier que votre huile est issue d'une pression à froid. Ce processus traditionnel ne nécessite pas l'utilisation d'une température élevée, susceptible de détruire certains acides gras de l'huile d'avocat et ainsi de diminuer son efficacité. Enfin, après ouverture du contenant, il est préférable d'utiliser l'huile végétale dans les six mois.

Si c'est la première fois que vous appliquer de l'huile d'avocat sur votre peau, il est bon de procéder à un test de tolérance. En effet, bien que cet extrait soit habituellement très bien toléré, certaines personnes réagissent à son contact et développent des rougeurs. Afin de vérifier que ce n'est pas votre cas, appliquez une petite quantité d'huile au creux de votre coude et attendez 24 heures. Si vous n'observez aucune réaction, vous pouvez utiliser ce soin.

Source

  • ORTIZ-VIEDMA J. & al. Avocado oil: characteristics, properties, and applications. Molecules (2019).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.