Le Carnet
Tous les Sujets
Indice de comédogénicité huile d'avocat.

L’huile d’avocat est-elle comédogène ?

Les huiles végétales ont un certain succès dans le domaine des soins cosmétiques, dont l’huile d’avocat reconnue pour ses vertus nourrissantes et protectrices sur la peau. Néanmoins, leur richesse en matières grasses fait de certaines d'entre elles des ingrédients comédogènes. Est-ce le cas de l'huile d'avocat ?

Sommaire
Publié le 9 février 2024, par Pauline, Chargée de la Communication Scientifique — 7 min de lecture

Qu’est-ce-que l’huile d’avocat ?

Obtenue par pression à froid des noyaux d’avocat, l’huile d’avocat est riche en vitamines et en acides gras, lui donnant des propriétés nourrissantes et protectrices. Cette huile s’utilise en massage sur la peau ou en tant qu’ingrédient naturel dans certains soins cosmétiques (nom INCI : Persea Gratissima (Avocado) Oil).

Elle se présente sous la forme d'un liquide huileux épais de couleur verte à brune. L'huile d'avocat a une odeur douce caractéristique, et son toucher est assez riche. Lorsque la température diminue (< 20°C), l'huile se fige et devient presque solide.

Cet ingrédient a également des vertus sur les cheveux. Nourrissante, elle enrobe la fibre capillaire afin de la maintenir protégée des agressions extérieures et prévient l'apparition de fourches et de cheveux blancs. Après application, les cheveux sont renforcés et paraissent plus brillants.

Ingrédient comédogène : de quoi parle t-on ?

Un ingrédient est dit comédogène si, lorsqu'il est appliqué sur la peau, il obstrue les pores et favorise la formation d'un film "occlusif". Cela empêche l’évacuation normale du sébum et contribue à l’apparition d’imperfections : les comédons. Si vous avez une peau à tendance acnéique, appliquer un ingrédient comédogène est susceptible d’aggraver cette infection cutanée.

Pour déterminer si une huile est comédogène ou non, il est possible de se référer à son indice de comédogénicité, allant de 0 à 5. En théorie, un ingrédient avec un indice 0 est considéré comme non-comédogène. De 1 à 2, il est jugé peu comédogène. Un indice supérieur à 3 indique que l'ingrédient est comédogène. Cet indice est calculé afin d'évaluer le potentiel occlusif d'un ingrédient.

Néanmoins, il est important de noter que la comédogénicité d'un actif n'entraîne pas forcément l'apparition d'imperfections cutanées. De même, l'application d'un soin contenant un ingrédient comédogène n'est pas toujours susceptible d'entraîner des boutons. Cela dépend de sa concentration dans le soin. Enfin, le risque de développer des imperfections après utilisation d'un ingrédient comédogène repose également sur la typologie de peau de chaque personne.

De façon générale, il est préférable de ne pas dépasser un indice de comédogénicité de 2 pour les peaux à tendance grasse. Ce type de peau est en effet davantage sujette aux imperfections et à l'apparition de boutons. Les peaux normales à sèches peuvent quant à elle tolérer les huiles avec un indice allant jusqu’à 3.

Différents critères ont une influence sur l'indice de comédogénicité :

  • La sensibilité à l’oxydation : les huiles végétales sont souvent définies par leur potentiel oxydatif. Lorsque les acides gras qui composent l'huile tendent à se dégrader, cela peut altérer la qualité du produit et augmenter son indice de comédogénicité. Plusieurs facteurs peuvent engendrer cette oxydation, comme l'oxygène de l'air, la lumière, les interactions avec le contenant, ou encore la chaleur.

  • La fraîcheur : avec le temps ou lorsqu'elles sont mal conservées, les huiles végétales s'oxydent, ce qui peut modifier leur indice de comédogénicité.

  • La qualité de l’huile : une huile vierge issue d’un mode d’extraction par pression à froid conserve les substances actives présentes dans les matières premières, comme les acides gras et les vitamines. Ce processus ne nécessite pas de traitement chimique ni de porter l'huile à une température élevée, ce qui est susceptible de détruire certains acides gras de l'huile végétale et d'entraîner la formation de nouveaux composés, pas forcément bénéfiques pour la peau. Ainsi, les huiles végétales vierges présentent souvent un indice de comédogénicité plus faible.

  • La vitesse de pénétration de l’huile végétale dans l’épiderme : une huile épaisse et grasse est difficilement absorbée par la peau, ce qui augmente son caractère occlusif. Au contraire, plus l’huile possède une forte affinité avec la peau, plus elle pénètre facilement. Ces huiles sont qualifiées de sèches et sont principalement composées d'omégas-3 et d'omégas-6. Les huiles grasses, quant à elle, renferment plutôt des omégas-9.

L’huile d’avocat fait-elle partie des ingrédients comédogènes ?

L’huile végétale d’avocat est non-comédogène. Elle pénètre facilement les tissus cutanés sans laisser de film gras sur la peau. De plus, elle possède un potentiel oxydatif bas en raison de la présence de vitamine E, un antioxydant, qu'elle renferme, ce qui la rend stable.

Comme la fraîcheur de l’huile joue un rôle dans l’établissement de son indice de comédogénicité, il est essentiel d’utiliser de l’huile d’avocat fraîche. Après ouverture, ne conservez pas l'huile pendant plus de six mois et stockez-la dans un endroit à l'abri de la lumière dans un flacon fermé hermétiquement. Il est aussi conseillé de vérifier que l'huile d'avocat incluse dans votre soin ait été obtenue par pression à froid et non par extraction avec un solvant.

Sources

  • HEREDIA J. B. & al. Fatty acid profile, total carotenoids, and free radical-scavenging from the lipophilic fractions of 12 native mexican avocado accessions. Plant Foods for Human Nutrition (2019).

  • ORTIZ-VIEDMA J. & al. Avocado oil: characteristics, properties, and applications. Molecules (2019).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.