Découvrez nos coffrets responsables

Découvrez nos coffrets responsables

Noël
Sélection
Soins visage
Soins corps & cheveux
Par préoccupation
Diagnostic de peau
Aide et Contact
Dangers de l'utilisation de l'acide lactique en cosmétique.

Les dangers de l'acide lactique.

L'acide lactique est un composé apprécié pour ses propriétés kératolytiques. De plus, il a la particularité d'être particulièrement doux pour la peau. Toutefois, il existe quelques précautions à prendre lors de l'utilisation d'un soin à l'acide lactique. Découvrez les effets secondaires liés de l'acide lactique.

Publié le 28 novembre 2022, par Sandrine, Etudiante en pharmacie — 7 min de lecture

Acide lactique : des effets secondaires répertoriés ?

De la même famille que l'acide glycolique, l'acide lactique fait partie des acides alpha-hydroxylés. Il est souvent utilisé dans les peelings car il possède d'excellentes propriétés kératolytiques, c'est-à-dire qu'il élimine les cellules mortes à la surface de l'épiderme.

En effet, il dissout les liaisons intercellulaires. En stimulant le renouvellement cellulaire, il ravive les teints ternes et prévient l'apparition d'imperfections (boutons, points noirs...). Par rapport à l'acide glycolique, l'acide lactique est mieux toléré car il possède un poids moléculaire plus élevée lui permettant de rester à la surface de l'épiderme et d'être moins irritant.

Cependant, bien qu'il soit adapté à tous les types de peaux, l'acide lactique reste un actif puissant pouvant causer des effets secondaires :

  • Une augmentation de la sensibilité au soleil : Comme toutes les molécules de la famille des A.H.A., l'acide lactique est une molécule photosensibilisante, c'est-à-dire qu'elle augmente la sensibilité de la peau au soleil. Ainsi, l'application de l'acide lactique suivie d'une exposition au soleil peut engendrer des coups de soleil ou des irritations cutanées ;

  • Irritations : Bien qu'il soit plus doux que l'acide glycolique, l'acide lactique reste un acide. Il peut causer des sensations de brûlures légères à modérées qui sont passagères. Ces effets sont cependant rares car à une concentration inférieure ou égale à 10% (concentration d'acide lactique autorisée en cosmétique), l'usage d'acide lactique est sûr.

Quelles sont les précautions à prendre ?

Comme les autres acides de fruits, l'acide lactique ne fait pas bon ménage avec le soleil. En effet, il augmente la sensibilité de la peau face aux rayons UV du soleil et accroît le risque de coups de soleil, même sans exposition directe. À cause de son pouvoir exfoliant, la peau se retrouve dépourvue de sa protection naturelle contre les rayons du soleil jusqu'à reformation complète de la couche cornée, ainsi que du film hydrolipidique.

Effectivement, la couche cornée permet de protéger le derme en absorbant ou en réfléchissant les rayons UV, en particulier les UVB. Or, en affinant cette couche protectrice, nous exposons notre épiderme à des dégâts cellulaires : la peau se met à rougir sous l'effet des rayons UV. C'est pourquoi il vaut mieux appliquer vos soins à l’acide lactique le soir, d'autant que notre processus de renouvellement cellulaire est plus important pendant la nuit. Les jours suivant l'application, pensez à protéger votre peau du soleil en appliquant une protection solaire large spectre.

De plus, pour éviter tous effets indésirables, réalisez un test de tolérance cutanée. Déposez quelques gouttes de votre soin au creux du bras ou au dos de la main et attendez 24 heures. Si votre peau commence à piquer et/ou à rougir, diminuez la concentration en acide et/ou espacer les applications. Par la suite, vous pourrez augmenter progressivement la fréquence d'application et la concentration.

Les associations d'actifs à ne pas faire avec l'acide lactique.

  • A.H.A. et B.H.A. : Par principe de précaution, nous vous déconseillons l'usage simultané d'acide lactique avec d'autres acides de fruits, tels que l'acide glycolique et l'acide salicylique. En effet, l'application d'une concentration trop importante d'actifs kératolytiques risque de sensibiliser la peau ;

  • Rétinol : Cette molécule est photosensibilisante et "puissante". De plus, il s'agit d'un agent kératolytique. Ainsi, il est déconseillé d'associer l'acide lactique au rétinol car cela pourrait irriter la peau, surtout chez les personnes ayant une peau sensible ;

  • Vitamine C : Il est déconseillé d'associer la vitamine C à des acides puissants tels que l'acide lactique. Ce mélange risque de provoquer des irritations et des inflammations au niveau de l’épiderme. Toutefois, il est possible d'appliquer votre produit à l'acide lactique le soir et celui à la vitamine C le matin.

Sources :

  • SMITH W. P. & al. Epidermal and dermal effects of topical lactic acid. Journal of the American Academy of Dermatology (1996).

  • BERGFELD W. F. Cosmetic use of alpha-hydroxy acids. Current drug therapy (1997)

  • ROTSZTEJN H. & al. Lactic and lactobionic acids as typically moisturizing compounds. International Journal of Dermatology (2018).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: