Nouveau : La poudre libre matifiante

Nouveau : La poudre libre matifiante

Sélection
Soins visage
Soins corps & cheveux
Par préoccupation
Diagnostic de peau
Aide et Contact
Quels sont les dangers de l'acide glycolique ?

Quels sont les dangers de l'acide glycolique ?

D’origine naturelle ou synthétique, l’acide glycolique est un acide alpha-hydroxylé de petite taille. Cet actif booste l’éclat du teint, réduit l'apparition d'imperfections -comédons, pores dilatés...-, et atténue les rides ainsi que les cicatrices d'acné. Mais il présente quelques contre-indications. Découvrez les effets secondaires liés à l’acide glycolique.

Publié le 28 novembre 2022, par Stéphanie, Doctoresse en Sciences de la Vie et de la Santé — 7 min de lecture

Quels sont les effets secondaires de l’acide glycolique ?

Souvent utilisé dans les peelings, l'acide glycolique est un acide de fruits connu pour ses vertus exfoliantes. En effet, il a la capacité de détacher les peaux mortes en surface et ainsi de stimuler le renouvellement des cellules de l'épiderme. L'acide glycolique est présente dans de nombreuses formules de produits cosmétiques à une concentration comprise entre 4 et 10% : sérum, crème, lotion tonique, gel douche, etc... Cependant, bien qu'il soit adapté à presque tous les types d'épiderme (normale, mixte à grasse et mature), l'acide glycolique peut parfois être mal toléré. Les effets de cet actif sont très variables et dépendent de la concentration en acide glycolique, du pH du produit et du temps d'application. C'est pourquoi il est important de toujours bien prendre connaissance des instructions avant toute application.

Ainsi, il est probable et normal de ressentir de légers picotements et une bénigne sensation d'échauffement, et de voir apparaître des rougeurs suite à l'application de cosmétiques contenant de l’acide glycolique. Or, selon le niveau de tolérance de votre peau, ces symptômes peuvent s'intensifier et peuvent même s'accompagner d'érythèmes, de sensations de brûlures, de tiraillement, de démangeaisons et de gonflement du visage, et d'hyperpigmentation. Dans de rares cas, une hypopigmentation, un érythème persistant et une poussée de boutons ont été rapportés. Dès l'apparition de tels effets secondaires, arrêtez immédiatement l'utilisation du produit et pensez à rincer abondamment votre visage à l'eau. Toutefois, chez Typology, nous déconseillons son utilisation sur les peaux sensibles et réactives, ainsi qu'aux personnes qui souffrent d’une affection dermatologique inflammatoire (eczéma, rosacée, herpès, etc…). Il convient également d’éviter de l’utiliser chez les femmes enceintes. En effet, il est à l’origine des troubles vasculaires liés à l’imprégnation hormonale, se traduisant par des poussées congestives au niveau du visage : la peau rougit plus facilement et se montre plus sensible.

Quelles sont les précautions à prendre ?

Comme les autres acides de fruits contenus dans la plupart des soins pour le visage, l'acide glycolique ne fait pas bon ménage avec le soleil. En effet, il peut augmenter la sensibilité de la peau face aux rayons UV du soleil et augmenter le risque de coups de soleil même sans exposition directe au soleil. A cause de son pouvoir exfoliant, la peau se retrouve dépourvue de sa protection naturelle contre les rayons du soleil jusqu'à reformation complète de la couche cornée ainsi que du film hydrolipidique. Effectivement, la couche cornée permet de protéger le derme en absorbant ou en réfléchissant les rayons UV, en particulier les UVB. Or, en affinant cette couche protectrice, nous exposons notre épiderme à des dégâts cellulaires : la peau se met à rougir sous l'effet des rayons UV. C'est pourquoi il vaut mieux appliquer vos soins à l’acide glycolique le soir, d'autant que notre processus de renouvellement cellulaire est plus important pendant la nuit. En cas d'utilisation de produits à base d'acide glycolique, veillez à bien hydrater votre peau à l'aide d'une crème hydratante pour le visage adaptée à votre typologie de peau, afin de restaurer le film hydrolipidique. En outre, pensez à protéger votre peau du soleil en appliquant une photoprotection de type SPF30 le matin.

De plus, pour éviter tous effets indésirables, faites un test de sensibilisation au préalable dans le pli du coude pendant 48 heures du produit avant toute utilisation sur le visage et aussi d'éviter d'en appliquer sur le contour de l'oeil. Si votre peau commence à piquer et/ou à rougir, diminuez la concentration en acide et/ou espacer les applications. Par exemple, vous pouvez commencer par utiliser un produit avec une concentration faible en acide glycolique et espacer les applications à une fois par semaine dans le cas de soins très concentrés pour laisser votre peau s'habituer à recevoir le principe actif, et voir ainsi comment votre peau réagit. Par la suite, vous pouvez augmenter progressivement la fréquence d'application et la concentration au fil du temps.

Les combinaisons d'actifs à ne pas faire avec l'acide glycolique.

Il faut savoir que l'association de l'acide glycolique avec d'autres actifs cosmétiques peut être irritante. C'est notamment le cas de la combinaison acide glycolique et ceux à base d'acide rétinoïque (vitamine A). Bien que cette association a montré des résultats intéressants sur la peau, il n'est toutefois pas recommandé pour les peaux sèches et sensibles qui peuvent mal le tolérer due à leur effet assez fort, surtout si votre peau n'est pas habituée au rétinol.

Il en est de même avec l'acide salicylique (B.H.A.). Il faut en particulier faire attention à la concentration globale d'ingrédients kératolytiques. Nous vous conseillons donc de consulter avant votre dermatologue, il saura vous conseiller au mieux et trouver le juste dosage en fonction de votre peau et de vos besoins. Cependant, l'acide salicylique et l'acide glycolique peuvent bien se combiner en tant que traitements localisés contre l'acné.

De même, nous vous déconseillons d'associer l'acide glycolique à des actifs alcalinisants comme la vitamine C. En effet, pour une meilleure efficacité, l'acide glycolique doit être dans des formules avec un pH légèrement acide (entre 3 et 5,5) et la vitamine C, par exemple, perdra son efficacité dans cette combinaison. De même, l'association acide glycolique avec les masques à l'argile est incompatible. Effectivement, l'incorporer à l'argile qui est plutôt de nature alcalin, alors que l'acide glycolique est un actif acide, n'est pas conseillé et aura des conséquences sur l'efficacité de ce dernier. Evitez également d'utiliser de la vitamine B3 avec de l'acide glycolique. Même constat, la vitamine B3 a besoin d'un pH neutre pour fonctionner efficacement, tandis que l'acide glycolique a un pH bas.

Sources :

  • KORNHAUSERA. & al. Topical glycolic acid enhances photodamage by ultraviolet light. Photodermatology, Photoimmunology and Photomedecine (2003).

  • HEARING V. J. & al. The effects of topically applied glycolic acid and salicylic acid on ultraviolet radiation-induced erythema, DNA damage and sunburn cell formation in human skin. Journal of Dermatological Science (2009).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: