Le Carnet
Tous les Sujets
Bienfaits curcuma peau.

Quels sont les bienfaits du curcuma pour la peau ?

La poudre de curcuma est un ingrédient naturel extrait par broyage mécanique des racines de la plante. Possédant divers bienfaits, elle entre dans la composition de plusieurs soins cosmétiques à destination de la peau. Découvrons ensemble toutes les vertus topiques que peut offrir la poudre de curcuma.

Le curcuma pour lutter contre la prolifération bactérienne.

La poudre de curcuma possède des propriétés antibactériennes avérées. En effet, elle renferme plusieurs actifs capables de limiter le développement de certaines bactéries, ce qui fait d'elle un excellent complément pour lutter contre l'acné ou l'eczéma. La poudre de curcuma contient notamment de la turmérone, ayant une activité antimicrobienne contre certains dermatophytes, des champignons exacerbant l'eczéma.

On retrouve également de la curcumine dans le curcuma, un actif inhibant la protéine FtsZ qui joue un rôle essentiel dans la cytokinèse bactérienne, correspondant à l'étape finale de la division cellulaire. Cette protéine s’assemble normalement en anneau (anneau-Z) au centre de la cellule bactérienne avant que celle-ci ne se divise. En inhibant ce processus, la curcumine empêche la bactérie Cutibacterium acnes, impliquée dans l'acné, de se multiplier.

Le curcuma a une activité antioxydante.

Cet ingrédient naturel est très apprécié des peaux en manque d'éclat ou fortement exposées à la pollution en raison de ses propriétés antioxydantes. C'est encore une fois la curcumine qui est à l'œuvre, et plus précisément sa structure chimique. Composée de doubles liaisons, la curcumine peut donner un électron aux radicaux libres, ce qui permet de les stabiliser et de les neutraliser. Rappelons que les radicaux libres sont des espèces réactives générées en excès dans les mélanocytes et les kératinocytes suite à une forte exposition aux rayons UV ou à la pollution. La curcumine protège ainsi les cellules contre les dommages péroxydatifs causés par les radicaux libres. La péroxydation lipidique est une réaction en chaîne menant à l’endommagement des membranes cellulaires et au dérèglement du film hydrolipidique.

Le curcuma possède des propriétés anti-inflammatoires.

Le curcuma possède également une activité anti-inflammatoire, lui venant de la curcumine qu'il renferme. Cette molécule agit notamment en inhibant l'induction de la protéine membranaire COX-2, à l'origine de plusieurs processus inflammatoires et libérant des prostaglandines, ayant un rôle pathologique. La curcumine est également capable d'empêcher la synthèse de certaines cytokines pro-inflammatoires, telles que les interleukines 1α et 6 (IL-1α and IL-6, respectivement) mais aussi le facteur de nécrose tumorale (TNF-α). Ces différentes actions de la curcumine font de la poudre de curcuma une alliée en cas de rougeurs, de douleurs ou de démangeaisons.

Le curcuma pour retarder le relâchement cutané.

Le curcuma est souvent incorporé à des soins ciblant les signes de l'âge en raison de son action protectrice sur le collagène et l'élastine, conférées par la curcumine qu'il contient. Le collagène et l'élastine sont des protéines fibreuses du derme assurant souplesse et élasticité à la peau. Il a notamment été montré que la curcumine contribuait à bloquer l’élastase, une enzyme catalysant l'hydrolyse de l'élastine, c'est-à-dire sa dégradation. En effet, elle agit en stimulant l'activité de l'α1-antitrypsine, un inhibiteur naturel de la transcription de l'élastase.

Cette molécule est également capable d'inhiber l'activité de la matrice métalloprotéinase-2 (MMP-2). Il s'agit d'un complexe déclenchant la synthèse d'une enzyme dont le rôle est de dégrader le collagène. En assurant à ce dernier une meilleure stabilité, le curcuma temporise le vieillissement cutané.

Le curcuma pour ses effets cicatrisants.

Le pouvoir cicatrisant de la curcumine a été démontré dans plusieurs études. Cette molécule accélère notamment l'épithélialisation et l'angiogenèse, le procédé de synthèse de nouveaux vaisseaux sanguins, en augmentant l'expression du facteur de croissance TGF-β1. De plus, la curcumine protège les cellules de l'épiderme et du derme grâce à son pouvoir antioxydant, ce qui résulte en une meilleure migration des fibroblastes au niveau de la plaie.

Notons que le processus de cicatrisation est essentiel pour les personnes souffrant de maladies de peau, comme l'eczéma ou l'acné. En effet, une peau lésée laisse plus facilement les bactéries et les allergènes pénétrer, provoquant alors davantage de réactions inflammatoires dans le cas d'une dermatite atopique. En ce qui concerne l'acné, les effets de la curcumine en application topique ont été mis en évidence lors d'une étude récente menée sur une cinquantaine de personnes présentant des lésions d'acné. Il a été montré qu'après quatre semaine d'application d'une crème renfermant de la poudre de curcuma, les individus avaient constaté une réduction significative du nombre de lésions sur leur visage, leur dos et leur poitrine.

Le curcuma prévient et atténue les taches brunes.

La poudre de curcuma a des propriétés photoprotectrices et contribue à prévenir les problèmes d'hyperpigmentation. De plus, elle renferme plusieurs actifs inhibant la mélanogenèse. Une étude menée in vitro sur des cellules de peau a notamment montré que la curcumine avait un effet inhibiteur sur l'activité de la tyrosinase, l'enzyme permettant la conversion de la tyrosine en mélanine. De plus, il a été montré dans la même étude que la curcumine induisait une baisse de l'expression du gène codant pour la tyrosinase.

L'alpha-turmérone, un autre composé de la poudre de curcuma agit également sur les taches brunes en inhibant la synthèse de l'hormone α-MSH (α-melanocyte-stimulating hormone), une hormone activant certains récepteur de mélanocortine. Ces récepteurs déclenchent la production de mélanine. L'alpha-turmérone peut aussi empêcher la phosphorylation de la protéine CREB (C-AMP response element-binding protein). Cette phosphorylation engendre une cascade de réactions menant à la stimulation de la transcription de la tyrosinase. 

Le curcuma stimule la microcirculation sanguine.

La poudre de curcuma possède une action stimulante sur la microcirculation sanguine. Cette propriété est notamment intéressante pour les personnes souffrant de jambes lourdes ou souhaitant atténuer leurs cernes bleutés. Si l'effet de la curcumine sur la circulation a été démontré lors d'une étude scientifique, le mécanisme par lequel cette molécule agit reste encore inconnu et plusieurs travaux sont encore nécessaires.

Le curcuma limite la kératinisation.

La curcumine du curcuma a également la capacité de limiter la prolifération des kératinocytes, trop importante chez les personnes souffrant de psoriasis par exemple. Cela lui vient de sa capacité à empêcher la synthèse de certaines cytokines pro-inflammatoires, telles que les interleukines 1α et 6 (IL-1α and IL-6). En plus d'avoir un rôle dans la réponse immunitaire, ces cytokines agissent comme un facteur de croissance pour les kératinocytes. Leur inhibition permet donc de réduire la kératinisation. Le curcuma est donc un ingrédient intéressant pour lutter contre les phénomènes d'épaississement de la peau, pouvant notamment favoriser l'obstruction des pores.

Le masque éclat de Typology à base de poudre de curcuma.

Le manque de sommeil, la pollution, une alimentation carencée... sont autant de facteurs susceptibles de ternir votre teint. Afin de lui redonner de l'éclat, misez sur des soins cutanés riches en antioxydants.

Notre masque éclat au curcuma (INCI : Curcuma Longa Root Extract), à l’hydrolat de verveine citronnée (INCI : Lippia Citriodora Leaf Water) et à l’argile jaune (INCI : Kaolin) constitue un allié incontournable pour restaurer l’éclat de votre teint. La synergie de ces ingrédients revitalise l’épiderme et le protège des effets du stress oxydatif en neutralisant les radicaux libres.

De plus, ce masque apporte un effet bonne mine et laisse le teint uniforme et lumineux. Il a également une activité purifiante et laisse la peau plus douce et le grain de peau plus affiné.

Sources

  • SUDHEER A. & al. Antioxidant and anti-inflammatory properties of curcumin. Advances in Experimental Medicine and Biology (2007).

  • LEE S. J. & al. Aromatic-turmerone inhibits α-MSH and IBMX-induced melanogenesis by inactivating CREB and MITF signaling pathways. Archives of Dermatological Research (2011).

  • CAO D. & al. Screening of active fractions from Curcuma Longa Radix isolated by HPLC and GC-MS for promotion of blood circulation and relief of pain. Journal of Ethnopharmacology (2019).

  • RAHIMI R. & al. Promising plant-derived secondary metabolites for treatment of acne vulgaris: a mechanistic review. Archives of Dermatological Research (2020).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.