Nouveau : soin conçu pour les peaux sujettes à la rosacée

Nouveau : soin conçu pour les peaux sujettes à la rosacée

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Effet anti-inflammatoire curcuma.

Curcuma et peau : ses effets anti-inflammatoires naturels.

Le curcuma est une plante possédant de multiples vertus. Elle est réputée à la fois pour ses propriétés culinaires, thérapeutiques et cosmétiques. On obtient à partir de ses rhizomes une poudre de couleur jaune-orange, dont l'application sur la peau apporte à celle-ci de nombreux bienfaits. Apprenez-en plus sur les effets anti-inflammatoires du curcuma.

Curcuma : les points à retenir sur cette plante.

Le curcuma est une plante originaire d’Inde et du sud-est de l’Asie. Sur le plan botanique, il s'agit d'une plante vivace appartenant à la famille des Zingibéracées. Il est utilisé depuis des siècles dans les médecines traditionnelles chinoises et indiennes, notamment pour ses propriétés anti-inflammatoires qui lui viennent de sa composition biochimique. En Occident, ses usages n'ont néanmoins été découverts qu’à partir du XVIIème siècle.

D'où viennent les propriétés anti-inflammatoires du curcuma ?

Si le curcuma est tant plébiscité pour ses effets anti-inflammatoires, c'est grâce à la curcumine qu'il renferme. Également appelée diféruloyl-méthane, cette molécule est un pigment de couleur jaune qui contribue à donner à la poudre de curcuma ses teintes chaudes. Elle est également impliquée dans de nombreux processus biologiques, et régule notamment certaines voies de signalisation inflammatoires.

La curcumine est par exemple capable d'inhiber les voies NF-kB et JAK/STAT, responsables de l'augmentation de la production de cytokines pro-inflammatoires. Ces médiateurs de l'inflammation sont des petites protéines sécrétées par les cellules en réponse à divers stimuli. Au niveau de la réponse immunitaire, elles permettent la communication entre les cellules immunes et l’orientation de la réponse en fonction de la nature du signal détecté. Parmi les cytokines pro-inflammatoires régulées par la curcumine, on peut citer les interleukines 1α et 6 (IL-1α and IL-6) mais aussi le facteur de nécrose tumorale (TNF-α).

En outre, d’après les différentes expériences menées sur la curcumine, cette molécule est non seulement capable de réduire la production de cytokines pro-inflammatoires, mais aussi d'inhiber l'induction de la protéine membranaire cyclo-oxygénase-2 (COX-2). Celle-ci joue un rôle dans la production de prostaglandines. Les prostaglandines sont des molécules appartenant à la classe des prostanoïdes. Il s'agit de neurotransmetteurs possédant divers effets physiologiques et contribuant au développement de manifestations inflammatoires comme la vasodilatation des vaisseaux sanguins et la douleur.

Enfin, la curcumine inhibe l'activité de la lipoxygénase-5 (LOX-5), une enzyme essentiellement exprimée par les leucocytes. La LOX-5 est chargée de la génération des leucotriènes, connus pour être de puissants médiateurs lipidiques de l'inflammation. Ceux-ci jouent notamment un rôle dans les réactions allergiques.

Effets anti-inflammatoires du curcuma : quels bienfaits apportent-ils à la peau ?

Les différents mécanismes de l'inflammation dans lesquels la curcumine intervient font du curcuma l'allié des personnes souffrant d'acné, d'eczéma, de psoriasis ou plus généralement d'irritations et de démangeaisons. Dans le cas de l'acné, l'application d'une crème enrichie en curcuma permet par exemple de réduire l'inflammation des glandes sébacées, exhaussées par la bactérie Cutibacterium acnes. Le curcuma atténue aussi les rougeurs et démangeaisons caractéristiques de la dermatite atopique et diminue la sensibilité à la douleur.

Sources

  • SUDHEER A. & al. Antioxidant and anti-inflammatory properties of curcumin. Advances in Experimental Medicine and Biology (2007).

  • LEE S. J. & al. Aromatic-turmerone inhibits α-MSH and IBMX-induced melanogenesis by inactivating CREB and MITF signaling pathways. Archives of Dermatological Research (2011).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: