Nouveau : soin conçu pour les peaux sujettes à la rosacée

Nouveau : soin conçu pour les peaux sujettes à la rosacée

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Typologie de peau AP(-).

Qu'est-ce-que c'est que d'être AP(-) ?

Pour déterminer sa typologie de peau et ainsi adapter au mieux sa routine de soins, il ne suffit pas de simplement prendre en compte son niveau de production de sébum. Basée sur une méthodologie scientifique plus poussée et en prenant en considération d'autres facteurs, nous avons défini 24 typologies de peau : AE(+), DP(-), PP(.), VE(+)... qu'en est-il du profil AP(-) ?

Que se cachent derrière les initiales AP(-) ?

Vieillissement cutané ABSENT

Facteur d'oxydation PROTÉGÉ

Production de sébum FAIBLE (-)

La lettre "A" pour Absence de signes de l'âge.

La lettre "A" indique qu'aucun signe de l'âge n'est visible sur la peau. En effet, trois manifestations principales peuvent affecter l'apparence du visage, soit les rides, un relâchement cutané (perte de volume) et la perte de densité. C'est en général aux alentours de 25 ans que les premiers signes de vieillissement cutané font leur apparition, reflétant les changements qui se produisent dans les différentes couches de la peau (ralentissement du renouvellement cellulaire, réduction de la production de lipides, déclin dans la production de collagène, d'élastine et d'acide hyaluronique, diminution de la taille et du nombre de cellules adipeuses...). Bien que le vieillissement soit un processus inévitable, il est possible de prévenir et d'exercer un certain contrôle sur les différents facteurs affectant la rapidité du vieillissement, et ainsi retarder l'apparition des signes de l'âge.

La lettre "P" pour Protéger face aux facteurs d'oxydation.

La lettre "P" indique que la peau est bien protégée face aux rayons UV du soleil. Au-delà de ces effets bénéfiques sur le moral ou sur la sécrétion de vitamine D, l'excès d'exposition au soleil est la cause principale du vieillissement précoce de la peau et de la survenue de cancers cutanés. En effet, les UVA peuvent provoquer des modifications dermiques surtout au niveau du tissu élastique et les UVB entraînent des dégâts épidermiques. Activation des radicaux libres, altération de la membranaire cellulaire, modification de l'ADN... les UV agissent différemment au sein des cellules cutanées pour générer des dommages, ce qui peut modifier le fonctionnement de la cellule, sa mort ou provoquer des mutations de l'ADN conduisant à long terme à la formation de cellules cancéreuses. Ainsi, même si la peau possède quelques armes contre les UV (mélanogenèse, système antioxydant endogène...), il est important d'appliquer régulièrement et à bonne dose un produit solaire adapté à son phototype et aux conditions d'ensoleillement pour une exposition raisonnable tout en limitant les risques.

Le symbole "-" pour production de sébum Faible.

Le "-" indique une diminution de l'efficacité des glandes sébacées à produire suffisamment de sébum (hyposécrétion sébacée), ainsi qu'une anomalie dans la synthèse des facteurs naturels d'hydratation par les kératinocytes, qui donnent à la peau la capacité à fixer l'eau. Tiraillement, irritation, ridules de déshydratation, rougeurs, desquamation, teint terne... sont caractéristiques de cette typologie de peau.

En effet, ce manque de corps gras diminue l'efficacité du film hydrolipidique. La peau devient alors vulnérables à toutes agressions (rayons UV, pollution, bactéries, etc.) provoquant alors des réaction inflammatoires, et n'empêche plus aussi l'évaporation transépidermique de l'eau. En plus, cette altération dans la fonction barrière provoque un dérèglement des cellules de Langerhans (cellules du système immunitaire), qui se mettent à induire des réactions inflammatoires disproportionnées lorsque celles-ci sont trop sollicitées/stimulées.

Plusieurs facteurs peuvent influencer cette faible sécrétion sébacée, entraînant ces perturbations : les lavages fréquents, certains traitements médicamenteux, des soins inadaptés, les variations saisonnières, le tabac, le rayonnement UV, la génétique... Toutefois, bien que cette typologie de peau soit plus sujette à la formation de rides due au fait qu'elle soit moins souple, elle est par contre moins soumise au relâchement cutané vu que son épiderme plus fin subit moins les effets de l'attraction terrestre.

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: