Découvrez notre sélection de soins pour cibler les signes de l’âge.

Découvrez notre sélection de soins pour cibler les signes de l’âge.

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Possibilité de changer typologie de peau.

Est-il possible de changer de typologie de peau ?

Alors que vous avez enfin pu identifier votre typologie de peau, ainsi que les produits de soin nécessaires pour répondre aux besoins spécifiques de votre peau, vous commencez à remarquer des changements visibles de texture, de teint et de sensibilité qui n'ont pas été observés auparavant. Mais alors une fois que l'on sait sa typologie de peau, l'est-elle à vie ou peut-elle bouger de sa trajectoire actuelle avec le temps ?

Peut-on s'attendre à une évolution de sa typologie de peau avec le temps ?

À proprement parler, votre typologie de peau est unique et ne peut être intrinsèquement changée. Permanente, elle vous a été attribuée par la génétique. Par contre, même si votre typologie de peau ne peut pas physiquement changer, elle peut subir des changements majeurs ou mineurs, que vous le vouliez ou non. La peau est un organe qui réagit et s'adapte constamment, tout en essayant de maintenir un certain équilibre. Or, il existe plusieurs facteurs qui peuvent influencer votre typologie de peau et contribuer à son évolution.

  • Changements saisonniers : bien que la plupart des typologies de peau resteront les mêmes selon les saisons, il est possible que certains paramètres s'intensifient en fonction des conditions météorologiques et aux méthodes utilisées pour lutter contre ces variations climatiques (chauffage, climatisation, douche chaude, etc.). Temporaire mais incontrôlable, la peau doit s'adapter à son nouvel environnement. Par exemple, les hivers peuvent rendre les peaux sèches plus sèches, squameuses, ternes et irritées que d'habitude, les boutons plus enflammés et aggraver certaines pathologies cutanées (eczéma, psoriasis, rosacée, etc.), alors que les étés avec les fortes chaleurs peuvent rendre les peaux grasses encore plus grasses que la normale, augmenter les éruptions et les poussées cutanées en raison de la transpiration excessive et provoquer des taches pigmentaires avec l'exposition au soleil.

  • Environnement/mode de vie : pollution atmosphérique, stress, fumée de cigarette, consommation fréquente et excessive d'alcool, soleil, insomnie aiguë ou chronique... sont autant de facteurs reconnus pour affecter l'état de la peau et la donner certains attributs visibles. Par exemple, le stress a été accusé de rendre la peau terne, grasse et plus sensible. L'abus d'alcool peut aussi avoir différents effets sur l'apparence de la peau. L'alcool est connu pour provoquer une déshydratation, entraînant alors des rougeurs, une diminution de l'élasticité, un teint grisâtre et une peau sèche. Un sommeil insuffisant peut donner une peau terne, sèche, des rides et des cernes sous les yeux, en plus d'exacerber les affections existantes telles que l'acné ou la rosacée.

  • Habitudes alimentaires : ce que vous consommez quotidiennement peut également faire réagir votre peau de différentes manières et détériorer son apparence. Sucres transformés, produits laitiers, graisses saturées... certains aliments peuvent déclencher des poussées d'acné, favoriser l'inflammation cutanée ou encore accélérer le vieillissement de la peau. De même, ne pas boire assez d'eau peut conduire à une peau déshydratée avec parfois la présence de plaques cutanées sèches, une peau mois extensible que d'habitude, ainsi que voir apparaître des ridules plus visibles sur la peau ou un teint terne.

  • Hormones : puberté, grossesse, ménopause... au cours de la vie, nous pouvons traverser de nombreux bouleversements hormonaux, perturbant alors la production de sébum. Cortisol, androgènes surrénaliens, insuline, œstrogène... les hormones peuvent avoir un effet radical sur la peau étant donné qu'elles peuvent avoir un impact sur la quantité ou la qualité du sébum produit. Par exemple, les femmes qui ont leurs règles chaque mois sont soumises à des fluctuations hormonales pouvant conduire à des changements cutanés, bien que cette période soit brève. De même, la puberté peut rendre la peau plus grasse avec l'apparition d'éruptions cutanées, tandis que la ménopause est associée à une peau déshydratée et ridée. Pendant la grossesse, une hyperpigmentation généralisée (mélasma) et des imperfections peuvent être observées.

  • Utilisation des mauvais produits cosmétiques : l'utilisation de produits inappropriés peut avoir des effets néfastes sur la peau. En effet, une mauvaise routine de soins de la peau peut perturber l'équilibre du pH de la peau, obstruer les pores et provoquer une réaction allergique. Si vous avez la peau grasse et que vous utilisez des produits qui assèchent votre peau, cela entraînera un excès de sébum pour compenser la perte jusqu'à l'élargissement des pores . Le même concept s'applique à quelqu'un qui a la peau sèche.

  • Vieillissement : à mesure que vous vieillissez, votre peau peut changer avec tous les changements biologiques qu'elle subit caractérisés par l'accumulation de dommages macromoléculaires au sein des cellules et une diminution de la capacité de régénération des cellules souches. Par exemple, le pH augmente progressivement ce qui entraîne une prévalence accrue aux infections, une résistance réduite au stress mécanique et une cicatrisation réduite des plaies. La peau perd aussi son hydratation naturelle en raison des glandes sébacées produisant moins de sébum, au risque de commencer à paraître sèche, ridée et affaissée.

De ce fait, une réévaluation et des réajustements de votre routine de soins de la peau de temps en temps peuvent être envisagés si vous constatez que votre peau évolue et est différente qu'à l'habitude. En effet, car ce qui fonctionne pour les peaux sèches peut parfois aggraver les peaux grasses, et vice versa.

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: