Édition limitée pour la Saint-Valentin

Édition limitée pour la Saint-Valentin

Sélection
Soins visage
Soins corps & cheveux
Par préoccupation
Diagnostic de peau
Aide et Contact
Peaux grasses : les ingrédients et actifs à éviter dans ses soins.

Peaux grasses : les ingrédients et actifs à éviter dans ses soins.

Choisir les bons soins lorsqu'on a la peau grasse peut être une tâche déconcertante. Même si l'astuce consiste à connaître les bons ingrédients qui peuvent équilibrer les niveaux de sébum et éloigner les poussées d'acné, il est également essentiel d'éviter les ingrédients nocifs qui peuvent exacerber la production de sébum.

Publié le 28 octobre 2022, par Maylis, Ingénieure chimiste — 7 min de lecture

Les ingrédients comédogènes, ennemis numéro 1 des peaux grasses.

Le terme "comédogène" vient du mot "comédons" et fait référence à la propriété d'un ingrédient cosmétique ou d'un produit cosmétique à obstruer les glandes sébacées, responsables de la fabrication du sébum. Or, cette occlusion empêche l'évacuation naturelle du sébum, ce qui a tendance à engendrer divers problèmes cutanés, tels que des pores dilatés, des microkystes ouverts appelés aussi points noirs ou encore des microkystes fermés ou points blancs.

La notion de comédogène se calcule sur une échelle de 0 à 5. Un score de 0 signifie qu'aucun comédon s'est développé donc que les pores ne sont pas bouchés et un score de 5 signifie qu'il y a une forte probabilité que l'ingrédient cosmétique en question provoque des comédons. L'indice de comédogénicité d'un ingrédient se base, entre autres, sur sa vitesse de pénétration dans les couches superficielles de la peau et sa fragilité face à l'oxydation. Tout ingrédient ayant obtenu une note de 2 ou moins est considéré comme non-comédogène. Voici la liste des ingrédients à éviter, incompatibles avec les peaux grasses présentant des boutons occasionnels. 

  • Les cires animales : Beeswax (cire d’abeille) et Lanolin (lanoline) ;

  • Certaines huiles et cires minérales dérivées d'hydrocarbures, souvent présentes dans les fonds de teint conventionnels : Paraffinum Liquidum, Cera Microcristallina, Synthetic Wax, Petrolatum, Mineral Oil, Ceresin Wax, etc... ;

  • Certaines huiles et beurres végétales : Triticum Vulgare ou Wheat germ oil (huile de germe de blé), Argania Spinosa (huile d'argan), Persea Gratissima (huile d'avocat), Coco Nucifera ou Coconut Butter (huile de coco), Cocoa Butter ou Theobroma Cocoa (beurre de cacao), Butyspermum Parkii ou Shea Butter (beurre de karité), Rosa Canina ou Rosehip Oil (huile de rose musquée), Castor Oil (huile de ricin), etc... ;

  • Les gommes et les résines : Carageenan (Carraghénane), Algin (Alginate de sodium), xanthane, etc... ;

  • Certains esters gras : En particulier dérivés des acides stéariques et oléiques ou encore le myristate d'isopropyle, les insaponifiables, les squalanes et scalènes, etc...

À fuir, les ingrédients trop détergents ou asséchants.

Ce type d'ingrédients sont efficaces uniquement sur le court terme pour "assécher" les peaux grasses mais sont contre productifs sur le long terme. En effet, à l’issue de la phase d’assèchement, le système cutané se remet en place pour instaurer une hyperséborrhée réactionnelle. Ainsi, les glandes sébacées produisent une quantité plus importante de sébum. Cette accumulation de sébum favorise également le développement des bactéries à l’origine de l’apparition de l’acné. C’est l’effet rebond.

Les ingrédients asséchants ou détergents les plus courants à fuir si vous avez la peau mixte à grasse sont :

Ces ingrédients agressifs, s'ils sont utilisés pendant une longue période, peuvent perturber la fonction de barrière de la peau, ce qui rend difficile la rétention de l'humidité et provoque également des inflammations et des irritations. Cela peut aggraver l'état général de votre peau et entraîner une sécheresse excessive qui sera compensée par la suite par une surproduction de sébum.

Évitez les particules abrasives qui composent certains gommages.

Les exfoliants physiques appelés gommages mécaniques nécessitent un frottement manuel, ce qui peut irriter une peau déjà enflammée par l'acné. Ils sont donc à éviter en cas d'acné. De plus, une exfoliation mécanique excessive peut endommager le film hydrolipidique. Les gommages agressifs rendent la peau plus sensible et plus sèche. Une peau trop sèche surcompense et crée plus de sébum, ce qui augmente les risques d'éruptions d'acné.

Évitez ainsi tous les gommages à base de grains, que ces derniers soient naturels (issus par exemple de noyaux de fruits concassés) ou synthétiques (poly-ethylenes ou -propylenes PEG/PPG : polyethylene glycol, polypropylene…).

Privilégiez des exfoliants chimiques qui agissent en rompant les liaisons intercellulaires à la surface de la peau pour stimuler le renouvellement cellulaire. Les meilleurs acides exfoliants pour les peaux à tendance acnéique sont les acides bêta-hydroxy (BHA), car leurs propriétés séborégulatrices ciblent la formation des comédons et évitent l'obstruction des pores à l'origine des points noirs. Dans les soins de la peau, le principal B.H.A. utilisé est l’acide salicylique, un acide liposoluble. Cet actif originellement extrait de l'écorce de saule possède des propriétés intéressantes pour le soin des peaux grasses sujettes aux imperfections. Grâce à son action antiseptique, il prévient la croissance et la prolifération de champignons, virus et bactéries, comme Cutibacterium acnes, micro-organisme à l’origine des réactions inflammatoires de l’acné.

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: