BRONZAGE : La routine pour le prolonger

BRONZAGE : La routine pour le prolonger

Sélection
Soins visage
Soins corps & cheveux
Par préoccupation
Diagnostic de peau
Aide et Contact

Acide azélaïque

Nom d’usage : Acide azélaïque, Acide 1,7-héptanedicarboxylique.
Désignation I.N.C.I. : Azelaic acid.
Procédé d’obtention : Synthèse par oxydation de l'acide oléique présent dans l'huile végétale de dattier, suivie d'une étape de purification.
Source : Végétale.
Nom botanique : Phoenix dactylifera L. (Palmier-dattier).
Famille : Arécacées.
Partie de la plante extraite : Graines.
Provenance, origine : Taïwan.
Caractéristiques chimiques : Acide dicarboxylique saturé à 9 atomes de carbone ; Soluble dans l'alcool ; Très faiblement soluble dans l'eau ; Masse moléculaire : 188,22 g/mol ; Densité : 1,03 g/cm3.
Forme galénique : Emulsion, solution colloïdale.
Dosage nécessaire dans les produits cosmétiques : Les cosmétiques intègrent une concentration comprise entre 3 et 10%, alors que les médicaments en contiennent en général entre 10 et 20%.
Fonctions : Régulateur de pH, agent masquant.
Propriétés : Anti-bactérienne, comédolytique, antioxydante, anti-inflammatoire, apaisante, dépigmentante, séborégulatrice.
Indications : Tous les types de peau mais surtout les peaux à tendance acnéique, les peaux présentant des taches pigmentaires et les peaux sensibles sujettes aux rougeurs.

Details

Utilisation

Soins du visage (gels nettoyants purifiants, sérums, crèmes).

Moyen de conservation

Protéger du contact avec la lumière, la chaleur et l'humidité. Conserver dans un récipient hermétiquement fermé à 25°C.

Contre-indications, précautions d’emploi

En application cosmétique, l'acide azélaïque ne présente pas de dangers pour la santé humaine. Néanmoins, il peut toujours causer des irritations, de légères rougeurs et assécher la peau chez les sujets les plus sensibles.

Il est conseillé d'effectuer un test cutané avant toute utilisation d'un soin à l'acide azélaique. Pour ce faire, appliquez quelques gouttes du produit au creux du bras pour observer de potentiels effets indésirables.

Concernant les crèmes médicamenteuses formulées à base d'acide azélaïque et préconisées dans le traitement de la rosacée et/ou de l'acné vulgaire, de très rares cas d'aggravtaion des crises d’asthme ont été rapportés. Par mesure de précaution, une fois votre routine beauté terminée, lavez vos mains avec du savon pour éviter d’avaler le soin par inadvertance. Mettez vos soins de la peau hors de portée des enfants.

En savoir plus

Son nom provient du fait qu’il était initialement produit par oxydation de l’acide oléique par de l’acide nitrique, un composé azoté. C'est en 1978 que NAZZARO-PORRO a déterminé pour la première fois le potentiel dépigmentant de l'acide azélaïque en se penchant sur des cultures de champignons de la flore cutanée du genre Pityrosporum. D'origine végétale, l'acide azélaïque est également connu pour ses effets seborégulateurs, anti-inflammatoire, antioxydants et antibactériens. En effet, cette molécule a pour action de réguler la production de sébum, d'éviter la formation de comédons en interférant avec le processus de kératinisation, de diminuer les rougeurs et de combattre les bactéries responsables de l'acné.