NOUVEAU : Le sérum mascara

NOUVEAU : Le sérum mascara

Sélection
Soins visage
Soins corps & cheveux
Par préoccupation
Diagnostic de peau
Aide et Contact
L'acide azélaïque : une solution contre l'hyperpigmentation.

L'acide azélaïque : une solution contre l'hyperpigmentation.

L’hyperpigmentation peut se manifester sur tous les phototypes. Elle est dûe à une surproduction localisée de mélanine. Elle entraine une désharmonie du teint qui peut être à l'origine de complexes physiques et d'un mal-être chez le sujet concerné. L’acide azélaïque est un actif efficace pour traiter ces désagréments cutanés.

Publié le 10 juin 2022, par La rédaction — 5 min de lecture

Qu’est-ce-que l'hyperpigmentation ?

L’hyperpigmentation se définit comme un dérèglement au niveau du processus de pigmentation : la mélanine, pigment à l’origine de la coloration naturelle de la peau, est surproduite à certains endroits ce qui entraîne l’apparition de taches brunes, rouges ou roses parfois disgracieuses. Ces dernières sont de tailles variables et impactent l'uniformité du teint. Elles peuvent engendrer quelques inconforts dans le quotidien des sujets concernés. L'hyperpigmentation touche toutes les carnations, mais se révèlent fréquentes et visibles chez les personnes à la peau foncée. On peut répertorier les taches liées à une hyperpigmentation en trois catégories :

  • Le mélasma ou masque de grossesse , directement lié aux fluctuations hormonales ;

  • Le lentigo, petites taches rondes ou ovales généralement causées par les rayonnements UV ;

  • L’hyperpigmentation post-inflammatoire, qui résulte d'une surproduction de mélanine après une inflammation.

L’utilisation de certains parfums et la prise de certains médicaments peuvent aussi être des causes de l’hyperpigmentation.

A noter : Il arrive également que la quantité de mélanine produite par l’organisme ne soit pas suffisante. Dans ce cas, il s’agit d’une hypopigmentation qui engendre l’apparition de taches blanches.

L'acide azélaïque pour lutter efficacement contre l'hyperpigmentation.

L’acide azélaïque est un acide dicarboxylique saturé à 9 atomes de carbone. Il est dérivé de céréales (blé, seigle et orge). Il possède d'excellentes propriétés anti-microbiennes et anti-inflammatoires, lui permettant de lutter contre les problèmes d'acné et de rosacée. En pharmacie, il a d’abord été formulé dans une crème anti-acné, au début des années 1980 ; il inhibe efficacement la prolifération de bactéries pro-inflammatoires, P.acnes et S.epidermidis.

Plusieurs études se sont ensuite intéressées à l'action de l’acide azélaïque sur les taches pigmentaires. Il a ainsi été démontré qu'une application topique quotidienne d'une crème contenant 20% d'acide azélaïque est plus efficace qu'une crème formulée avec 2% d'hydroquinone sur des patients atteints de melasma. De plus, l'acide azélaïque n'entraine pas d'effets indésirables contrairement à l'hydroquinone qui a mauvaise odeur, peut irriter la peau et engendrer une dépression immunitaire.

Le mode d'action de l'acide azélaique contre l'hyperpigmentation a pu être identifié. L'acide azélaïque réduit la capacité des mélanocytes à produire de la mélanine en inhibant l’enzyme tyrosinase et en régulant l’activité de l’enzyme thiorédoxine réductase. De plus, il cible uniquement les mélanocytes chargés de pigments ou les mélanocytes atypiques. De ce fait, il n'interagit pas avec les cellules saines. En outre, grâce à ses propriétés antioxydantes, l’acide azélaïque protège la peau des radicaux libres responsables de l’apparition des signes de l’âge, dont les taches brunes.

Ainsi, en médecine, une crème à l'acide azélaique est une solution pertinente en première intention lorsqu'on veut lutter efficacement contre l'hyperpigmentation.

Les effets indésirables de l’acide azélaïque.

L'acide azélaïque est généralement bien toléré par tous les types de peau. Le principal inconvénient de cette substance, c'est qu'elle peut légèrement assécher la peau et causer des irritations. Néanmoins, ces effets indésirables sont le plus souvent légers ou transitoires et ne nécessitent généralement pas l’arrêt du traitement.

Sources :

  • LOWE N. J. & al. Azelaic acid 20% cream in the treatment of facial hyperpigmentation in darker-skinned patients. Clinical Therapeutics (1998).

  • BANDYPPADHYAY D. Topical treatment of melasma. Indian Journal of Dermatology (2009).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: