NOUVEAU : Le sérum mascara

NOUVEAU : Le sérum mascara

Sélection
Soins visage
Soins corps & cheveux
Par préoccupation
Diagnostic de peau
Aide et Contact
L'acide azélaïque, allié des peaux acnéiques.

L'acide azélaïque, allié des peaux acnéiques.

Les boutons liés à l'acné peuvent toucher tous les types de peau. Ils sont dus à une obstruction des pores et à la présence de bactéries dans les glandes sébacées. Heureusement, il existe une solution pour prévenir l'apparition des imperfections ou les atténuer une fois qu'elles sont présentes à la surface de la peau : les soins riches en acide azélaïque.

Publié le 14 septembre 2022, par La rédaction — 5 min de lecture

L'acné, en bref.

Selon la S.F.D. (Société Française de Dermatologie), 15 millions de personnes en France sont concernées par des problèmes d'acné, dont 3,3 millions âgées de plus de 15 ans. Cette affection cutanée apparaît aussi chez les sujets adultes, et plus particulièrement chez les femmes en raison de leurs fluctuations hormonales importantes. Les poussées d'acné peuvent survenir aussi bien sur le visage qu'à certains endroits du corps (buste, dos, fesses...). Premier motif de consultation chez le dermatologue, l'acné peut entraîner un manque de confiance en soi et une véritable souffrance psychologique.

Cette maladie inflammatoire chronique se développe au niveau des follicules pilo-sébacés : les glandes sébacées sécrètent un sébum trop épais ou en trop grande quantité ce qui bouche les orifices et engendre des boutons et/ou des points noirs. On parle alors de dysseborrhée. De plus, dans cet environnement riche en graisse, une bactérie habituellement présente en faible quantité sur la peau, Cutibacterium acnes (anciennement répertoriée sous l'appellation de Propionibacterium acnes), prolifère ce qui engendre une réponse inflammatoire à la surface de la peau. L'acné est souvent amplifié par plusieurs facteurs comme l'alimentation, le stress, les fluctuations hormonales, la pollution.

L’acide azélaïque contre l’acné.

Naturellement présent dans certains céréales comme l'orge, l’acide azélaïque se classe parmi les acides dicarboxyliques. On le retrouve dans des traitements médicamenteux contre l'acné, en application topique, à des concentrations comprises généralement entre 15 et 20%. En cosmétique, les crèmes et sérums en contiennent rarement plus de 10%. Toutefois, même à cette concentration, son activité anti-imperfections globale est pertinente. Il va jouer à plusieurs niveaux :

  • Il régule la kératinisation.

    La kératinisation, ou différenciation cellulaire, est un processus de maturation des cellules épithéliales, qui se chargent en kératine pour aboutir à des cellules mortes constituant la couche cornée. Ainsi, l'acide azélaïque normalise ce processus avec pour effet un grain de peau lissé et une obstruction des pores par les cellules mortes limitée évitant la formation de points noirs et comédons.

  • Il lutte contre les bactéries.

    Grâce à ses propriétés anti-bactériennes, l'acide azélaïque limite la prolifération des bactéries P. acnes et S. epidermidis, en cause dans les réactions inflammatoires de l'acné. De plus, il agit spécifiquement sur ces deux micro-organismes mais n'a pas d'effets néfastes envers les "bonnes bactéries" présentes sur la peau.

  • Il limite les inflammations.

    L'acide azélaïque atténue les rougeurs, ainsi que les marques laissées par les imperfections : on parle d'érythèmes post-inflammatoires. Des études ont ainsi démontré que l'acide azélaïque inhibait la sécrétion de cytokines pro-inflammatoires, telles que les interleukines IL-1β et IL-6, et le facteur de transcription TNF-α. Par ailleurs, une autre étude a montré que l'acide azélaïque favorise la régulation de la kallicréine-5 dans les kératinocytes épidermiques, qui à leur tour abaissent les cathélicidines, diminuant les processus inflammatoires.

Sources :

  • ZOUBOULIS C. C. Acne and sebaceous gland function. Clinics in Dermatology (2004).

  • THIBOUTOT D. Journal of Drugs in Dermatology (2008).

  • PICARDO M. & al. Azelaic acid modulates the inflammatory response in normal human keratinocytes through PPARγ activation. Experimental Dermatology (2010).

  • HEGEL J. K. E. & al. Azelaic acid: Properties and mode of action. Skin Pharmacology and Physiology (2014).

  • The many functions of azelaic acid. Cosmetics Buisness (2016).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: