Exclusivité : Typology au Printemps Haussmann

Exclusivité : Typology au Printemps Haussmann

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Risques eczéma personnes âgées.

Eczéma chez les personnes âgées : des risques accrus ?

L’eczéma est une maladie de peau qui touche généralement les nourrissons et les enfants en bas âge. Toutefois, il n’est pas rare que les personnes âgées en soient victimes. Les risques de complication de l’eczéma sont-ils accrus chez ces dernières ?

Sommaire
Publié le 8 février 2024, par Pauline, Chargée de la Communication Scientifique — 6 min de lecture
Thèmes :

L’eczéma, en bref.

L’eczéma est une maladie cutanée qui se caractérise par une inflammation de la peau. La plupart du temps, il se manifeste au niveau du visage, en excluant les lèvres et les yeux. Néanmoins, il arrive aussi qu’il survienne sur d’autres zones du corps, notamment au niveau des genoux et des coudes. L'eczéma est caractérisé par plusieurs symptômes : des plaques rouges et gonflées sur lesquelles se forment des vésicules, une sécheresse extrême de la peau et des démangeaisons. Ces manifestations peuvent le rendre difficile à vivre et impactent aussi bien la santé psychologique que la santé physique.

On distingue plusieurs formes d'eczéma. L'une des plus répandues est l'eczéma atopique, due à un terrain génétique particulier. Les personnes ayant de l'eczéma atopique ont une barrière cutanée ne remplissant plus son rôle, accompagnée d'une perméabilité importante de la couche cornée. Cela provoque des pertes en eau assez importantes et augmente la facilité des micro-organismes et allergènes à pénétrer dans la peau. On peut aussi souffrir d'eczéma sans pour autant avoir de prédispositions génétiques. Il s'agit alors d'eczéma de contact, en réaction à un allergène particulier de l'environnement.

Quelle est la prévalence de l'eczéma chez les personnes âgées ?

L'eczéma peut toucher à tout âge, bien que sa prévalence soit généralement plus élevée chez les enfants que chez les adultes. En ce qui concerne les personnes âgées, le taux d'eczéma est assez faible, inférieur à 10% pour les plus de 60 ans, mais non-nul. Cela peut sembler assez contre-intuitif à première vue si l'on considère que la barrière cutanée s'affaiblit avec l'âge en raison de la baisse progressive de certains composés hydratants comme le sébum et les facteurs naturels d'hydratation (FNH). Ceux-ci participent au maintien du film hydrolipidique à la surface de la peau et la protègent de la déshydratation et des agressions extérieures.

En conséquence, la peau des personnes âgées a tendance à être plus sèche, moins élastique et plus fine. Cette fragilité la rend plus vulnérable aux irritations et aux démangeaisons. Néanmoins, les personnes âgées restent peu touchées par l'eczéma, ce qui peut être expliqué de plusieurs façons. Tout d'abord, il a été observé que certains types d'eczéma comme la dermatite atopique tendent à s'améliorer ou même à disparaître avec l'âge, sans que les mécanismes à l'œuvre soient complètement compris. De plus, les facteurs environnementaux déclencheurs d'eczéma sont souvent moins présents dans la vie des personnes âgées. On peut par exemple penser aux allergènes professionnels. Ces éléments permettent d'expliquer en partie la faible prévalence de l'eczéma chez les personnes âgées.

L'eczéma chez les personnes âgées est-il plus dangereux ?

Rappelons que l'eczéma n’est pas contagieux et qu'il n'est pas considéré comme une maladie dangereuse, malgré l'inconfort qu'il entraîne. Cependant, il arrive dans certains cas que l'eczéma se généralise, c'est-à-dire que les lésions s'étendent ou qu'il s'infecte. Une prise en charge médicale rapide est alors nécessaire. Si les taux d'aggravation de l'eczéma ne sont pas plus élevés chez les personnes âgées, les conséquences sont toutefois souvent plus graves.

En effet, on observe une variation de la réponse inflammatoire avec l'âge, se traduisant par une augmentation de l'inflammation chronique, appelée "inflammaging". Il s'agit d'un néologisme né de la contraction des mots "inflammation" et "aging". Au fil du temps, le système immunitaire faiblit, ce qui engendre une production permanente de cytokines pro-inflammatoires, des molécules entraînant plusieurs processus inflammatoires. L'inflammaging peut être à l'origine d'une exacerbation des manifestations de l'eczéma.

En outre, il n'est pas rare pour les personnes âgées touchées par l'eczéma de développer de l'eczéma variqueux. Cette forme d'eczéma située au niveau des membres inférieurs est la conséquence d'une stase veineuse, soit d'un manque d'efficacité du retour veineux du sang vers le cœur. Cette stase veineuse est favorisée par plusieurs comportements, notamment la sédentarité. Or, en prenant de l'âge, les personnes deviennent souvent de moins en moins actives.

À retenir : les personnes âgées sont fragiles et ont besoin de soins adaptés. Même si elles sont généralement peu touchées par l'eczéma, il est important de rester vigilant et, si vous avez des doutes ou des interrogations, d'en faire part à un médecin.

Sources

  • BORRADORI L. & al. Prurit du sujet âgé. Revue Médicale Suisse (2004).

  • GOLDENBERG G. & al. Eczema. The Mount Sinai Journal of Medicine (2011).

  • BORRADORI L. & al. Dermatologie et infections sexuellement transmissibles. Elsevier Masson (2017).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

En savoir plus

Aller plus loin: