Le Carnet
Tous les Sujets
Informations dermatite de contact.

Dermatite de contact : tout savoir sur ce trouble dermatologique.

L’eczéma de contact est une maladie de peau inflammatoire. Aussi appelé dermatite de contact, il se déclenche suite au contact de la peau avec une substance irritante ou allergisante. Définition, origines, symptômes et solutions : voici tout ce que vous devez savoir sur la dermatite de contact.

Thèmes :

Qu'est-ce que la dermatite de contact ?

L’eczéma de contact est une réaction allergique de la peau provoquée par un allergène. Il s’agit d’une inflammation cutanée qui génère des plaques rouges ainsi que des démangeaisons. Contrairement à l'eczéma atopique, les personnes atteintes ne présentent aucun terrain génétique particulier. Quatre grandes sources d’allergènes, présentes dans notre environnement quotidien, sont généralement à l’origine de l’eczéma de contact.

  • Les articles vestimentaires : teintures pour vêtements, cuir, colle, caoutchouc, accessoires en nickel…

  • Les cosmétiques : shampooings, teintures capillaires, vernis à ongles, crèmes pour les mains…

  • Les médicaments à application topique : crèmes anti-inflammatoires, antiseptiques...

  • Les allergènes professionnels : il s’agit des allergènes présents au travail. Ils sont à l’origine de l’eczéma professionnel, le plus souvent localisé au niveau des mains. Parmi les professions concernées, on retrouve notamment les métiers du bâtiment (ciment, peinture...), les métiers de la santé (gant, résine) et les métiers agricoles (pesticides, engrais...).

Parmi ces allergènes, certains ne provoquent de l’eczéma de contact qu’après une exposition aux rayons UV. Dans ce cas, ils sont qualifiés de photoallergènes. Les formulations cosmétiques sont généralement à l’origine de ce type d’eczéma de contact.

Quels sont les symptômes de la dermatite de contact ?

Les symptômes de l’eczéma de contact peuvent varier d’une personne à l'autre. En revanche, l’évolution commence toujours par un érythème, c'est-à-dire une rougeur due à la dilatation des vaisseaux sanguins, suivi éventuellement d’un œdème, soit un important gonflement de la peau. Ces premiers symptômes s'accompagnent d'un important prurit. Apparaissent ensuite les vésicules qui subissent une rupture, ce qui entraîne les croûtes. Les différentes lésions provoquées par l’eczéma de contact se forment d'abord au niveau de la partie entrée en contact avec l’allergène et peuvent ensuite s’étendre sur tout le corps. Les eczémas de contact sont souvent classés dans deux catégories, se différenciant par l’ampleur de la poussée.

  • L’eczéma de contact chronique.

    La forme chronique de l'eczéma de contact est causée par des irritants peu puissants. Ceux-ci nécessitent des périodes de contact cutané assez longues ou répétées pour provoquer une dermatite irritative de contact.

  • L’eczéma de contact aigu.

    La forme aigüe de l’eczéma de contact se déclare après seulement une exposition à un allergène très irritant. Cela est suffisant pour léser la peau et provoquer une importante brûlure ou une douleur piquante.

Comment savoir s'il s'agit d'eczéma de contact ou d'une simple irritation ?

Les réactions de la peau à un allergène ne sont pas forcément un eczéma de contact. Les rougeurs peuvent survenir d’une simple irritation. En général, les symptômes de la dermatite de contact n’apparaissent pas immédiatement après le contact avec l’allergène, au contraire de ceux provoqués par une irritation, notamment les sensations de chaleur et de brûlure.

Comment évolue la dermatite de contact ?

Comme évoqué précédemment, la dermatite de contact se manifeste quand la peau réagit à une substance extérieure irritante appelée allergène. La réaction évolue en deux phases.

  1. La phase de sensibilisation.

    Cette phase commence lorsque la substance allergène pénètre dans la peau. Une fois à l'intérieur, elle se lie à des protéines naturelles du tissu cutané pour former un complexe. Ce dernier est ensuite transporté dans l'organisme par des lymphocytes, des globules blancs appartenant au système immunitaire. Les lymphocytes jouent un rôle clé dans la reconnaissance et la neutralisation des germes et des substances étrangères grâce à la mémoire immunitaire. La phase de sensibilisation peut durer de quelques jours à quelques semaines, sans symptômes visibles de lésions cutanées.

  2. La phase de révélation.

    Lorsque la substance entre de nouveau en contact avec la peau, le système immunitaire la reconnaît. En réaction, les lymphocytes libèrent des lymphokines, une classe de cytokines dirigeant la réponse du système immunitaire et provoquant démangeaisons, rougeurs et lésions cutanées. Les premiers symptômes de l’eczéma de contact surviennent dans les 12 à 48 heures suivant l'exposition.

    Généralement, l'inflammation est localisée au niveau de la zone en contact avec l'allergène, mais, dans les cas graves, elle peut s'étendre à de grandes surfaces corporelles. Les symptômes diminuent généralement après 4 à 7 jours pour disparaître complètement après environ deux semaines. Une personne peut rester sensibilisée à vie, ou sa sensibilité peut s'atténuer progressivement si elle n'est plus en contact avec l'allergène. Sans identification de l’allergène, la peau s’épaissit et la réaction se poursuit. Dans quelques cas, des complications peuvent se manifester : surinfection bactérienne, généralisation des lésions...

Dermatite de contact : quelles solutions ?

En cas d’eczéma de contact, il est recommandé de consulter l’avis d’un professionnel. Ce dernier réalisera alors une enquête allergologique pour identifier l’allergène responsable du trouble dermatologique. Il effectuera pour cela des tests cutanés, appelés patch-tests.

Une fois l’allergène identifié, le médecin vous prescrira probablement un traitement à base de dermocorticoïdes pour calmer et apaiser l'inflammation. Vous pourrez compléter ce traitement par l'application quotidienne d'un émollient, un soin destiné à renforcer la barrière cutanée et à nourrir la peau.

De plus, pour lutter contre le prurit engendré par l'eczéma de contact, l'application de compresses froides ou d'ingrédients naturels comme de l'eau thermale ou certaines huiles essentielles est conseillée. Ces différents éléments ont des propriétés apaisantes et pourront soulager quelque peu les démangeaisons.

Sources

  • GOLDENBERG G. & al. Eczema. The Mount Sinai Journal of Medicine (2011).

  • BORRADORI L. & al. Dermatologie et infections sexuellement transmissibles. Elsevier Masson (2017).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.