Noël : Offrez le coffret idéal à chacun de vos proches

Noël : Offrez le coffret idéal à chacun de vos proches

Noël
Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Dangerosité eczéma.

Est-ce que l’eczéma est dangereux ?

L’eczéma est une maladie inflammatoire de la peau se manifestant par l’apparition de plaques rouges, de croûtes et de squames à différents endroits du corps. Il s’agit d’une maladie évolutive qui peut se compliquer si elle n'est pas correctement prise en charge. Apprenez-en plus sur les dangers potentiels de l'eczéma.

Sommaire
Publié le 20 septembre 2023, par Pauline, Chargée de la Communication Scientifique — 7 min de lecture
Thèmes :

L'eczéma, en bref.

L’eczéma est une affection inflammatoire de la peau qui se caractérise par l'apparition de plaques rouges, sèches et rugueuses, aux contours irréguliers. Ces lésions sont souvent accompagnées de démangeaisons intenses. Par la suite, des vésicules contenant un liquide clair peuvent se former. Lorsqu'elles sont grattées, ces vésicules se rompent et provoquent un suintement. En France, environ 2,5 millions de personnes sont touchées par l'eczéma, ce qui en fait l'un des principaux motifs de consultation chez les dermatologues, représentant environ 30% des cas. Différentes formes d'eczéma existent, parmi lesquelles l'eczéma atopique et l'eczéma de contact, les plus fréquentes.

  • L'eczéma atopique, aussi connu sous le nom de dermatite atopique, résulte d'une prédisposition génétique. Les personnes souffrant de ce type d'eczéma ont une barrière cutanée fragile, laissant facilement passer les allergènes. De plus, leur système immunitaire réagit de façon violente aux stimuli externes, ce qui provoque des réactions inflammatoires disproportionnées lorsque la peau est exposée à des allergènes communs de l'environnement (poils d'animaux, pollen, poussière...).

  • L’eczéma de contact, ou dermatite de contact, survient après le contact de la peau avec une substance allergène bien particulière. Quatre grandes sources d’allergènes, présents dans notre environnement quotidien, sont généralement à l’origine de l’eczéma de contact. Il s'agit des articles vestimentaires, des cosmétiques, des médicaments à application topique et des allergènes professionnels, c'est-à-dire présents au travail (ciment, peinture, pesticides, gants...). Ainsi, bien que l'eczéma de contact provoque des symptômes similaires à ceux de l'eczéma atopique, son origine est différente et n'est pas en lien avec la génétique.

Eczéma : est-ce dangereux ?

L'eczéma est dans la plupart des cas bénin et sans danger. Même si les démangeaisons et l'impact psychologique de l'eczéma ne peuvent pas être négligés, cette maladie ne représente pas un danger vital pour la santé. En outre, une prise en charge adaptée et le suivi des conseils dermatologiques permettent de limiter ses conséquences sur la qualité de vie des personnes atteintes. Toutefois, il est important de souligner que l'eczéma peut dans de rares cas se compliquer et évoluer vers des formes plus graves.

Une infection.

Suite au grattage des lésions, il peut arriver que l'eczéma s'infecte. Certains virus, comme l'herpès, certaines bactéries, comme le staphylocoque doré, ou encore certains champignons, comme le candida albicans, peuvent coloniser la plaie et entraîner des complications. Selon le micro-organisme responsable de l'infection, cette dernière peut provoquer des douleurs et accentuer les démangeaisons/rougeurs. Il est impératif de consulter un dermatologue en cas d'infection, afin que celui-ci en identifie la source et puisse prescrire un traitement adapté (antifongiques s'il s'agit de champignons, antiviraux si ce sont des virus et antibiotiques en cas de colonisation bactérienne).

Une généralisation de l'eczéma.

L'une des complications les plus graves de l'eczéma est sa généralisation, également appelée érythodermie. L'eczéma est dit généralisé lorsque les plaques s'étendent. Elles peuvent parfois couvrir jusqu'à 90% du corps. Aux rougeurs et démangeaisons habituelles, s'ajoutent des œdèmes. Cette forme d'eczéma constitue une urgence dermatologique et nécessite parfois une hospitalisation.

Quelques conseils pour prévenir les dangers de l’eczéma.

Les complications de l’eczéma peuvent être évitées en adoptant certains gestes au quotidien. Les conseils suivants peuvent servir dans ce sens :

  • Éviter de gratter les lésions eczémateuses.

    Lorsqu'on se gratte, il y a un risque important d'ouvrir les lésions cutanées et ainsi de créer des opportunités pour les bactéries et les virus d'entrer. Pour éviter de se gratter pendant le sommeil, certaines personnes optent par exemple pour des gants en coton. Il est également recommandé de garder les ongles courts pour éviter les blessures accidentelles. Enfin, en plus de ces précautions, l'utilisation d'ingrédients tels que l'eau thermale ou certaines huiles essentielles et l'application de froid peuvent aider à apaiser les démangeaisons.

  • Appliquer régulièrement un émollient.

    Afin d'hydrater et de protéger la peau des risques d'infection, il est recommandé d'appliquer au moins une fois par jour un soin émollient. Possédant une texture très riche, ce type de produit forme un voile à la surface de la peau, similaire au film hydrolipidique naturel, afin de limiter la déshydratation et la pénétration d'agents pathogènes ou d'allergènes. Nous vous conseillons aussi d'utiliser systématiquement un émollient à la sortie de la douche, l'eau ayant un effet asséchant sur la peau. Enfin, évitez les hydratants renfermant des parfums, pouvant irriter la peau atopique fragile.

  • Au moindre doute, consulter un dermatologue.

    Si vous remarquez un changement dans l'aspect de vos lésions ou une généralisation de votre eczéma, il ne faut pas hésiter à consulter un professionnel de santé. Celui-ci pourra voir si votre eczéma est effectivement en train de s'aggraver et, si c'est le cas, vous prescrire un traitement. Plus la prise en charge se fait tôt, moins les complications sont importantes.

Sources

  • GOLDENBERG G. & al. Eczema. The Mount Sinai Journal of Medicine (2011).

  • BORRADORI L. & al. Dermatologie et infections sexuellement transmissibles. Elsevier Masson (2017).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: