Découvrez notre sélection de soins pour cibler les signes de l’âge.

Découvrez notre sélection de soins pour cibler les signes de l’âge.

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Huile de soja dangers.

Des dangers de l’huile de soja pour une utilisation en cosmétique ?

Utilisée comme ingrédient dans le domaine culinaire, l’huile de soja est aussi appréciée pour prendre soin de la peau. Riche en vertus cutanées, cette huile végétale est souvent intégrée dans la formulation de soins tels que des crèmes, des lotions ou des savons. Néanmoins, avant de l'inclure dans sa routine de soins, il est bon de se demander si son utilisation est sans danger. Apprenez-en plus à ce sujet dans cet article.

L'essentiel à savoir sur l'huile de soja.

L'huile de soja est généralement extraite par pression à froid à partir des graines de la légumineuse du même nom. Si on s'intéresse à ses caractéristiques organoleptiques, on peut dire que l'huile de soja est pénétrante, a une couleur dorée et ne dégage pas de parfum caractéristique. Cette huile végétale est présente dans de nombreux soins cosmétiques car elle possède des propriétés intéressantes pour prendre soin de la peau et des cheveux.

Riche en acides gras, l'huile de soja est hydratante et nourrissante. Il s'agit ainsi d'une alliée pour les peaux déshydratées ou sèches et cela la rend également utile pour prévenir les ridules de déshydratation. Enfin, l'huile de soja a des vertus antioxydantes et anti-inflammatoires, lui permettant de protéger la peau et le cuir chevelu du stress oxydatif mais aussi d'apaiser les irritations et les rougeurs.

Existe-t-il des contre-indications à l'utilisation d'huile végétale de soja ?

L'utilisation d'huile végétale de soja pure est, par principe de précaution, déconseillée aux femmes enceintes, allaitantes et aux jeunes enfants. Cette recommandation découle du fait qu'elle est suspectée d'être un perturbateur endocrinien. Notons bien qu'il s'agit là d'une suspicion et que cette caractéristique fait encore aujourd'hui l'objet de débats dans la communauté scientifique.

Plus précisément, si l'huile de soja est pressentie comme un potentiel perturbateur endocrinien, c'est à cause de la teneur en isoflavones des graines de soja. Les isoflavones sont classées comme des phytoœstrogènes, une famille de molécules ayant une structure proche de celle de l'hormone naturelle œstradiol. Les phytoœstrogènes sont ainsi capables de mimer l'action de l'œstradiol et de se substituer à elle, entraînant alors des perturbations au niveau du système hormonal.

Cependant, il est important de préciser que l'huile de soja, contrairement aux graines de soja, ne contient que d'infimes traces d'isoflavones. Lorsqu'elle est extraite, les phytoœstrogènes tendent en effet à rester dans les fèves. C'est la raison pour laquelle l'huile de soja n'est pas officiellement considérée comme un perturbateur endocrinien mais que le principe de précaution est appliqué en ce qui concerne les femmes enceintes et les enfants, dont le système hormonal est plus sensible.

Les précautions à prendre avant d'utiliser de l'huile de soja.

Comme toute substance que l'on applique sur la peau, l'huile végétale de soja peut potentiellement entraîner une réaction cutanée (irritations, rougeurs, sécheresse...). Bien que ces réactions soient rares, pour s'en prémunir, il est conseillé d'effectuer un test de tolérance avant de l'appliquer sur l'ensemble d'une zone de la peau. Ce test s'effectue très simplement : prélevez quelques gouttes d'huile de soja et appliquez-les au creux de votre coude ou derrière votre oreille. Patientez ensuite 24 heures et, si vous n'observez aucune réaction cutanée, c'est que votre peau tolère cet ingrédient.

Un autre point de vigilance concerne les personnes présentant des allergies alimentaires au soja. Bien qu'une allergie alimentaire n'entraîne pas systématiquement une allergie cosmétique, il est préférable de demander l'avis d'un professionnel de santé avant d'appliquer l'huile.

Enfin, l'huile de soja présente un indice de comédogénicité de 2, ce qui la rend légèrement comédogène. Les personnes ayant la peau grasse ou à tendance acnéique peuvent tout de même l'utiliser, néanmoins, il est préférable pour elles d'appliquer de l'huile de jojoba, de l'huile de noisette, ou encore de l'huile d'argan, des huiles végétales ayant des propriétés similaires à celle de l'huile de soja mais n'étant pas comédogènes.

Sources

  • EBOSHIDA A. & al. Effects of isoflavone supplement on healthy women. Biofactors (2000).

  • HARRATH A. H. & al. Phytoestrogens and their effects. European Journal of Pharmacology (2014).

  • MURTAZA G. & al. Dermatological and cosmeceutical benefits of Glycine max (soybean) and its active components. Acta Polonia Pharmaceutica (2015).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: