Découvrez notre sélection de soins pour cibler les signes de l’âge.

Découvrez notre sélection de soins pour cibler les signes de l’âge.

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Composition biochimique huile de soja.

De quoi est composée l’huile de soja ?

L’huile de soja est une huile végétale souvent utilisée en cosmétique pour le soin de la peau et des cheveux en raison de ses nombreuses propriétés : antioxydantes, anti-inflammatoires, hydratantes... Celles-ci proviennent de ses composants naturels. Quels sont-ils exactement ? Qu'apportent-ils à la peau et aux cheveux ? Voici l’essentiel à savoir sur les actifs de l’huile végétale de soja.

Sommaire
Publié le 31 janvier 2024, par Pauline, Chargée de la Communication Scientifique — 8 min de lecture

Quels actifs composent l'huile de soja ?

Le soja est une légumineuse traditionnellement cultivée en Asie depuis des siècles. Ses graines renferment une huile végétale précieuse obtenue par pression à froid. L'huile de soja entre dans la composition de nombreux produits cosmétiques en raison des bienfaits qu'elle apporte à la peau et aux cheveux. Ses différentes propriétés lui viennent de sa composition biochimique riche en actifs intéressants.

L'huile de soja renferme des acides gras poly-insaturés.

L'huile végétale de soja est riche en acide linoléique, à hauteur de 50 à 60% environ. L'acide linoléique est un acide gras insaturé qualifié d'essentiel car il ne peut pas être synthétisé par l'organisme. Cet oméga-6 a plusieurs vertus pour la peau et il participe notamment à la constitution de la barrière cutanée en déclenchant une cascade de réactions biochimiques menant à terme à la stimulation du renouvellement cellulaire.

L'acide linoléique est également impliqué dans le mécanisme de synthèse des acylcéramides. Ces dernières sont un type de céramide particulier résultant d'une réaction d'amidation entre une base sphingoïde et un acide linoléique. Les céramides jouent un rôle important dans la protection et l'hydratation de la peau. Ces lipides naturellement présents dans l'épiderme assurent en effet une bonne cohésion entre les cellules de la couche cornée.

Ainsi, en apportant à la peau les acides gras dont elle a besoin, l'huile de soja permet de renforcer la barrière épidermique et de limiter les pertes insensibles en eau (PIE). Cela permet également de limiter l'apparition des ridules de déshydratation, ces petits plis superficiels se formant notamment lorsque la peau n'est plus capable de retenir suffisamment d'eau.

L'huile de soja est riche en acides gras mono-insaturés.

Entre 10 et 15% de l'huile de soja est composée d'acides gras mono-insaturés, plus particulièrement d'acide oléique. Cet acide gras appartenant à la famille des omégas-9 est naturellement présent dans le film hydrolipidique de la peau, le manteau constitué d'eau et de gras que l'on retrouve à la surface de l'épiderme. Le film hydrolipidique joue un rôle de protection important pour la peau et l'aide à supporter les agressions extérieures comme le vent, le froid ou encore la pollution.

L'huile de soja contient des acides gras saturés.

L'huile végétale de soja est également composée d'acides gras saturés comme l'acide palmitique et l'acide stéarique, à hauteur d'environ 10%. Ces molécules ont une structure chimique assez proche de celle des composés de la couche cornée, ce qui leur permet de s'y insérer assez facilement et d'aider à sa restauration. De plus, ces acides gras saturés ont un effet filmogène sur la peau, ce qui signifie qu'ils participent au maintien du film hydrolipidique.

Note : les différents acides gras cités sont à l'origine des propriétés nourrissantes de l'huile de soja. Cette dernière consolide le profil lipidique de la peau, propriété recherchée lors de l'élaboration de soins destinés aux peaux sèches ou atopiques.

L'huile de soja, un extrait renfermant des tocophérols (vitamine E).

Les tocophérols (vitamine E) sont des antioxydants naturels qui protègent les cellules cutanées du stress oxydatif. On retrouve cette vitamine dans l'huile de soja, où elle est présente à environ 0,01%. Ce pourcentage peut sembler faible mais des études ont montré que les tocophérols présents dans l'huile de soja participaient à sa résistance à l'oxydation et limitaient son rancissement au cours du temps.

D'un point de vue mécanistique, les tocophérols agissent en transformant le peroxyde d'hydrogène (H₂O₂), à l'origine de dommages sur l'ADN et les protéines, en eau (H₂O). Cette propriété de l'huile de soja lui permet de prendre soin des peaux matures et notamment de prévenir l'apparition de rides, ridules et autres signes de relâchement cutané.

L'huile de soja contient de la lécithine.

La lécithine est un lipide phosphoré que l'on retrouve dans l'huile végétale de soja. Cet actif possède des propriétés similaires à celles des acides gras en raison de sa structure chimique proche. En effet, la lécithine a des effets hydratants et protecteurs sur l'épiderme. Cet actif est notamment capable de s'insérer au sein des lipides de la couche cornée pour participer à leur cohésion et ainsi renforcer la barrière cutanée.

Remarque : il n'est pas rare de trouver de la lécithine dans les soins cosmétiques hydratants et visant à retarder le relâchement cutané. Cet actif de l'huile de soja est assez populaire et pourrait d'après certaines sources stimuler la synthèse de collagène par les fibroblastes. Cependant, à l'heure actuelle, les preuves scientifiques sont encore insuffisantes pour pouvoir attribuer à la lécithine cette propriété.

L'huile de soja renferme des phytoœstrogènes.

Enfin, on retrouve dans l'huile de soja des isoflavones, molécules appartenant à la famille des phytoœstrogènes. Ces composés ont la particularité de provoquer des effets œstrogéniques ou anti-œstrogéniques en raison de la similarité de leur structure moléculaire avec l'œstradiol, une hormone stéroïde du corps humain.

De nombreux travaux scientifiques ont été faits sur l'effet des phytoœstrogènes mais les conclusions sont assez différentes d'une étude à l'autre. Pour certains scientifiques, les phytoœstrogènes constituent des alternatives sures à des thérapies hormonales et pourraient aider à prévenir certains cancers et maladies neurodégénératives. Pour d'autres, ces molécules sont susceptibles d'augmenter les risques de cancers du sein et de perturber la fertilité.

En ce qui concerne l'huile de soja, sa teneur en isoflavones est minime, rendant son pouvoir œstrogénique quasiment nul. Lors de la pression à froid des graines de soja, les phytoœstrogènes tendent à rester dans les fèves et à ne pas passer dans l'huile. Néanmoins, selon la qualité des ingrédients utilisés et le type d'extraction, il n'est techniquement pas impossible que des traces d'isoflavones soient présentes dans l'huile de soja. À l'heure actuelle, les effets des phytoœstrogènes en application topique sont encore débattus par la communauté scientifique, c'est pourquoi, par principe de précaution, il est conseillé aux personnes présentant des maladies hormono-dépendantes d'être prudentes et de demander un avis médical lorsqu'elles utilisent de l'huile végétale de soja.

Sources

  • BONDI A. & al. Soybean isoflavones. Characterization, determination, and antifungal activity. Journal of agricultural and food chemistry (1974).

  • BUCK D. Antioxidants in soya oil. Journal of the American Oil Chemists’ Society (1981).

  • HARRATH A. H. & al. Phytoestrogens and their effects. European Journal of Pharmacology (2014).

  • MURTAZA G. & al. Dermatological and cosmeceutical benefits of Glycine max (soybean) and its active components. Acta Polonia Pharmaceutica (2015).

  • ERGONUL P. G. & al. Cold pressed soybean oil. Elsevier eBooks (2020).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: