Découvrez le skin cycling

Découvrez le skin cycling

Sélection
Soins visage
Soins corps & cheveux
Par préoccupation
Diagnostic de peau
Aide et Contact
Comment éliminer les taches brunes sur les mains ?

Comment éliminer les taches brunes sur les mains ?

Les taches brunes sur les mains apparaissent généralement avec l'âge. Le plus souvent inoffensives pour la santé, elles peuvent néanmoins être considérées comme inesthétiques par les sujets concernés. Retrouvez ici nos conseils et recommandations pour atténuer leurs aspects mais aussi prévenir leurs apparitions.

Publié le 2 janvier 2023, par Maylis, Ingénieure chimiste — 10 min de lecture

Les taches brunes sur les mains, quels facteurs sont en cause ?

Les taches pigmentaires sont dues à un dérèglement au niveau du processus de pigmentation (mélanogenèse). La mélanine, pigment à l’origine de la coloration naturelle de la peau, est surproduite à certains endroits ce qui entraîne l’apparition de taches brunes.

Au niveau des mains, ces dernières apparaissent généralement après 50 ans. Leur apparition est liée aux expositions répétées aux rayons UV du soleil. En effet, avec l’âge, la peau ne parvient plus à se protéger totalement des agressions externes et se détériore.

Lorsque cela arrive, elle devient davantage vulnérable aux rayons UV ce qui entraîne les taches solaires, également appelées taches de vieillesse ou lentigo, au niveau des zones les plus exposées donc les mains, mais également parfois le visage, les épaules ou encore le dos. Par ailleurs, certains traitements médicamenteux influant sur les hormones sont susceptibles de provoquer l'apparition de taches brunes à la surface de l'épiderme.

Comment atténuer les taches brunes sur les mains ?

Pour éliminer totalement ces irrégularités, la médecine esthétique est particulièrement efficace. Néanmoins, il existe des méthodes moins invasives et plus douces pour atténuer largement leurs aspects comme utiliser des soins riches en actifs éclaircissants. Retrouvez ci-après une liste non-exhaustive des molécules reconnues pour leur action dépigmentante dans les soins de la peau :

  • L'acide azélaïque :

    Cet acide dicarboxylique dérivé de céréales réduit la capacité des mélanocytes à produire de la mélanine en inhibant l’enzyme tyrosinase et en régulant l’activité de l’enzyme thiorédoxine réductase. De plus, il cible uniquement les mélanocytes chargés de pigments ou les mélanocytes atypiques. De ce fait, il n'interagit pas avec les cellules saines.

  • L'acide arbutine (ou alpha-arbutine) :

    Souvent qualifié d'hydroquinone naturelle en raison de son caractère régulateur de pigments, l'efficacité remarquable de l'acide arbutine contre les taches brunes est due à son affinité parfaite avec le site actif de la tyrosinase, une enzyme impliquée dans la formation de mélanine. Ainsi, cette inhibition compétitive du site actif de l'enzyme bloque son activité, et par conséquent la synthèse de mélanine. 

  • L'acide glycolique :

    Cet A.H.A. (acide alpha-hydroxylé) est un exfoliant chimique : il permet de se débarrasser des cellules cutanées riches en mélanine à la surface de la peau. Ce phénomène peut même aller jusqu'à provoquer un renouvellement cellulaire au niveau de la couche basale de la peau, soit la couche profonde de l'épiderme, où se trouvent les mélanocytes, les cellules productrices de mélanine. Cela permet donc d'atténuer les taches brunes dues à l'âge et au soleil et ainsi d'éclaircir le teint.

  • L'extrait de réglisse :

    De nom I.N.C.I. "Glycyrrhiza Glabra Root Extract", l'extrait de réglisse renferme à 95% de la glabridine, un composé intervient à plusieurs niveaux pour réguler le phénomène d'hyperpigmentation. Il réduit considérablement la quantité d’endothéline-1 (médiateur qui intervient dans le processus de pigmentation) libérés par les kératinocytes après une exposition aux UV. Par ailleurs, il inhibe l'activité de la phospholipase A2 (PLA2), une enzyme libérée par les kératinocytes épidermiques après une exposition aux UV ou lors d'une inflammation qui stimule l’activité tyrosinase et donc la mélanogenèse.

  • L'acide tranéxamique :

    Ce dérivé synthétique de la lysine, un acide aminé présent dans la peau, agit sur l'hyperpigmentation de la peau en bloquant l’interaction entre les cellules cutanées et les mélanocytes, ce qui limite ainsi la synthèse de mélanine. L'acide tranéxamique réduit alors visiblement les irrégularités colorielles de la peau et améliore l'uniformité du teint.

Comment prévenir l'apparition des taches brunes sur les mains ?

Les taches brunes sont dues à un phénomène appelé stress oxydatif. Il s'agit de la détérioration des molécules et composés sains de la peau par des espèces radicalaires de l'oxygène (radicaux libres) générées en excès par les rayonnements UV du soleil. Ces dernières sont particulièrement instables et réactives en raison de leurs électrons célibataires. Elles déstabilisent les mécanismes cellulaires de la peau qui fabriquent alors trop de mélanine, ce qui aboutit à des tâches brunes. 

Certains composés ont la capacité de stabiliser ces radicaux libres, les rendant ainsi beaucoup moins nocifs pour la peau et prévenant l'apparition de plusieurs détériorations comme les taches brunes mais également les rides, le relâchement cutané, etc... Parmi ces molécules préventives sur l'hyperpigmentation, on retrouve la vitamine C, l'acide férulique, resvératrol, etc... qui vont neutraliser les radicaux libres. Utiliser ainsi régulièrement un soin à la vitamine C pour les mains permet de prévenir l'apparition des taches.

Par ailleurs, pour éviter les taches brunes, il est primordial de protéger sa peau avec un soin solaire adapté à sa carnation. Même si la crème solaire peut protéger la peau des taches d’hyperpigmentation, nous recommandons d’éviter les expositions au soleil entre 11h et 15h.

Sources :

  • LOWE N. J. & al. Azelaic acid 20% cream in the treatment of facial hyperpigmentation in darker-skinned patients. Clinical Therapeutics (1998).

  • GAO J. & al. The use of botanical extracts as topical skin-lightening agents for the improvement of skin pigmentation disorders. Journal of Investigative Dermatology Symposium Proceedings (2008).

  • CHANG T. S. An updated review of tyrosinase inhibitors. International Journal of Molecular Sciences (2009).

  • SARKAR R. & al. Cosmeceuticals for hyperpigmentation: what is available ? Journal of Cutaneous and Aesthetic Surgery (2013).

  • H. MOHAMMADAMINI & al. A comprehensive review of the therapeutic potential of alpha-arbutin. Phytotherapy Research (2021).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: