Nouveau : soin conçu pour les peaux sujettes à la rosacée

Nouveau : soin conçu pour les peaux sujettes à la rosacée

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Bienfaits probiotiques cosmétiques peau

Quelles sont les vertus des probiotiques cosmétiques pour la peau ?

Présents dans les compléments alimentaires, les probiotiques s’invitent également dans les soins pour la peau. Si ces micro-organismes sont si populaires, c'est parce qu'ils exercent de nombreux bienfaits pour la flore et la santé cutanées. Découvrez plus en détails dans cet article comment les probiotiques présents dans les cosmétiques agissent pour la peau.

Probiotiques : qu’est-ce que c’est ?

Les probiotiques sont des micro-organismes extérieurs à l'organisme qui jouent néanmoins un rôle important dans le maintien de diverses fonctions du corps. Ils sont principalement utilisés pour renforcer les populations de micro-organismes naturellement présentes dans les différents microbiotes (intestinal, cutané...). Ce faisant, les probiotiques évitent que certaines bactéries prennent le dessus sur d'autres et perturbent le microbiote.

Surtout présents dans des compléments alimentaires, les probiotiques s'invitent aujourd'hui dans le domaine cosmétique où ils contribuent à renforcer la santé cutanée. Généralement obtenus par fermentations successives, il est bon de noter que la plupart des soins à base de probiotiques ne contiennent en réalité pas de micro-organismes vivants. En effet, par principe de précaution, les probiotiques sont le plus souvent incorporés sous forme de probiotiques "dormants", c'est-à-dire qu'ils sont incapables de se développer mais qu'ils conservent malgré tout leur activité métabolique. Plus précisément, les molécules qu'ils contiennent restent actives et peuvent donc être sources de bienfaits pour la peau.

Les probiotiques pour ralentir le vieillissement cutané.

Le plus souvent, les cosmétiques renfermant des probiotiques ciblent le relâchement cutané. En effet, la plupart des probiotiques contiennent des composés bioactifs dans leurs vésicules extracellulaires ayant des effets sur le vieillissement. Par exemple, on trouve des lipopolysaccharides dans les vésicules extracellulaires des bactéries Gram-négatives tandis qu'il y a de l'acide lipotéichoïque dans celles des bactéries Gram-positives.

Ces substances chimiques sont notamment capables d'inhiber l'activité de la métalloprotéase matricielle MMP-1 et de l'élastase. Pour rappel, MMP-1 est une enzyme protéolytique à l'origine de la dégradation de la matrice extracellulaire, assurant un rôle de soutien aux fibres de la peau. Quant à l'élastase, il s'agit de l'enzyme responsable de la catalyse et de la perte d'activité de l'élastine, protéine elle aussi essentielle à l'élasticité de la peau.

Par ailleurs, il a été montré que Lactobacillus plantarum, une souche de probiotiques également retrouvée en cosmétique, était capable d'augmenter le niveau d'expression de l'ARNm de la filaggrine, molécule nécessaire à l'homéostasie de l'épiderme et à la préservation de sa fonction de barrière cutanée. Avec l'âge, l'expression de la filaggrine diminue, ce qui contribue à la fragilisation et au relâchement cutanés. Ces différentes propriétés font des probiotiques de véritables alliés des peaux matures et expliquent qu'ils soient si présents dans les soins à destination de ce type de peau.

Les probiotiques sont hydratants.

Autre caractéristique-clé des cosmétiques à base de probiotiques : leur potentiel hydratant. Nécessaire pour tous les types de peau, une bonne hydratation est la base d'une routine cosmétique et a de nombreux effets : amélioration de la texture de la peau, diminution des sensations d'inconfort et des rougeurs, prévention du vieillissement cutané...

L'application locale in vitro de Lactobacillus plantarum a été récemment étudiée par un groupe de chercheurs. Ces derniers ont constaté que le traitement de cellules épidermiques par une préparation à base de ce probiotique permettait d'augmenter la teneur en acide hyaluronique, ayant un fort pouvoir humectant. Le mécanisme supposé de son action serait sa capacité à induire la production de cytokine IFN-γ afin d'activer la voie NF-κB par un effet synergique avec le TNF-α. Cela résulte en l'augmentation de l'expression de l'ARNm de la hyaluronate synthase dans les fibroblastes, produisant ainsi plus d'acide hyaluronique. L'hydratation de la peau s'en trouve renforcée et cela contribue aussi lutter contre les rides.

Les probiotiques ont des effets antioxydants.

L'attaque excessive des radicaux libres sur les tissus biologiques tels que les chromosomes, les mitochondries, les membranes cellulaires et les tissus conjonctifs accélère le vieillissement de l'organisme et entraîne plusieurs désagréments cutanés (taches pigmentaires, relâchement cutané plus marqué...). Les probiotiques sont des molécules intéressantes pour lutter contre les radicaux libres. En effet, une étude menée sur des rats a mis en évidence que l'application topique de Lactobacillus rhamnosus permettait de diminuer la teneur en radicaux libres dans les cellules de la peau.

Par ailleurs, plusieurs recherches ont montré que la combinaison de probiotiques et de molécules antioxydantes bien connues a des effets synergiques. En effet, la combinaison de β-nicotinamide mononucléotide (NMN) et de bactéries lactiques telles que Lactobacillus fermentum permet d'augmenter les niveaux de superoxyde dismutase (SOD) et de catalase dans la peau, ce qui renforce sa capacité antioxydante globale. En effet, la SOD et la catalase sont des enzymes antioxydantes endogènes ayant un rôle-clé dans la protection de la peau contre l'attaque des radicaux libres et la régulation du stress oxydatif.

Les probiotiques ont des vertus anti-inflammatoires.

Certains probiotiques présentent également des propriétés anti-inflammatoires intéressantes pour diminuer l'intensité des rougeurs et réduire l'irritation de la peau provoquée par l'exposition aux rayons UVB, responsables des coups de soleil. En effet, la souche Lactobacillus reuteri a démontré sa capacité à inhiber l'enzyme de conversion de l'angiotensine, impliquée dans le photovieillissement de la peau. De plus, ce probiotique a une action régulatrice sur le taux intracellulaire d'interleukine-8, une cytokine pro-inflammatoire régulée à la hausse en cas de psoriasis notamment.

Enfin, les probiotiques sont un bon complément aux soins prescrits par les dermatologues en cas d'acné et d'eczéma inflammatoire. Plusieurs études se sont intéressées aux effets de ces micro-organismes chez des patients présentant l'une ou l'autre de ces dermatoses et les résultats obtenus ont prouvé leur efficacité pour diminuer l'intensité des lésions.

Les probiotiques pour atténuer l'hyperpigmentation.

Ces dernières années ont vu une augmentation de l'utilisation des probiotiques dans les cosmétiques ciblant les marques pigmentaires. Plusieurs chercheurs ont investigué pour mieux comprendre cet effet des probiotiques et ont montré que certaines souches pouvaient interférer avec l'expression de la tyrosinase, une enzyme intervenant dans le processus de la mélanogenèse. Plus précisément, la tyrosinase catalyse la transformation de la tyrosine, un acide aminé, en mélanine, le pigment à l'origine de la couleur de la peau. Parmi les probiotiques ayant une activité anti-tyrosinase, on peut notamment citer Bifidobacterium et de Lactobacillus plantarum, bactéries ayant fait l'objet de plusieurs études in vitro.

Sources

  • GAULT M. & al. Challenging Cosmetic Innovation: The Skin Microbiota and Probiotics Protect the Skin from UV-Induced Damage. Microorganisms (2021).

  • YU J. & al. Application and mechanism of probiotics in skin care: A review. Journal of Cosmetic Dermatology (2022).

  • QI H. Application of Probiotics and Metazoans in Cosmetics. The 2nd International Conference on Biological Engineering and Medical Science (2023).

  • XU Z. & al. Applications of Probiotic Constituents in Cosmetics. Molecules (2023).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: