3 soins pour un hâle lumineux, sur-mesure, sans UV

3 soins pour un hâle lumineux, sur-mesure, sans UV

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Probiotiques oraux peau

Comment les probiotiques consommés agissent-ils sur la peau ?

L'intérêt portés aux probiotiques contenus dans certains compléments alimentaires n'a cessé de grandir ces dernières années. Antioxydants, anti-inflammatoires, hydratants... On leur prête de nombreux bienfaits pour la peau. Plusieurs études ont récemment été menées pour tenter de comprendre si la consommation de probiotiques pouvait réellement bénéficier à la santé cutanée. Dans cet article, nous examinons de près les résultats de ces recherches afin de comprendre l'intérêt croissant des probiotiques pour la peau.

Sommaire
Publié le 2 avril 2024, par Pauline, Chargée de la Communication Scientifique — 8 min de lecture

Qu'est-ce que l'axe intestin-peau ?

Le terme "microbiote" désigne l'ensemble des micro-organismes vivant dans un milieu spécifique. Cela comprend notamment les virus, les bactéries et les levures. On retrouve plusieurs types de microbiote dans le corps humain, mais le microbiote intestinal est le plus peuplé d'entre eux. Cet écosystème complexe est étroitement lié aux autres microbiotes, et notamment à la flore cutanée. En effet, plusieurs études ont montré qu'un déséquilibre des populations de micro-organismes de l'intestin peut entraîner un état inflammatoire non seulement dans les intestins, mais aussi dans des organes éloignés, y compris la peau. Il a également été établi que des troubles du microbiote intestinal peuvent contribuer aux développement de certaines maladies de peau telles que l'acné, l'eczéma, le psoriasis et la rosacée. Il semblerait que le système immunitaire soit le médiateur de cette connexion entre la peau et l'intestin.

L'axe intestin-peau suggère une relation dans laquelle les propriétés immunitaires du microbiote intestinal peuvent également influencer la santé de la peau. Il a par exemple été montré que le propionate synthétisé par la bactérie intestinale Propionibacterium, a un effet anti-microbien contre certains pathogènes cutanés tels que Staphylococcus aureus. Au vu du lien existant entre les microbiotes intestinal et cutané, la modulation positive de la flore intestinale par le biais de probiotiques oraux peut être envisagée comme une approche clinique potentielle pour prévenir le photovieillissement de la peau, diminuer ses inflammations et la rendre plus éclatante.

Probiotiques : comment agissent-ils sur notre peau ?

De nombreuses études ont été menées sur l'intérêt des probiotiques oraux pour prendre soin de la peau et les résultats sont pour la plupart très prometteurs.

  • Les probiotiques protègent la peau du stress oxydatif.

    La génération excessive de radicaux libres dans les cellules de la peau suite à une exposition aux rayons UV, à la pollution ou au tabac est la principale cause de son vieillissement prématuré. Les antioxydants, des molécules capables de neutraliser les radicaux, préviennent ces phénomènes de stress oxydatif et protègent les constituants de la peau. Il a été montré que certaines souches de probiotiques telles que Lactobacillus acidophilus et Limosilactobacillus fermentum avaient des propriétés antioxydantes en prise orale. En effet, il semblerait que ces probiotiques puissent augmenter les concentrations cellulaires de glutathion, une molécule intervenant dans l'élimination des espèces réactives de l'oxygène, et l'activité de la superoxyde dismutase, une puissante enzyme antioxydante.

  • Les probiotiques ont une action anti-inflammatoire.

    Une inflammation de la peau peut entraîner un dysfonctionnement de sa fonction barrière, des rougeurs, des imperfections ou encore d'importantes pertes en eau. Différentes souches de probiotiques ont montré leur potentiel anti-inflammatoire lors d'études effectuées par voie orale. Les Lactobacillus casei sont notamment capables de moduler l'activité immunitaire des cellules régulatrices T CD4+. Ces lymphocytes prolifèrent lorsqu'ils reconnaissent certains pathogènes présentés par une cellule présentatrice d'antigène. Ils activent alors d'autres cellules qui prennent à leur tour part aux mécanismes inflammatoires. D'autres bactéries de type Lactobacillus, telles que Lactobacillus lactis et Lactobacillus fermentum, peuvent aussi diminuer les inflammations cutanées.

    Par ailleurs, des recherches ont montré qu'une supplémentation orale en Bifidobacterium breve était efficace pour réduire la teneur en interleukine-1β (IL-1β) dans la peau. Cette cytokine pro-inflammatoire synthétisée notamment suite à une longue expositions aux rayons UV joue un rôle dans l'apparition de rougeurs, irritations, gonflements et autres signes indiquant une inflammation cutanée. Enfin, la prise orale de probiotiques issus de Staphylococcus epidermidis peut réduire les niveaux d'interleukine-6, une autre cytokine pro-inflammatoire dans les cellules de la peau en utilisant les récepteurs SCFA. Exprimés uniquement dans l'intestin, ces derniers ont un rôle important dans la modulation des réponses inflammatoires et immunitaires à plusieurs échelles de l'organisme;

  • Les probiotiques atténuent les symptômes liés à certaines maladies de peau.

    La prise orale de probiotiques s'avère également très utile pour lutter contre certaines dermatoses inflammatoires. La souche Lactobacillus salivarius a notamment prouvé son efficacité lors d'une étude pour atténuer les symptômes inflammatoires de plus de 2000 patients atteints de dermatite atopique. Par ailleurs, aucun effet secondaire n'a été reporté. On peut également citer les probiotiques à base d'Escherichia coli. Des travaux menés sur cette souche bactérienne ont montré son potentiel anti-inflammatoire et son action sur la rosacée papulo-pustuleuse. Enfin, la supplémentation orale pendant 12 semaines chez 36 patients atteints d'acné de Lactobacillus bulgaricus et Streptococcus thermophilus a montré que l'efficacité de ces probiotiques pour atténuer les lésions inflammatoires acnéiques.

  • Les probiotiques aident à temporiser le vieillissement cutané.

    Les probiotiques oraux sont enfin très plébiscités pour leur action préventive sur les signes de l'âge. En effet, certaines souches telles que Lactobacillus buchneri ont démontré leur efficacité pour augmenter la production de procollagène de type I. Il s'agit d'un précurseur essentiel du collagène, une protéine structurelle jouant un rôle important dans le maintien de l'élasticité de la peau. Par ailleurs, ce micro-organisme peut également inhiber la synthèse de l'élastase, l'enzyme responsable de la dégradation de l'élastine, autre protéine contribuant à préserver la structure de la peau.

    Il a également été montré que les probiotiques issus de Lactobacillus acidophilus administrés par voie orale pourraient réduire le niveau d'ARNm de certaines métalloprotéases matricielles en endommageant la boucle AP-1 de la peau. Les métalloprotéases matricielles sont des enzymes protéolytiques à l'origine de la dégradation de la matrice extracellulaire, assurant un rôle de soutien aux fibres de la peau. Par ailleurs, Lactobacillus acidophilus agirait également en augmentant le niveau de procollagène dans le derme, ce qui contribuerait également à prévenir le relâchement cutané et l'apparition de rides.

Sources

  • LAYDEN B. & al. Role of Short Chain Fatty Acid Receptors in Intestinal Physiology and Pathophysiology. Comprehensive Physiology (2018).

  • NOWICKA D. & al. Microbiome and Probiotics in Acne Vulgaris—A Narrative Review. Life (2022).

  • REN F. & al. The Role of Probiotics in Skin Health and Related Gut–Skin Axis: A Review. Nutrients (2023).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: