3 soins pour un hâle lumineux, sur-mesure, sans UV

3 soins pour un hâle lumineux, sur-mesure, sans UV

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Probiotiques dermatite atopique

Probiotiques : une solution naturelle à la dermatite atopique ?

La dermatite atopique est une atteinte de la peau très fréquente qui peut avoir un impact considérable sur la qualité de vie des patients. Les crises d'eczéma sont difficilement contrôlables et peuvent provoquer d'intenses démangeaisons. Plusieurs solutions existent pour les espacer et les atténuer. L'utilisation de probiotiques en fait-elle partie ? Découvrez ici leurs effets sur la dermatite atopique.

Sommaire
Publié le 27 mars 2024, par Pauline, Chargée de la Communication Scientifique — 7 min de lecture

Est-ce qu'une dysbiose peut être source d'eczéma ?

La dermatite atopique est une affection inflammatoire chronique caractérisée par des lésions prurigineuses, érythémateuses et squameuses fréquemment localisées sur les surfaces de flexion du corps. Plusieurs solutions existent pour soulager les crises d'eczéma, notamment l'application de corticoïdes, des médicaments anti-inflammatoires. Très fréquente chez les enfants, la dermatite atopique résulte d'un dysfonctionnement de la barrière cutanée dû à la mutation du gène codant pour la filaggrine, une protéine structurale de l'épiderme.

Outre cette composante génétique, des études ont montré que le microbiote de la peau et son équilibre jouaient aussi un rôle dans la pathogenèse de la dermatite atopique. En effet, il a été récemment mis en évidence que la proportion de Staphylococcus aureus, des bactéries naturellement présentes dans la flore cutanée, augmentait drastiquement pendant les poussées d'eczéma. Par ailleurs, les chercheurs pensent que la levure lipophile Malassezia est liée à la dermatite atopique et qu'elle contribue à exacerber l'inflammation de la peau. Par ailleurs, il est suggéré qu'une dysbiose intestinale puisse être liée à une dermatite atopique. En effet, il a été montré lors d'une étude faisant intervenir 132 patients que l'enrichissement de la flore intestinale en Faecalibacterium prausnitzii pouvait être corrélée à l'eczéma atopique.

Bien que le rôle exact des micro-organismes dans le développement de la dermatite atopique soit encore mal compris, il semble qu'un déséquilibre du microbiote cutané et/ou intestinal puisse être lié à cette dermatose.

Dermatite atopique et probiotiques : quelles sont les preuves ?

Les probiotiques sont des micro-organismes extérieurs à l’organisme qui, consommés en quantité adéquate, ont un effet bénéfique sur la santé. En raison de leurs nombreux bienfaits pour la peau, il est estimé que l'industrie mondiale des probiotiques croît à un rythme de 15 à 20 % par an. Outre leurs propriétés cosmétiques hydratantes, antioxydantes et raffermissantes, les probiotiques ont un réel intérêt thérapeutique et peuvent grandement améliorer les symptômes liés à des dermatoses telles que l'acné ou la dermatite atopique.

Une étude récente menée en double aveugle et contrôlée par placebo a testé une lotion contenant 5 % de Vitreoscilla filiformis. 75 volontaires atteints de dermatite atopique ont appliqué cette lotion ou un placebo deux fois par jour pendant 30 jours. La sévérité de la maladie a ensuite été évaluée en utilisant le SCORAD (Scoring Atopic Dermatitis), outil prenant notamment en compte la sévérité des lésions, l'intensité des démangeaisons et l'incidence de la maladie sur le sommeil, les activités quotidiennes et l'humeur. La perte en eau transépidermique ainsi que les démangeaisons ont été diminuées. Par ailleurs, une réduction de la colonisation de la peau par S. aureus a été observée.

D'autres travaux dirigés par DRAGO ont fait intervenir 4538 patients atteints de dermatite atopique répartis aléatoirement en deux groupes. Le premier groupe a reçu un traitement avec le probiotique Lactobacillus salivarius à une dose de 10 000 UFC/µg dans de la maltodextrine et le second groupe a reçu un placebo, composé uniquement de maltodextrine. Ces cachets ont été consommés deux fois par jour pendant 16 semaines. Après quatre mois, une réduction significative du SCORAD a été observée uniquement dans le groupe traité avec le probiotique et aucun effet indésirable n'a été constaté au cours de l'étude.

Certains chercheurs ont montré une réduction des mécanismes inflammatoires et une reconstruction de la barrière cutanée suite à l'utilisation topique de Lactobacillus paracasei. Ces effets sont bénéfiques en cas de dermatite atopique, maladie fortement liée à l'inflammation cutanée et à un épiderme fragile. Par ailleurs, des études in vitro ont montré que ce probiotique avait également des effets inhibiteurs sur la croissance de S. aureus et de Cutibacterium acnes, bactérie impliquée dans la pathogenèse de l'acné.

Conclusion : Malgré le nombre croissant de recherches sur ce thème, l'utilisation des probiotiques pour lutter contre la dermatite atopique est encore récente. Afin de garantir une utilisation sûre et efficace de ces micro-organismes, des études approfondies doivent encore être menées pour prouver les avantages réels de leur utilisation et garantir que la balance bénéfices/risques est en leur faveur.

Sources

  • GUENICHE A. & al. Effects of nonpathogenic gram-negative bacterium Vitreoscilla filiformis lysate on atopic dermatitis: a prospective, randomized, double-blind, placebo-controlled clinical study. The British Journal of Dermatology (2008).

  • SEGRE J. & al. Temporal shifts in the skin microbiome associated with disease flares and treatment in children with atopic dermatitis. Genome research (2012).

  • DRAGO L. & al. Changing of fecal flora and clinical effect of L. salivarius LS01 in adults with atopic dermatitis. Journal of clinical gastroenterology (2012).

  • PARK Y. H. & al. Probiotics and Atopic Dermatitis: An Overview. Frontiers in Microbiology (2016).

  • SUYENAGA E. & al. An approach on the potential use of probiotics in the treatment of skin conditions: acne and atopic dermatitis. International Journal of Dermatology (2018).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: