Découvrez nos nouveaux soins pour les peaux très sèches adaptés à toute la famille.

Découvrez nos nouveaux soins pour les peaux très sèches adaptés à toute la famille.

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Différences entre la peau de femme et celle d'un homme.

Peau de femme, peau d'homme : quelles sont les différences ?

Il existe des différences évidentes entre les hommes et les femmes, que ce soit sur le plan génétique, hormonal ou anatomique. Une distinction moins frappante concerne la peau. En effet, qu'il s'agisse du visage ou du corps, un épiderme féminin n'a pas les mêmes caractéristiques qu'un épiderme masculin. Voici donc quelques différences entre les peaux des femmes et celles des hommes.

Sommaire
Publié le 2 mars 2023, par Pauline, Chargée de la Communication Scientifique — 6 min de lecture

Quelles sont les différences entre une peau féminine et masculine ?

Sous l'influence des hormones stéroïdiennes que sont l'œstrogène et la progestérone, des hormones plutôt féminines, et la testostérone, une hormone plutôt masculine, la structure de la peau des hommes et des femmes se différencie à la puberté. On peut notamment faire les distinctions suivantes.

L'épaisseur de la peau.

L’épaisseur de l’épiderme est la première différence entre une peau d’homme et une peau de femme. Pour les hommes, elle tend à dépasser les 60 μm, tandis qu'elle n'atteint que rarement les 50 μm chez les femmes. La peau d'un homme est ainsi environ 20% plus épaisse que celle d'une femme. Cela s'explique notamment par le fait que le derme masculin contient davantage de collagène que le derme féminin. Cette molécule de la matrice extracellulaire participe aux propriétés mécaniques de la peau, notamment à sa fermeté.

Avec l'âge, la synthèse de collagène baisse, ce qui provoque l'affinement de la peau. Chez les hommes, son épaisseur diminue tout au long de la vie, d'environ 9% tous les 20 ans. Ce processus est initialement plus lent chez les femmes avec un désépaississement de 3% tous les 20 ans. Cependant, après la ménopause, la perte en collagène s'accélère et une diminution de la densité de la peau est observée à raison de 20% tous les 20 ans. Finalement, la peau des hommes est et demeure plus épaisse.

La typologie de la peau.

La peau des hommes tend à être plus grasse que celle des femmes. La testostérone, 6 à 7 fois plus présente chez les hommes, cible des récepteurs présents dans les glandes sébacées dont l'activation enclenche une voie de signalisation impliquée dans la production de sébum. La sécrétion sébacée est donc hormono-dépendante. Sous l'effet de la forte quantité de sébum, les pores se dilatent. La peau apparaît alors plus grasse et est davantage sujette aux imperfections et à la colonisation par certains micro-organismes. Les zones du visage les plus touchées par ce phénomène sont le front, le nez et le menton, soit la zone T, où l'on trouve le plus de glandes sébacées. Ainsi, on constate que les hommes produisent deux fois plus de sébum que les femmes.

Comment ces différences impactent-elles la peau ?

La peau des hommes est généralement moins douce et lisse que celle des femmes. La surproduction hormonale de testostérone (hyperandrogénie) chez les hommes lors de la puberté se traduit par une production excessive de sébum, favorisant la colonisation bactérienne. Cutibacterium acnes, bactérie notamment impliquée dans le développement de l'acné, se nourrit principalement des triglycérides présents dans le sébum. En les digérant, elle produit des acides gras libres qui exhaussent l'inflammation des glandes sébacées. En outre, une importante production de sébum peut provoquer l'obstruction des pores de la peau et interférer avec sa desquamation naturelle. Tous ces phénomènes sont propices à l'apparition d'imperfections comme les points noirs ou les boutons rouges.

Néanmoins, avec l'âge, cette tendance à une surproduction de sébum se révèle être un avantage. En effet, à l'âge adulte, les hommes souffrent moins de sécheresse cutanée que les femmes. Le sébum produit vient alimenter le film hydrolipidique à la surface de l'épiderme. Ce voile protecteur évite le desséchessement de la peau et agit comme un bouclier face à toutes les agressions extérieures qu'elle peut subir : variations importantes de température, pollution, rayons lumineux, vent...

Les caractéristiques d'une peau masculine présentent un autre avantage : les signes de vieillissement cutané tendent à apparaître plus tardivement chez les hommes. En effet, si la quantité d'œstrogène diminue avec le temps chez les hommes et les femmes, on observe une chute importante de leur production au moment de la ménopause. Or, les œstrogènes sont capables de stimuler les fibroblastes, des cellules du derme qui participent à la synthèse d’acide hyaluronique, de collagène et d’élastine. Retrouvées dans la matrice extracellulaire, elles participent toutes trois au bien-être de la peau. L’acide hyaluronique est une macromolécule qui agit en retenant l’eau dans la peau, tandis que le collagène et l’élastine apportent tonicité et souplesse à la peau.

Sources

  • MCVITIE E. & al. The influence of age and sex on skin thickness, skin collagen and density. The British Journal of Dermatology (1975).

  • WONG J. & al. The dynamic anatomy and patterning of skin. Experimental Dermatology (2016).

  • CHEN W. & al. Sex hormones and acne. Clinics in Dermatology (2017).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: