Découvrez nos coffrets responsables

Découvrez nos coffrets responsables

Noël
Sélection
Soins visage
Soins corps & cheveux
Par préoccupation
Diagnostic de peau
Aide et Contact
Des informations sur la zone T.

Tout savoir sur la zone T du visage.

Bien que le terme "zone T" soit souvent utilisé pour caractériser les peaux mixtes, il concerne toutefois tous les types de peau à des proportions différentes. Il est généralement associé à la "brillance" et aux "points noirs". Mais alors qu'est-ce-qui se cache réellement derrière cette expression ? Nous avons épluché la littérature scientifique pour vous donner plus de précision sur cette zone si mystérieuse.

Publié le 2 octobre 2022, par Stéphanie, Doctoresse en Sciences de la Vie et de la Santé — 11 min de lecture

Zone T du visage : quelles sont ses spécificités ?

La zone T ou région média-faciale est un terme utilisé en cosmétique pour désigner la partie centrale du visage, soit le front, l'aile du nez et le menton. Cette zone est connue pour être sujette à des brillances inesthétiques, des pores dilatés et des points noirs disgracieux. En effet, la quantité de sébum excrétée varie individuellement du site anatomique.

Pourquoi a-t-on la peau qui brille sur la zone T ?

Ce phénomène s'expliquerait par le grand volume de glandes sébacées dans ces zones, sièges de la synthèse et de la sécrétion de sébum qui contribue à la formation du film hydrolipidique. En effet, le visage est doté de 400 à 900 glandes par cm2 contre 50 à 100 glandes par cm2 sur les membres. Or, une étude a démontré que la région du nez a un faible nombre de glandes sébacées comparé au menton. Ces observations suggèrent que les glandes sébacées au niveau du nez présentent une haute activité et productivité de sébum.

Au-delà des différences dans le nombre de glandes sébacées et leur taux de productivité, une corrélation entre taille/nombre des pores et production de sébum a été supposé. Le menton et les joues présentent un grand nombre de pores de petit diamètre par rapport au nez. En outre, la région malaire avec une teneur plus faible en sébum présentent un nombre plus élevé de pores larges.

Ainsi, cette définition de la zone est de plus en plus remise en cause avec des études qui se contredisent. En effet, une analyse de l'excrétion et la distribution du sébum sur le visage a été récemment établie. Les niveaux de sébum les plus élevés (< 180 mg/cm2) se situeraient au centre du front et dans la région nasolabiale (ailes du nez), alors que les valeurs les plus faibles sont au niveau du contour des yeux, de la partie latérale des joues et du menton (> 50 mg/cm2). Une autre étude constate que les quantités les plus élevées de sébum se situaient sur le front et le menton.

Les conséquences d'un déséquilibre cutané au niveau de la zone T.

En raison d'une production excessive de sébum, de multiples répercussions sur la peau peuvent survenir, telles que rendre les pores plus apparents et occasionner des comédons ou des boutons. En effet, des études ont montré que la composition lipidique des comédons ouverts et fermés d'un patient atteint d'acné est plus riche en peroxyde de squalène, issu de l'oxydation du squalène (un composant du sébum), hautement comédogène pour la peau.

Comment éviter la brillance sur la zone T ?

Pour éviter les problèmes de brillance, la solution est de miser sur des gestes et des produits qui vont avoir un effet astringent pour resserrer les pores et éviter l'effet regraissant au cours de la journée, des actifs séborégulateurs pour canaliser la production de sébum, et des actifs absorbants qui vont absorber l'excès de sébum présent à la surface de la peau et ainsi la matifier. Voici des conseils à suivre pour matifier cette zone et atténuer les brillances :

  • Nettoyer la zone T de préférence deux fois par jour : Lavez-vous quotidiennement le visage le matin et avant de se coucher afin d'enlever la sensation de gras et toutes les impuretés pour minimiser l'obstruction des pores et ainsi éviter la formation d'imperfections. Ce geste permet également de préparer la peau à recevoir d'autres soins plus spécifiques. Privilégiez un nettoyant doux avec une texture en gel comme le gel nettoyant purifiant pour éliminer l'excès de sébum et les saletés sans pour autant assécher la peau.

    Le soir, ne vous endormez pas avec du maquillage. Lorsqu'ils sont laissés sur la peau toute la nuit, les cosmétiques peuvent se combiner avec la saleté, le sébum et les bactéries et obstruer les pores, qui peuvent alors paraître plus larges le lendemain au réveil. Démaquillez-vous à l'aide d'une eau micellaire ou d'une huile démaquillante avant de poursuivre avec le gel nettoyant ;

  • Appliquer une lotion florale adaptée pour la zone T : Cette lotion va permettre de réduire l'apparence des pores. Evitez ceux à base d'alcool, ce qui peut assécher la peau et augmenter la production de sébum. Par exemple, l'hydrolat de menthe poivrée est idéal pour matifier la zone T grâce à ses propriétés assainissantes et astringentes ;

  • Miser sur un sérum pour matifier la zone T : Avant d'appliquer une crème hydratante, utilisez un sérum équilibrante riche en actifs avec une action matifiante comme l'acide azélaïque qui vont contribuer à affiner le grain de peau, limiter la brillance et donner un fini mat ;

  • Garder la peau hydratée : L'une des erreurs les plus courantes commises par les personnes ayant une zone T qui brille est qu'il vaut mieux ne pas hydrater l'épiderme par crainte de le voir devenir plus gras. Au contraire, les produits hydratants aident la peau à atténuer l'effet luisant. Sans cela, la peau réagirait en surproduisant du sébum pour se protéger. Recherchez une crème à la formule légère, majoritairement à base d'eau, non-comédogène et composée d'actifs séborégulateurs, assainissants et matifiants (zinc, acide salicylique, extrait de bambou...) comme notre crème visage purifiante. Ce soin apportera l'hydratation nécessaire sans favoriser les boutons et tout en équilibrant l'effet gras. En revanche, évitez les soins hydratants avec des cires ou huiles minérales, car ils augmenteront la sécrétion de sébum, boucheront les pores et favoriseront l'apparition de comédons ;

  • Porter une crème solaire tous les jours : Les dommages causés par le soleil augmentent non seulement le risque à long terme de développer un cancer et des rides, mais ils peuvent aussi dessécher la peau et ainsi agrandir les pores. Utilisez un produit solaire avec un SPF d'au moins 30 et pensez à l'appliquer au moins 15 minutes avant de sortir ;

  • S'essayer au masque purifiant : Ajoutez à votre routine de soins de la peau un masque purifiant à base de charbon ou d'argile verte pour aider à équilibrer la production de sébum et à désengorger les pores en profondeur à un rythme d'une application par semaine pour prévenir les brillances et imperfections ;

  • Adopter un maquillage matifiant : Une fois le fond de teint terminé, recouvrez la zone T d'un voile de poudre de finition matifiante pour réduire les brillances en absorbant les excès de sébum et ainsi uniformiser le teint. Complétez avec l'utilisation de papiers matifiants au cours de la journée si vous observerez des brillances. Tamponnez votre visage par petites touches avec du papier absorbant afin de retirer mécaniquement l'excès de sébum. Vous pouvez également vaporiser le visage avec une brume aux propriétés purifiantes pour rééquilibrer la production de sébum et minimiser l'apparition de brillance et d'imperfections.

Sources :

  • MONTAGNA W. An introduction to sebaceous glands. Journal of Investigative Dermatology (1974).

  • SHUSTER S. & al. Control and function of sebaceous glands. Physiological Reviews (1989).

  • DANBY F. W. Why we have sebaceous glands ? Journal of the American Academy of Dermatology (2005).

  • KITSONGSERMTHON J. & al. Comparative study into facial sebum level, pore size, and skin hydration between oily‐skinned and dry‐skinned Thai women. Skin Research and Technology (2019).

  • MERCURIO D. G. & al. Use of advanced imaging techniques for the characterization of oily skin. Frontiers in Physiology (2019).

  • RAWLINGS A. V. & al. Facial skin mapping: from single point bio‐instrumental evaluation to continuous visualization of skin hydration, barrier function, skin surface pH, and sebum in different ethnic skin types. International Journal of Cosmetic Science (2019).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: