Soins haute tolérance : adaptés à toute la famille

Soins haute tolérance : adaptés à toute la famille

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Informations sur l'œstrogène.

Qu'est-ce-que l'œstrogène ?

Naturellement présents chez les femmes, les œstrogènes sont surtout connus pour leur rôle dans l'ovulation et la fécondité. Néanmoins, ils sont impliqués dans de nombreux autres mécanismes et participent notamment au bien-être de la peau. Découvrez dans cet article toutes les fonctions de cette hormone, ainsi que les effets de sa fluctuation.

Œstrogène : définition.

Les œstrogènes sont des hormones stéroïdiennes. Ils sont synthétisés à partir du cholestérol par des mécanismes de stéroïdogénèse de la testostérone. On peut classer les œstrogènes en trois groupes : l'estradiol, l'estriol et l'estrone. Surtout féminines, ces hormones sont également produites par les hommes en petite quantité. Chez ces derniers, les œstrogènes peuvent moduler la synthèse de gonadotrophine, une hormone stimulant l'activité des gonades.

Leur synthèse par les ovaires commence à la puberté et se poursuit chez les femmes jusqu'à la ménopause. La quantité d'œstrogène dans le corps augmente jusqu'à l'âge de 20 ans environ où elle atteint un pic, avant de progressivement diminuer. Synthétisés en majorité par les ovaires, certains œstrogènes sont également produits par d'autres tissus comme le foie ou le tissu adipeux. Cette "production secondaire" est indispensable, notamment à partir de la ménopause, quand les ovaires cessent de synthétiser cette hormone.

La quantité d'œstrogènes chez les femmes fluctue également au cours du cycle menstruel, pouvant être découpé en 3 phases clés : la phase menstruelle, la phase folliculaire (pré-ovulatoire) et la phase lutéale (post-ovulatoire). Durant la première phase, le taux d'œstrogène dans le corps est très bas. Il croît ensuite de façon très importante pendant la phase folliculaire avant d'atteindre un pic à l'ovulation. La synthèse d'œstrogène chute alors avant de progressivement réaugmenter lors de la phase lutéale.

Quels sont les rôles de l'œstrogène ?

Les œstrogènes agissent à différents niveaux sur le corps et ont de multiples rôles, les plus importants étant cités ci-dessous.

  • Les œstrogènes participent au développement des caractères sexuels secondaires.

    À partir de la puberté, l’hypothalamus stimule l’hypophyse, une petite glande située à la base du cerveau. Les sécrétions de FSH, une hormone folliculo-stimulante, et de LH, une hormone lutéinisante, augmentent, ce qui accélère la maturation des follicules ovariens, et avec, la production d'œstrogène. En agissant sur la glande mammaire, ces derniers sont à l'origine des transformations anatomiques pubertaires observées à cette période, telles que la croissance de l'utérus, la féminisation de la voix et l'augmentation de la poitrine.

  • Les œstrogènes contribuent aussi à la préparation de la grossesse.

    Les œstrogènes participent à la préparation de la grossesse en développant la muqueuse utérine pour permettre l’implantation de l’œuf. Juste avant l’ovulation, le taux d'œstrogène augmente, ce qui entraîne aussi la sécrétion soudaine de LH. Ce pic d'hormone lutéinisante déclenche la rupture du follicule contenant l'ovule, et donc l'expulsion de ce dernier par l'un des deux ovaires dans la trompe de Fallope. Une fois libéré, l'ovule descend dans la trompe en direction de l'utérus où il persiste pendant 24 heures en attendant d’être fécondé.

  • Les œstrogènes jouent un rôle dans la croissance et le développement osseux.

    D'après plusieurs études, les œstrogènes auraient des effets bénéfiques sur la formation osseuse des hommes et des femmes en induisant la sécrétion de protéines de la matrice extracellulaire osseuse, ainsi que la synthèse de facteurs de croissance, tels que le TGF-β3. Ces derniers seraient à leur tour responsables d'une augmentation de la multiplication et de la différenciation cellulaire. C’est pour cette raison qu’après la ménopause, les os peuvent être plus fragiles.

Quelle est l'action de cette hormone sur la peau ?

Les œstrogènes sont capables de stimuler les fibroblastes, des cellules du derme qui participent à la synthèse d’acide hyaluronique, de collagène et d’élastine. Retrouvées dans la matrice extracellulaire, elles participent toutes trois au bien-être de la peau. L’acide hyaluronique est une macromolécule qui agit en retenant l’eau dans la peau, tandis que le collagène et l’élastine apportent tonicité et souplesse à la peau.

Les œstrogènes ont ainsi un effet bénéfique sur l’hydratation de la peau. Cette propriété a été mise en évidence lors d'études menées avec des personnes non-ménopausées à différents moments du cycle menstruel et ménopausées. Après la ménopause et pendant les règles, soit aux moments où le taux d'œstrogène est au plus bas, la peau tend à être plus sensible et parfois plus sèche.

De faibles niveaux d'œstrogène peuvent être associés à un renouvellement lent des cellules de la peau, ainsi qu'à une altération de la fonction de barrière cutanée. Cela favorise également l'apparition de rides et ridules, ainsi que le relâchement de la peau.

Sources :

  • SKOUBY S. & al. Menstrual cycle and skin reactivity. Journal of the American Academy of Dermatology (1991).

  • STEVENSON J. & al. Role of oestrogen in the development of osteoporosis. Calcified Tissue International (1991).

  • THORNTON M. Oestrogen functions in skin and skin appendages. Expert Opinions on Therapeutic Targets (2005).

  • MILLINGTON G. & al. The menstrual cycle and the skin. Clinical and Experimental Dermatology (2015).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: