3 soins pour un hâle lumineux, sur-mesure, sans UV

3 soins pour un hâle lumineux, sur-mesure, sans UV

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Eczéma et hérédité.

Eczéma : et si c'était héréditaire ?

L’eczéma est une maladie inflammatoire de la peau se manifestant par des rougeurs cutanées et de fortes démangeaisons. Très fréquent, l'eczéma est aussi sujet à plusieurs théories. Parmi toutes les idées circulant sur cette affection, celle selon laquelle l'eczéma aurait une origine génétique se détache. Découvrez ici si cette maladie est effectivement héréditaire.

Sommaire
Publié le 8 février 2024, par Pauline, Chargée de la Communication Scientifique — 5 min de lecture
Thèmes :

Eczéma : définition et symptômes.

L'eczéma est une maladie inflammatoire chronique de la peau, caractérisée par des lésions rouges et chaudes, plus ou moins étendues sur le corps. Celles-ci s'accompagnent de fortes démangeaisons. Notons au passage que l'eczéma peut toucher presque toutes les parties du visage et du corps. Au niveau des lésions, on observe un épaississement de la peau, appelé lichénification. Des petites vésicules remplies de liquide clair apparaissent ensuite au niveau des lésions rouges, et finissent par se rompre sous l'effet du grattage. Une croûte se forme alors, cicatrisant plus ou moins bien par la suite.

L'eczéma est bien souvent persistant. Entre les crises ou poussées d'eczéma, on observe des périodes de rémission où la peau reste très sèche (xérose). Toutefois, l'eczéma est considéré comme une affection bénigne. En effet, même si les démangeaisons qu'elle provoque et son impact psychologique ne peuvent pas être négligés, cette maladie ne représente pas un danger vital pour la santé. En outre, une prise en charge adaptée et le suivi des conseils dermatologiques permettent de limiter ses conséquences sur la qualité de vie des personnes atteintes. Enfin, il est important de souligner que l'eczéma est non-contagieux.

L’eczéma : une dermatose héréditaire ?

Dans certains cas, l'eczéma a effectivement une composante héréditaire. Selon plusieurs études, 50 à 70% des enfants touchés par l'eczéma ont un parent du premier degré ayant aussi été atteint. On parle alors d'eczéma atopique, c'est-à-dire que les personnes touchées ont une prédisposition à développer des allergies courantes au pollen, à la poussière ou aux poils d'animaux par exemple. Plusieurs mécanismes biologiques jouent un rôle dans cette atopie.

L'une des premières causes de l'eczéma atopique est la mutation du gène codant pour la filaggrine. Chez les personnes atopiques, ce gène est souvent inactif. Une étude a d'ailleurs montré qu'une mutation de ce gène chez une femme enceinte entraîne une augmentation de 50% du risque de dermatite atopique pour l'enfant à naître. En effet, la filaggrine est une protéine de la couche cornée qui joue un rôle essentiel dans le bon fonctionnement de la barrière cutanée. Elle est notamment incorporée dans l'enveloppe lipidique et interagit aussi avec les filaments de kératine. Un manque de filaggrine dans la couche cornée est associé à des pertes insensibles en eau (TEWL) plus importantes et à une plus grande capacité de pénétration des allergènes dans la peau. Cette dernière est de façon générale plus sèche, plus perméable et moins protégée.

De plus, il est estimé qu'environ 70 à 80% des personnes atteintes d'eczéma atopique produisent naturellement une quantité anormalement élevée d’immunoglobulines E (IgE), des anticorps, en réponse aux allergènes de l'environnement. Lorsqu'une personne est sensible à un allergène, son système immunitaire produit des IgE spécifiques pour cet allergène. Ces IgE sont fixés aux récepteurs présents sur les mastocytes, des cellules immunitaires principalement présentes dans les tissus conjonctifs. Dès lors, toute exposition à cet allergène provoque sa liaison aux IgE et déclenche la libération d'histamine, un médiateur chimique, à partir des granules contenus dans les mastocytes. Cela entraîne ensuite une cascade de réactions menant à une inflammation typique de l'eczéma, caractérisée par des rougeurs et des démangeaisons.

Remarque : toutes les formes d'eczéma ne sont pas héréditaires, on peut par exemple penser à l'eczéma de contact. De plus, même si votre eczéma a une composante génétique, si vous décidez d'avoir un enfant, celui-ci ne sera pas forcément atteint.

Sources

  • GOLDENBERG G. & al. Eczema. The Mount Sinai Journal of Medicine (2011).

  • LEE Y.-A. & al. The genetics of the skin barrier in eczema and other allergic disorders. Current Opinion in Allergy and Clinical Immunology (2015).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

En savoir plus

Aller plus loin: