Découvrez notre sélection de soins pour cibler les signes de l’âge.

Découvrez notre sélection de soins pour cibler les signes de l’âge.

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Utilisation huile de caméline bébé.

Comment l'huile de caméline peut-elle être utilisée sur les bébés ?

Extraite des graines, l'huile de caméline est connue pour ses propriétés apaisantes et régénératrices, entre autres. Elle ne comporte pas de risques majeurs liés à son utilisation, et est adaptée à toute la famille. Lisez la suite pour savoir comment l'huile de caméline peut être appliquée chez les bébés.

Pourquoi utiliser de l'huile de caméline sur la peau des bébés ?

Aucune étude n'a été réalisée sur les effets d'une application d'huile de caméline sur la peau d'un bébé. Toutefois, en 2002, une étude menée par Gary L. DARMSTADT a montré que l’application topique de certaines huiles végétales riches en oméga-3, telles que l'huile de pépin de raisins ou encore l'huile d'amande douce, pourrait améliorer la fonction de la barrière cutanée des bébés. En effet, elle améliore l'état de la peau et le contenu lipidique cutané, diminue la perte insensible en eau de la peau, et apporte une protection contre les infections. Une autre étude a constaté que l'utilisation d'émollients comme des huiles diminuait la fréquence d'apparition de dermatites chez les bébés.

À la surface de la peau, les huiles laissent un film lipidique qui remplit les espaces entre les cornéocytes, facilitant leur adhésion à la couche cornée, humidifiant et empêchant la perte d'eau. En outre, ces bénéfices sont sans doutes liés aux effets des acides gras sur la structure lipidique de la barrière cutanée, en particulier les oméga-3 comme l’acide α-linolénique, présent en grande quantité dans l'huile de caméline (38,1% des acides gras totaux). Cet acide gras influence la production de lipides cutanés comme les céramides. Ces lipides sont "offerts" aux kératinocytes et transportés par la membrane cellulaire, puis métabolisés dans les cellules et utilisés pour construire une barrière épidermique fonctionnelle.

De plus, plusieurs huiles présentent des propriétés anti-inflammatoires, comme pour l'huile de caméline, que l'on doit à leur contenu en oméga-3. Ces composés augmentent la synthèse de médiateurs lipidiques anti-inflammatoires (résolvines et protectines), ce qui permettrait de soulager les inflammations et les démangeaisons liées à l'eczéma et autres affections cutanées qui surviennent chez les bébés. Cependant, cela reste des suppositions, en raison du manque de preuves scientifiques de l'impact de l'huile de caméline sur la peau des bébés.

Les différentes utilisations de l'huile de caméline chez les bébés.

Il est possible d'utiliser l'huile de caméline de différentes manières sur la peau des bébés.

  • Pure : Il est possible de l'appliquer pure sur la peau, en massage par exemple. C'est une huile agréable à utiliser, fluide et légère. Réchauffez quelques gouttes entre les mains et appliquez soigneusement l'huile sur la peau de votre bébé en effectuant des mouvements circulaires, tout en évitant le contour des yeux et les parties génitales. Le massage à l'huile au nourrisson présente de multiples avantages, tant au niveau de l'hydratation cutanée que dans l'amélioration de la circulation sanguine.

  • Diluée dans le bain : Ajoutez quelques gouttes d'huile de caméline dans l'eau de bain du bébé. Cette méthode permettra à l'huile de pénétrer plus facilement dans la peau et d'agir en profondeur.

  • Dans des crèmes ou baumes : Il est possible de retrouver l'huile de caméline dans des crèmes ou baumes pour bébés afin de pallier à la sécheresse cutanée et de protéger la peau des agressions extérieures.

Des précautions d'emploi de l'huile de caméline chez les bébés ?

La barrière cutanée se forme typiquement in utero pendant le troisième trimestre. La peau du nouveau-né est donc structurellement et fonctionnellement immature. Elle est sensible, fine et fragile, sujette à une perte d'eau sensible accrue, à une grande vulnérabilité aux traumatismes et aux bactéries, en raison d'une perméabilité épidermique qui facilite la pénétration de substances étrangères et de l'immaturité des systèmes de métabolisation des médicaments. Le passage par cette voie est encore plus aisé chez les prématurés en raison de leur couche cornée plus fine. Appliquer une huile sur un nouveau-né pourrait donc l'exposer à un risque de toxicité.

Un élément non-négligeable est le choix de l'huile végétale utilisée. En effet, des études ont montré que certains acides gras insaturés comme l’acide oléique peuvent augmenter, lorsqu'ils sont présents en grande quantité, la perméabilité de la peau déjà importante chez les bébés en formant avec les lipides de la couche cornée un domaine lipidique, et donc entraîner des dermatites de contact, car elle facilite l'entrée de potentiels allergènes.

L'huile de caméline contient très peu d'acide oléique (16% des acides gras totaux) par rapport à d'autres huiles (77% dans l'huile de noisette). Elle est non-comédogène et peut généralement être utilisée en toute sécurité selon le rapport sur l'huile de caméline de la FDA (Food and Drug Administration).

De plus, elle ne présente pas de contre-indication particulière à son utilisation topique. Bien qu'aucune étude n'ait été réalisée dans le contexte d'une application topique sur les bébés, et qu'il n'existe pas de recommandations claires, on peut supposer qu'elle ne présente pas de risque en utilisation chez le nourrisson. Il convient tout de même de respecter des précautions d'emploi.

  • L'huile de caméline est sensible à la dégradation oxydative, en raison de la structure chimique riche en double liaisons des oméga-3 qui la composent. Afin de préserver sa qualité, pensez à fermer hermétiquement le flacon pour éviter la présence d'oxygène. Placez-le dans un endroit frais, à l'abri de la lumière directe du soleil pour une conservation correcte et sans risque d’oxydation.

  • Il est préférable de faire un test cutané sur une petite zone dans le creux du coude, dans la face interne du poignet ou derrière l'oreille avant une utilisation définitive pour vérifier les potentielles réactions allergiques.

Si votre bébé présente des conditions médicales particulières ou au moindre doute, il est conseillé de consulter un professionnel de la santé avant utilisation.

Sources

  • BOODÉ H.E. & al. In vitro human skin barrier perturbation by oleic acid: Thermal analysis and freeze fracture electron microscopy studies. Thermochimica Acta (1997).

  • DARMSTADT G. L. & al. Neonatal skin care. Pediatric Clinics of North America (2000).

  • DARMSTADT G. L. & al. Traditional practice of oil massage of neonates in Bangladesh. Journal of Health, Population and Nutrition (2002).

  • KANG J. X. & al. Modulation of inflammatory cytokines by omega-3 fatty acids. Lipids in Health and Disease (2008).

  • OGNEAN M. L. & al. The best vegetable oil for preterm and term infant massage. Jurnalul Pediatrului (2017).

  • Thèse de Sonia LEPELTIER. Étude ethnobotanique de Camelina sativa (L.) Crantz (2021).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: