Nouveau : soin conçu pour les peaux sujettes à la rosacée

Nouveau : soin conçu pour les peaux sujettes à la rosacée

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Effets de l'acide mandélique sur les signes de l'âge.

Signes du vieillissement cutané : quels sont les effets de l'acide mandélique ?

Il existe de nombreux soins de la peau qui prétendent lutter contre les signes du vieillissement. Ceux qui contiennent de l’acide mandélique en font partie. Même si l'idée peut sembler effrayante, les exfoliants chimiques peuvent améliorer l'apparence des rides et le relâchement cutané. Mais alors comment s'y prend t-il ?

L'acide mandélique sur les signes de l'âge en bref.

Favoriserait la production de nouveau collagène et d'élastine.

Stimule la sécrétion de sébum.

Atténue l'aspect des rides.

Améliorerait l'élasticité de la peau.

Vieillissement de la peau du visage : les différents signes et manifestations cliniques.

Inévitable, le vieillissement touche tout l'organisme et la peau est la plus exposée aux effets du temps. Globalement, le vieillissement cutané se traduit par une dégradation de toutes les composantes de la peau. L'épiderme mature présente alors de nombreuses caractéristiques, pouvant s'amplifier suivant l'âge et par les facteurs environnementaux.

  • Perte d'éclat : la peau mature donne l'impression d'un teint brouillé, qui s'explique par une accumulation de cellules anciennes à la surface de la peau. Au fur et à mesure qu'elle vieillit, le renouvellement cellulaire devient plus lent. De plus, avec l'âge, l'épiderme reçoit moins de nutriments et d'oxygène, due à un ralentissement du flux sanguin.

  • Perte d'élasticité, relâchement cutané : avec l'âge, la peau perd sa capacité à reprendre sa forme initiale quand elle est pincée ou étirée, et devient "flasque" avec un relâchement visible. Cette propriété est rendue possible grâce à l'élastine, une protéine présente dans le derme, qui contribue à la souplesse de la peau. Or, avec le temps, la quantité d'élastine diminue progressivement à tel point qu'une peau mature contient cinq fois moins d'élastine qu'une peau "jeune".

  • Perte de volume : pommettes, contour des yeux... certaines zones du visage sont sujettes à une perte de densité, voyant la peau s'affaisser. La perte d'eau dermique avec une diminution de la teneur naturelle en acide hyaluronique, l'atrophie des muscles, la fonte du tissu adipeux sous-cutané et la perte de densité osseuse sont à l'origine de cette perte de rebond. Il est aggravé par une altération de la structure du derme, composé essentiellement de collagène et d'élastine.

  • Rides : surtout au niveau du contour des yeux et du coin des lèvres, des sillons se creusent et s'installent sur le visage. Parmi ces rides, certaines sont statiques, d'autres sont dynamiques. Différents mécanismes sous-tendent leur apparition : affaiblissement et oxydation des structures de collagène, contraction excessive des muscles faciaux, expositions répétées au soleil, etc.

  • Taches de vieillesse : plus visibles et plus nombreuses, cette forme fréquente d'hyperpigmentation survient le plus souvent chez les personnes ayant plus de 40 ans. Elles sont engendrées suite à l'oxydation fréquente des cellules de la peau qui aggrave le vieillissement cutané. Une exposition excessive et répétée à des oxydants comme le soleil peut induire un excès de mélanine.

Pour améliorer la qualité de la peau pour qu'elle soit plus dense et élastique, plusieurs solutions existent dont les peelings chimiques. Leur but ? Ils aident à retarder les effets du vieillissement de la peau, du fait qu'ils puissent favoriser la prolifération et l'activité métabolique des cellules, relançant ainsi la production des fibres de collagène et d'élastine, grâce à l'action exfoliante qu'ils provoquent. En prime, les rides sont "lissées", les taches solaires estompées et le teint illuminé.

Acide mandélique : de quoi s'agit-il ?

L'acide mandélique fait tout ce que font les autres acides alpha-hydroxylés (AHA), et plus encore. Ce qui le distingue des autres acides de fruits ? C'est son action antibactérienne, anti-inflammatoire, antioxydante et douce en plus. En effet, la plupart des publications rapportent ses bienfaits dans le traitement de l'acné et de l'hyperpigmentation, sans risque de rougeur ou d'irritation. À l’état naturel, l’acide mandélique est dérivé de l’amande amère, fruit non-comestible de l'amandier sauvage.

L'acide mandélique a une structure moléculaire plus importante que les autres AHA populaires : près de deux fois plus grande que celle de l'acide glycolique. Ce poids plus important signifie qu'il est absorbé par la peau plus lentement et qu'il ne pénètre pas aussi profondément dans l'épiderme lorsqu'il est appliqué. Cela le rend donc plus doux et les personnes à la peau sensible ou à tendance acnéique ont moins de problèmes avec l'acide mandélique qu'avec les autres AHA.

Il est prouvé que l'acide mandélique exfolie la peau. Les effets observés dépendent de la concentration en acide mandélique dans le soin. Il est généralement utilisé dans les soins à une concentration inférieure ou égale à 10%. Les médecins peuvent par contre prescrire ou appliquer, dans le cadre d'un peeling chimique sous contrôle dermatologique par exemple, des produits dont la concentration en principes actifs est plus élevée (> 10%), donnant des effets plus "spectaculaires".

L’acide mandélique pour augmenter l'élasticité cutanée ?

Dans une étude, CULBERTSON E. & al. ont évalué les effets d'un soin à l'acide mandélique sur l'amélioration de la qualité des peaux matures, caractérisée par sa propriété d'extensibilité. Cette étude clinique monocentrique de quatre semaines a été menée sur 24 patients âgés de 42 à 68 ans présentant un relâchement cutané et des ridules au niveau des paupières. Ils ont eu comme instruction d'appliquer sur un côté du visage un soin à base d'acide mandélique deux fois par jour, soit en journée un sérum avec 6% d'acide mandélique et le soir une crème de nuit à 4% d'acide mandélique. Les propriétés viscoélastique de la peau des paupières inférieures ont été évaluées à l'aide d'un Cutomètre, un outil destiné à évaluer l'efficacité d'un soin avec la mesure des propriétés biomécaniques (viscoélasticité) des couches supérieures de l'épiderme.

Les chercheurs ont constaté que la viscoélasticité de la peau sous les yeux peut être améliorée de manière significative par l'utilisation d'acide mandélique deux fois par jour en 4 semaines de d'application. De même, une augmentation de la fermeté de la peau est aussi observée. Subjectivement, une amélioration de l'aspect des ridules au coin externe des yeux a aussi été démontrée après quatre semaines d'application topique. Bien qu'elle n'ait pas été directement testée avec le Cutometer, il semblerait que des améliorations sur d'autres zones traitées du visage et du cou ont été constatés. Résultat ? Une peau plus ferme, plus élastique et moins ridée au niveau de la zone orbitale. Les chercheurs suggèrent que ce phénomène s'explique par la capacité de l'acide mandélique à stimuler les fibroblastes dermiques pour qu'ils fabriquent davantage de collagène, d'élastine et de glycosaminoglycanes dans le derme papillaire par un mécanisme indirect et encore inconnu.

Sous quel angle considérer cet article ?

Bien que les effets sur l'élasticité de la peau aient été améliorés, la fermeté ne montrent pas de différence si significative. Le faible nombre de volontaires est également un critère à prendre en considération. Fine, il faudrait aussi envisager de tester sur d'autres parties du visage sujettes au relâchement cutané. Enfin, il faudrait aussi évaluer combien de temps l'effet se maintient dans le temps.

L'acide mandélique pour effacer les rides ?

L'acide mandélique permettrait également d'atténuer l'apparence des rides et ridules. Le fait d'accélérer la desquamation naturelle des couches externes abîmées de l'épiderme, il accélère aussi le régénération cutanée. Cet amincissement de la couche cornée améliore certes la texture et l'éclat de la peau, mais réduit aussi l'apparence des ridules de manière progressive, continue et répétée. S'ajoute à cela, la capacité de l'acide mandélique a stimulé la production d'élastine et de collagène d'après une étude. Il stimule ou équilibre également la production de sébum, ce qui aide à maintenir l'hydratation de la peau lorsqu'elle est sèche ou endommagée. Cette amélioration des rides et ridules peut être observée chez les patients présentant des typologies de peau Fitzpatrick I à VI, sans risque d'hyperpigmentation post-inflammatoire, d'érythème et de formation de tout autres effets indésirables sur l'épiderme qui accompagnent sous les traitements de la peau à l'acide glycolique.

Sources

  • TAYLOR M. B. Summary of mandelic acid for the improvement of skin conditions. Cosmetic Dermatology (1999).

  • ROTSZTEJN H. & al. Influence of azelaic and mandelic acid peels on sebum secretion in ageing women. Advances in Dermatology and Allergology (2013).

  • CULBERTSON E. J. & al. Effects of topical mandelic acid treatment on facial skin viscoelasticity. Rapid Communication (2018).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: