Nouveau : La poudre libre matifiante

Nouveau : La poudre libre matifiante

Sélection
Soins visage
Soins corps & cheveux
Par préoccupation
Diagnostic de peau
Aide et Contact
Comment se forme un bouton ?

Comment se forme un bouton ?

Les boutons peuvent apparaître sur le visage ou sur le corps, notamment sur le dos, le torse ou encore les fesses. L'une des principales causes de l'apparition des boutons est l'acné. Il existe différents types d'acné et donc différents types de boutons. Une question se pose alors : comment se forment ces différents boutons d'acné ? Éléments de réponse dans cet article.

Publié le 29 novembre 2022, par Sandrine, Chargée de la communication scientifique — 7 min de lecture

Quelques mots sur l'acné.

L'acné est une maladie cutanée inflammatoire du follicule pilo-sébacé. Il s'agit de la dermatose la plus fréquente et du premier motif de consultation chez le dermatologue. Elle touche en général les adolescents au moment de la puberté, mais peut également se manifester à l'âge adulte.

Il n'existe pas une, mais plusieurs causes à l'origine de l'apparition de l'acné. Toutefois, trois principaux éléments sont importants dans la physiopathologie de l'acné : l'excès de sébum, la bactérie Cutibacterium acnes et l'hyperkératinisation.

Plusieurs types de boutons d'acné existent : les points blancs, les papules, les pustules, les nodules ou encore les kystes. Au niveau de la peau, ces derniers ne se forment pas de la même manière.

Comment se forment les points blancs ?

Les points blancs, également appelés comédons fermés ou microkystes sont  une forme de pré-acné sub-superficiel. Ils résultent d'une hypersécrétion de sébum par les glandes sébacées. Ce sébum en excès va bloquer les pores ce qui forme une micro-lésion d'aspect blanc.

Outre l'hyperséborrhée, les points blancs résultent également d'une hyperkératinisation des cellules de la paroi du canal folliculaire. En d'autres termes, les cellules se multiplient de façon excessive ce qui mène à une obstruction du canal folliculaire empêchant l'élimination du sébum.

Ainsi, le sébum s'accumule sous la peau et donne naissance à un bombement induré et localisé de la peau. Les points blancs peuvent régresser spontanément ou s'inflammer. Ils sont fréquemment observés dans l'acné rétentionnelle.

À noter : il existe également des comédons ouverts, mais ces derniers ne sont pas considérés comme des boutons. Les comédons ouverts ou points noirs résultent du même processus que les microkystes. Lorsque ces pores obstrués sont ouverts, une oxydation se produit au contact de l'air et les impuretés piégées à l'intérieur du pore brunissent, formant ainsi un point noir. 

Comment se forment les papules ?

Les papules sont des éléments cutanés inflammatoires caractérisés par un gonflement à la consistance solide, c'est-à-dire ne renfermant ni liquide ni pus, de petite dimension (taille de 1 à 4 mm) et de couleur rose à rouge

Les papules sont une des manifestations observées dans l'acné inflammatoire. Cette inflammation est causée par une bactérie : Cutibacterium acnes.

Cutibacterium acnes est une bactérie commensale du microbiote cutané. Elle participe au maintien du bon équilibre de la peau. Toutefois, dans certaines conditions, Cutibacterium acnes prolifère de façon anormale et devient pathogène.

Comme évoqué plus haut, les microkystes, qui sont la manifestation la moins sévère de l'acné, peuvent s'inflammer. En effet, les microkystes sont causés, entre autres, par un excès de sébum. Cet environnement riche en graisse, favorise la prolifération de Cutibacterium acnes qui sécrète des médiateurs de l'inflammation. Cela engendre une réponse inflammatoire à la surface de la peau. Cette bactérie est également responsable d'une hyperkératinisation de la peau (épaississement de la peau) favorisant l'apparition d'imperfections.


Les papules observées dans l'acné inflammatoire sont le signe d'une inflammation superficielle causée par la prolifération de Cutibacterium acnes.

Et qu'en-est-il des pustules ?

Les pustules sont de petites lésions inflammatoires de la peau caractérisées par une surélévation bien délimité et circonscrite de l'épiderme (diamètre inférieur à 5 mm) et surmontées en leur centre d'un liquide purulent de couleur blanche ou jaune.

Tout comme les papules, les pustules sont observées dans l'acné inflammatoire et sont le signe d'une inflammation superficielle.

Lorsque l'inflammation est trop importante ou dure trop longtemps, une contamination bactérienne vient infecter le bouton qui va se remplir de pus. Dans ce cas, la papule se transforme en pustule.

Mais alors, comment se forment les nodules et les kystes ?

Les nodules et les kystes sont observés dans l'acné inflammatoire et dans les formes plus graves d'acné comme l'acné conglobata. Ils signent une inflammation profonde.

Les nodules sont des boules de tissu solide douloureuses de plus de 5 mm. Contrairement aux papules et pustules qui apparaissent à la surface de la peau, les nodules sont plus profonds. En effet, cela témoigne d'une progression de l'inflammation vers les couches profondes de la peau.

Les kystes sont de profondes lésions sous-cutanée douloureuses. Contrairement aux nodules, les kystes sont remplis d'un liquide semi-solide (il est composé de sébum, de cellules et de peaux mortes). Ils résultent du regroupement de plusieurs nodules sous la peau.

Ainsi, les nodules et les kystes résultent d'une réaction inflammatoire profonde. En effet, Cutibacterium acnes qui est présente dans les pustules continue sa prolifération ce qui amplifie la réaction inflammatoire.

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: