Découvrez le skin cycling

Découvrez le skin cycling

Sélection
Soins visage
Soins corps & cheveux
Par préoccupation
Diagnostic de peau
Aide et Contact
Quels sont les actifs cosmétiques à utiliser pour en finir avec le mélasma ?

Quels sont les actifs cosmétiques à utiliser pour en finir avec le mélasma ?

Affection de la peau qui se caractérise par l'apparition de taches brunes étendues au niveau du visage, le mélasma concerne principalement les femmes. Ces taches pigmentaires impactent l'uniformité du teint, et certain.e.s cherchent des solutions pour les atténuer. Alors, vers quelles molécules se tourner ? Focus.

Publié le 29 novembre 2022, par Maylis, Ingénieure chimiste — 10 min de lecture

Le mélasma, en bref.

Le mélasma, également appelé masque de grossesse ou encore chloasma, est une forme d'hyperpigmentation fréquemment constatée chez les femmes enceintes (mais pas que). C'est la conséquence d’une production excessive et localisée de mélanine. Il existe trois types de mélasma :

  • Le mélasma épidermique qui est la forme la plus superficielle avec une hyperpigmentation de l’épiderme ;

  • Le mélasma dermique qui concerne le derme ;

  • Le mélasma mixte qui est caractérisé à la fois par un mélasma épidermique et un mélasma dermique.

Les causes principales des mélasmas sont les modifications hormonales au cours de la grossesse, suite à la prise d'une pilule contraceptive, d'un traitement hormonal substitutif, ainsi que la prise de certains médicaments anti-épileptiques ou encore des troubles endocriniens (par exemple le trouble de la thyroïde). Les expositions solaires répétées peuvent aggraver les mélasmas.

Quels actifs pour atténuer un mélasma ?

Dans l'univers de la beauté, de plus en plus de molécules actives éclaircissantes aux vertus anti-taches se développent. Retrouvez ci-dessous une liste non exhaustive de ces composés, dont les études ont appuyé leur efficacité contre les mélasmas.

  • La niacinamide

    Egalement connue sous le nom de vitamine B3, nicotinamide ou vitamine PP (Pellagra Preventive), la niacinamide fait partie des vitamines hydrosolubles du groupe B aux propriétés antioxydantes, antibactériennes et anti-inflammatoires. Concernant son activité anti-taches, elle inhibe le transfert du mélanosome des mélanocytes aux kératinocytes. Pour rappel, la pigmentation de la peau est un processus complexe qui débute au sein de cellules appelées mélanocytes qui contiennent elles-mêmes des organites (les mélanosomes) dans lesquels est synthétisée la mélanine. Il y a ensuite un transfert de ces mélanosomes aux kératinocytes environnants, qui vont ultérieurement transporter le pigment et éventuellement le dégrader.

  • L'acide tranéxamique

    Il s'agit d'un dérivé synthétique de la lysine, un acide aminé présent dans la peau. Ses vertus éclaircissantes ont été découvertes récemment par un professionnel de santé. Son mécanisme d'action repose sur l'inhibition de la libération de médiateurs inflammatoires impliqués dans le déclenchement de la mélanogenèse. En application cutanée uniquement, l'acide tranéxamique agit sur les mélasmas de type épidermiques. Ainsi, selon une étude menée en 2019, une solution topique d'acide tranéxamique à 5% est aussi efficace qu'une crème contenant 3% d'hydroquinone. L'acide tranéxamique se présente aujourd'hui comme une nouvelle alternative sûre d'emploi à l'hydroquinone. Pour rappel, cette molécule est un agent de blanchiment interdit dans les cosmétiques depuis 2001 en Europe en raison de son potentiel cancérigène.

  • L'acide glycolique

    D'origine naturelle ou synthétique, l’acide glycolique est le plus court des acides alpha-hydroxylés (A.H.A.)Sa capacité à stimuler le renouvellement des cellules cutanées lui permet de corriger les peaux endommagées par les rayons UV (taches brunes), les peaux ternes et d’effacer les marques laissées par les imperfections. En pénétrant la peau en profondeur grâce à sa petite taille, il régule l’action des mélanocytes lors de la production de mélanine et réduit l’apparition des taches pigmentaires.

  • L'alpha-arbutine

    D'origine naturelle (dérivé des feuilles de busserole) ou synthétique, l'alpha-arbutine, également connu sous le nom d'acide arbutine, est un actif anti-taches assez récent. En application cutanée, son efficacité remarquable est due à son affinité parfaite avec le site actif de la tyrosinase, une enzyme impliquée dans la formation de mélanine. Ainsi, cette inhibition compétitive du site actif de l'enzyme bloque son activité et par conséquent la synthèse de mélanine. L’équation est simple : moins de tyrosine et moins de mélanine signifie moins de pigments, moins de taches brunes et un teint plus uniforme.

  • L'acide azélaïque

    Ce composé est un acide dicarboxylique que l'on retrouve à l’état naturel dans le blé, le seigle et l’orge. Il est reconnu pour ses effets anti-comédogenique, anti-bactérien et anti-taches. Le mode d'action de l'acide azélaique contre l'hyperpigmentation a pu être identifié. Il réduit la capacité des mélanocytes à produire de la mélanine en inhibant l’enzyme tyrosinase et en régulant l’activité de l’enzyme thiorédoxine réductase. De plus, il cible uniquement les mélanocytes chargés de pigments ou les mélanocytes atypiques. De ce fait, il n'interagit pas avec les cellules saines.

  • La vitamine C

    On ne présente plus cet incontournable dans les soins de la peau ! La vitamine C (ou acide ascorbique) protège des radicaux libres, lisse les traits fatigués et éclaircit les teints ternes : c'est l'actif coup d'éclat par excellence. En dermatologie, plusieurs études ont démontré le pouvoir dépigmentant de la vitamine C. Son mécanisme d'action repose sur l'inhibition de la tyrosinase, une enzyme responsable de la conversion de l’acide aminé tyrosine en mélanine, ce qui réduit ainsi la pigmentation.

Sources :

  • TELANG PS. Vitamin C in dermatology. Indian Dermatol Online J (2013).

  • BUI T. P. & al. Azelaic acid: pharmacokinetic and pharmacodynamic properties and its therapeutic role in hyperpigmentary disorders and acne. International Journal of Dermatology (1995).

  • H. MOHAMMADAMINI & al. A comprehensive review of the therapeutic potential of alpha-arbutin. Phytotherapy Research (2021).

  • THAPPA D. M. & al. Comparative study of trichloroacetic acid versus glycolic acid chemical peels in the treatment of melasma. Indian Journal of Dermatology, Venereology and Leprology (2010).

  • BOISSY R. E. & al. The effect of niacinamide on reducing cutaneous pigmentation and suppression of melanosome transfer. British Journal of Dermatology (2002).

  • MONCADA B. & al. A double-blind, randomized clinical trial of niacinamide 4% versus hydroquinone 4% in the treatment of melasma. Dermatology Research and Practice (2011).

  • WANG J. V. & al. Tranexamic acid for melasma: Evaluating the various formulations. Journal of Clinical and Aesthetic Dermatology (2019).

  • Yong Chool Boo, Arbutin as a Skin Depigmenting Agent with Antimelanogenic and Antioxidant Properties, Antioxidants, (2021).

  • Joseph Bikowski, Managing Melasma with Azelaic Acid Gel, Practical Dermatology, (2008).

  • Haikh ZI, Mashood AA. Treatment of refractory melasma with combination of topical 5% magnesium ascorbyl phosphate and fluorescent pulsed light in Asian patients. Int J Dermatol. (2014).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: