Le Carnet
Tous les Sujets
Quels cosmétiques privilégier pendant la grossesse ?

Quels cosmétiques privilégier pendant la grossesse ?

Pendant la grossesse, le corps est très sollicité, et il n'est pas rare de voir apparaître des poussées d'acné ou des vergetures. Il peut ainsi être pertinent d'adapter sa routine afin de prendre soin de sa peau. Il faut toutefois rester attentif sur la composition des produits, pour ne faire courir aucun risque au bébé. Découvrez ici quels cosmétiques sont à privilégier pendant une grossesse.

Sommaire
Publié le 8 février 2024, par Pauline, Chargée de la Communication Scientifique — 8 min de lecture

Les soins pour la peau pendant la grossesse.

Pendant la grossesse, le corps est soumis à d'importantes variations hormonales qui le transforment et ont aussi un impact sur la peau. Pour continuer à prendre soin de cette dernière, une légère adaptation de sa routine peut être nécessaire. Vérifiez toutefois au préalable sur vos produits que ceux-ci ne sont pas déconseillés aux femmes enceintes.

  • L'application d'un nettoyant visage pour lutter contre les imperfections.

    Lorsqu'on est enceinte, les synthèses d'œstrogène et de progestérone, des hormones stéroïdiennes, augmentent fortement. Or, la progestérone agit en se fixant sur un récepteur au niveau des glandes sébacées, ce qui stimule la production de sébum. La peau peut alors être plus grasse qu'à l'accoutumée, ce qui en fait un terrain propice à la prolifération bactérienne et à l'apparition d'imperfections. C'est pourquoi nous vous conseillons d'utiliser matin et soir un nettoyant afin d'éliminer l'excès de sébum et les autres impuretés de votre peau.

    Plusieurs formulations sont proposées sur le marché des cosmétiques, s'adaptant à votre type de peau. Ainsi, si vous avez la peau naturellement grasse, tournez-vous vers un gel. Au contraire, si votre peau a tendance à s'assécher rapidement, misez plutôt sur un lait ou une lotion. L'utilisation d'un savon est quant à elle déconseillée à toutes les typologies de peau. En effet, la peau d'une femme enceinte est assez sensible et supporte mal ce type de soin, plutôt asséchant.

  • L'hydratation et la nutrition pour prévenir les vergetures.

    Pendant la grossesse, les tissus de la peau subissent une traction élevée, susceptible d'entraîner une rupture des fibres de collagène et l'apparition de vergetures. Rappelons ici que le collagène est une protéine fibreuse du derme participant à sa structure. De plus, le taux de cortisol dans le sang augmente lorsqu'on est enceinte. À haute concentration, cette hormone est capable d'inhiber le facteur de croissance TGF-β1, impliqué dans le développement tissulaire et stimulant la synthèse de collagène par les fibroblastes, ce qui favorise les vergetures. Pour prévenir leur apparition, l'application d'un soin nourrissant et hydratant est hautement recommandé. Celui-ci peut être à base de beurre de karité, d'aloe vera ou de calendula. Chez Typology, nous avons développé un gel-en-huile enrichi en aloe vera (nom INCI : Aloe Barbadensis Leaf Juice) et en huile de baobab (nom INCI : Adansonia Digitata Oil) afin d'apporter souplesse et élasticité à la peau. Ce soin s'applique deux fois par jour et permet d'atténuer l'apparence des vergetures et de prévenir leur apparition.

  • L'application d'une protection solaire large spectre pour prévenir le masque de grossesse.

    L'augmentation du taux d'œstrogène et de progestérone lors d'une grossesse accentue également les risques d'hyperpigmentation. En effet, ces hormones stimulent la mélanogenèse, le mécanisme de synthèse de la mélanine. La peau d'une femme enceinte est alors plus sujette aux taches brunes lorsqu'elle est exposée au soleil sans protection solaire. C'est ainsi qu'apparaît le "masque de grossesse". Pour l'éviter, il est nécessaire d'appliquer quotidiennement une crème solaire choisie selon votre phototype sur les zones exposées afin de protéger votre peau des rayons UV. En été ou lorsqu'on a la peau claire à très claire, un soin SPF 50 est recommandé.

Quels soins pour les cheveux pendant la grossesse ?

Sous l'effet de l'œstrogène et de la progestérone, il est possible que la nature de vos cheveux changent pendant une grossesse. En effet, certaines femmes enceintes remarquent que ceux-ci redeviennent gras plus vite, tandis que d'autres constatent au contraire qu'elles peuvent espacer leur shampooing. Quoiqu'il en soit, le mot d'ordre est le même que pour les soins pour la peau : vigilance quant à la composition.

Les potentiels perturbateurs endocriniens et les huiles essentielles sont ainsi à bannir. Pendant la grossesse, on recommande aussi de ne pas utiliser de shampooings ou d'après-shampooings renfermant des allergènes, comme des parfums synthétiques, car ceux-ci peuvent être irritants pour la peau sensible des femmes enceintes. Néanmoins, le temps de contact avec le cuir chevelu étant très limité, il s'agit davantage de précautions que de véritables interdictions.

Notons également que les colorations capillaires sont déconseillées aux femmes enceintes. En effet, celles-ci contiennent souvent de l'ammoniaque, permettant d'écarter les écailles du cheveu et de faire pénétrer le pigment dans la fibre. Ce composé a un effet néfaste sur le développement du fœtus.

Les actifs à éviter pendant la grossesse.

Afin d'éviter tout risque pour la femme enceinte et le bébé pendant une grossesse, certains ingrédients sont déconseillés voire interdits. C'est notamment le cas des rétinoïdes, très populaires en cosmétique pour leur action sur les signes de l'âge, l'hyperpigmentation et les imperfections. Ils sont néanmoins à éviter lorsqu'on est enceinte car ils sont tératogènes, c'est-à-dire qu'ils augmentent le risque de malformation chez l'embryon.

De même, l'utilisation de certaines huiles essentielles est à bannir, par principe de précaution. En effet, certaines sont neurotoxiques et peuvent entraîner des convulsions, des spasmes et des nausées. Il est aussi suggéré qu'elles auraient des propriétés mutagènes et tératogènes. Autrement dit, elles pourraient provoquer des mutations dans l'ADN, toutefois, les études à ce sujet ne sont pas assez nombreuses pour l'affirmer catégoriquement.

Sources

  • EINARSON A. & al. Safety of skin care products during pregnancy. Canadian Family Physician (2011).

  • TYLER K. H. Physiological skin changes during pregnancy. Journal of Clinical Gynecology and Obstetrics (2015)

  • LADYMAN S. & al. Neurophysiological and cognitive changes in pregnancy. Handbook of Clinical Neurology (2020).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.