Le Carnet
Tous les Sujets
Psoriasis versus rosacée.

Psoriasis versus rosacée : quelles sont les similitudes et les différences ?

La peau peut être sujette à de nombreuses réactions ou inflammations, si bien qu’il n’est pas toujours évident d’identifier la maladie sous-jacente. Voilà pourquoi le psoriasis est souvent confondu avec la rosacée. Or, un mauvais diagnostic peut entraîner de graves complications. Quelles sont alors les similitudes et les différences entre ces maladies ?

Psoriasis et rosacée : que devons-nous savoir sur ces deux maladies ?

  • Le psoriasis.

    Le psoriasis est une éruption cutanée inflammatoire de type systémique et chronique. Il se présente sous forme de plaques rouges et épaisses qui desquament. Le psoriasis se manifeste par un renouvellement excessif et une accumulation des cellules de l’épiderme, entraînant une inflammation locale. Cette maladie touche plutôt les adultes, avec un pic d'apparition généralement compris entre 20 et 40 ans. Sa manifestation est provoquée par la combinaison de plusieurs facteurs de risques. Ces derniers regroupent le système immunitaire, la prédisposition génétique et les facteurs environnementaux. Les symptômes sont notamment localisés au niveau du torse, du coude, des genoux, du cuir chevelu, et rarement au niveau du visage.

  • La rosacée.

    La rosacée est une affection cutanée chronique qui se manifeste principalement sur le visage, notamment sur le front, le nez, les joues et le menton. Elle se caractérise par une rougeur diffuse et étendue, ainsi que par la dilatation des petits vaisseaux sanguins du visage, ce qui les rend souvent visibles. En plus de la rougeur, la rosacée est souvent accompagnée d'autres symptômes, tels que des bouffées de chaleur, une sensibilité accrue de la peau, une sensation de brûlure et des picotements dans les zones touchées.

    Cette affection cutanée a tendance à évoluer par cycles. Les symptômes peuvent apparaître pendant des semaines ou des mois, puis disparaître avant de réapparaître de manière plus prononcée. Au fil du temps, la rosacée peut évoluer et présenter des symptômes plus graves, tels que des boutons rouges remplis de pus, un épaississement marqué de la peau ou même une atteinte des yeux.

Les similitudes entre ces deux maladies.

Ces deux maladies cutanées présentent certaines similitudes.

  • Des antécédents génétiques.

    Environ 30% des formes du psoriasis sont dites familiales et apparaissent à l'adolescence. Il n'existe pas un seul gène responsable de la maladie de psoriasis mais plutôt un ensemble de gènes. D'après des études de liaison génétique, PSORS1 a été identifié comme le principal locus de susceptibilité du psoriasis, contribuant à environ 35 à 50% de l'héritabilité de la maladie. La région PSORS1 englobe également le gène CDSN qui code pour la cornéodesmosine, une protéine desmosomale impliquée dans la cohésion et la desquamation des kératinocytes. Ce locus est associé à un début précoce de la maladie.

    On estime que près de 30% des individus atteints de rosacée ont des antécédents familiaux de cette affection, ce qui conduit les chercheurs à suggérer l'implication de gènes encore non identifiés. Une hypothèse considérée est la prévalence chez les personnes atteintes de rosacée de certains récepteurs, comme les récepteurs TRPA1 et TRVP1, qui sont impliqués dans des processus inflammatoires.

  • Des maladies non-contagieuses.

    De nombreuses idées reçues existent autour du psoriasis et de la rosacée, notamment sur le fait qu'elles soient contagieuses. Cette mauvaise information a tendance à laisser place à un isolement social de la personne touchée. Il est important de retenir que ces deux maladies ne sont pas contagieuses.

  • Un impact psychologique.

    Ces deux maladies présentent des manifestations visibles notamment des lésions, des plaques rouges ou des boutons. Ces dernières ont un fort retentissement psychologique et peuvent impacter négativement la qualité de vie des patients.

  • Des maladies incurables.

    Le psoriasis et la rosacée sont deux maladies qui évoluent par cycles. Les symptômes peuvent apparaître pendant des semaines ou des mois, puis disparaître avant de réapparaître de manière plus prononcée. Bien qu'il existe des traitements pour apaiser les symptômes du psoriasis et de la rosacée, aucun d'entre eux ne permet de guérir définitivement ces maladies.

Comment différencier le psoriasis et la rosacée ?

Bien que ces deux maladies présentent de nombreuses similitudes, elle diffèrent sur certains points.

  • Les manifestations cliniques.

    Le psoriasis est caractérisé par l'apparition de plaques rouges recouvertes de squames. En effet, ces dernières résultent d'une prolifération excessive des kératinocytes. De plus, les plaques de psoriasis sont bien délimitées. À l'inverse, la rosacée présente des rougeurs dues à l'éclatement de vaisseaux sanguins.

  • Les zones touchées.

    Ces deux maladies ne touchent pas exactement les mêmes zones du corps. La rosacée se concentre uniquement sur le visage tandis que le psoriasis peut toucher le visage mais également tout le reste du corps.

  • Les symptômes associés.

    Outre la présence de rougeur, le psoriasis peut engendrer des démangeaisons, une sensation de brûlure et de la douleur au niveau des zones affectées. En revanche, dans le cas de la rosacée, on observe souvent des bouffées de chaleur, une sensibilité accrue de la peau, ainsi que des sensations de brûlure et de picotements.

Sources

  • BARKER J. N & al. Psoriasis and genetics. Advances in Dermatology and Venereology (2020).

  • OKADA Y. The current landscape of psoriasis genetics in 2020. Journal Pre-Proof (2020).

  • ALI F. & al. Rosacea. British Journal of Hospital Medicine.(2021).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.