Découvrez le skin cycling

Découvrez le skin cycling

Sélection
Soins visage
Soins corps & cheveux
Par préoccupation
Diagnostic de peau
Aide et Contact
Les mythes sur le rétinol.

5 idées reçues sur le rétinol.

Dérivé stable de la vitamine A, le rétinol est considéré comme l'un des composés les plus efficaces pour lutter contre les signes de l'âge et le relâchement cutané. Malgré sa popularité, il fait souvent l'objet de diverses confusions. Nous revenons avec vous sur 5 idées reçues à son sujet.

Publié le 29 novembre 2022, par Maylis, Ingénieure chimiste — 8 min de lecture

Idée reçue n°1 : Si un soin au rétinol brûle à l'application, c'est qu'il est efficace !

Oui et non.

Le rétinol est un principe actif ayant potentiellement un pouvoir sensibilisant, pouvant provoquer sécheresse cutanée, picotements, tiraillements, inconfort, desquamation, rougeurs.... C'est pourquoi il est déconseillé aux peaux sensibles et réactives. Avant d’utiliser un soin à base de rétinol, réaliser un test de tolérance cutanée. Appliquer quelques gouttes du produit en question au creux du bras ou sur le poignet et attendre quelques secondes. Si une réaction cutanée importante apparaît ou si les brûlures sont trop intenses, ne pas appliquer le soin sur le visage.

Par contre, il est important de préciser que le rétinol demande à la peau un temps d'adaptation ; si de légères rougeurs supportables apparaissent, cela ne nécessite pas forcément de stopper son utilisation mais seulement d'espacer les applications à un soir sur deux, voire un soir sur trois. De plus, il est aussi possible de commencer à une faible dose puis d'augmenter progressivement la quantité de rétinol. Pour rappel, le SCCS (Scientific Committee on Consumer Safety) préconise un pourcentage maximum de 0,3% dans une formule cosmétique non-rincée et de 0,05% dans une lotion pour le corps.

Rappel : Le rétinol est une substance photosensibilisante donc à utiliser de préférence la nuit. Pensez aussi à appliquer une crème solaire à large spectre en journée et à éviter toute exposition au soleil.

Idée reçue n°2 : Le rétinol, ce n'est que pour la peau !

Non.

De nombreux actifs cosmétiques initialement destinés à la peau peuvent apporter des bienfaits en application capillaire, comme la niacinamide ou encore la vitamine C. Il en va de même pour le rétinol, qui va jouer à deux niveaux :

  • Il assainit le cuir chevelu. À l’instar de la peau du visage, le cuir chevelu requiert une bonne hydratation. Il est important d'éliminer les impuretés qui obstruent les pores pour éviter que le follicule pileux ne soit étouffé par la glande sébacée, inhibant la pousse de cheveux sains. Grâce à son action kératolytique, le rétinol élimine les cellules mortes présentes au niveau du cuir chevelu et favorise le renouvellement cellulaire.

  • Il favorise la pousse des cheveux. Des études ont effectivement démontré la capacité du rétinol à stimuler la pousse des cheveux. Cette action est par ailleurs décuplé lorsque le rétinol est associé à un autre actif, le minoxidil. Offrant des résultats prometteurs, ce duo pourrait même se présenter comme un traitement potentiel contre l’alopécie.

Idée reçue n°3 : Le rétinol est réservé aux peaux matures.

Non.

Sans que cela ne soit forcément visible, la dégénérescence cellulaire commence aux alentours de vingt ans ; le viellissement cutané est initié. Des facteurs biologiques, tels que la diminution progressive de la production d'acide hyaluronique, de collagène ou d'élastine par l'organisme, expliquent cela. Mais les facteurs environnementaux comme l'abus d'alcool et de cigarettes, des expositions non protégées au soleil, la pollution, voire même le stress accélèrent encore plus ce processus.

Face à cela, il est conseillé de prendre soin de sa peau avant même l'apparition des premières rides. Ainsi, aux alentours de vingt-cinq ans, intégrer le rétinol de manière graduelle dans votre routine de soins peut être pertinent. Privilégiez un soin avec un pourcentage assez faible, aux alentours de 0,1%. Grâce à ses propriétés antioxydantes, le rétinol aidera les peaux jeunes à lutter contre le stress oxydatif généré par les radicaux libres pour prévenir l'apparition des rides. Par exemple, en fin de routine du soir, vous pouvez appliquer la crème visage raffermissante contenant 0,2% de rétinol, pour démarrer en douceur l'utilisation de cet actif.

Idée reçue n°4 : Le rétinol est dangereux pendant la grossesse.

Potentiellement, oui. Par mesure de précaution, l'utilisation de soins cosmétiques à base de rétinoïdes durant la grossesse et l'allaitement est déconseillée.

Idée reçue n°5 : Rétinol et peau sensible sont incompatibles.

Oui et non.

L'effet indésirable le plus fréquent à la suite de l'utilisation d'un soin à base de rétinol est une peau irritée caractérisée par l'apparition de rougeurs, de démangeaisons voire de légères brûlures. C'est pour cela que les soins qui renferment cet actif sont le plus souvent déconseillés aux peaux sensibles et/ou atopiques.

Néanmoins, les laboratoires cosmétiques développent ces dernières années des formules innovantes afin de rendre le rétinol applicable à tous les types de peau. Cet actif peut ainsi être introduit selon un faible pourcentage ou micro-encapsulé afin qu’il se diffuse plus progressivement dans la peau. Une autre technique consiste à l'intégrer dans un soin qui contient également des actifs apaisants pour atténuer son pouvoir sensibilisant. C'est dans cette idée que nous avons développé notre lotion tonique raffermissante. Cette dernière contient 0,1% de rétinol et de l'extrait de rose de Damas aux vertus apaisantes et anti-inflammatoires. Elle s'applique après le nettoyage de la peau, pour rééquilibrer le pH cutané et retarder l’apparition de rides. Elle est composée à 99% d'ingrédients d’origine naturelle. Cette lotion est adaptée à tous types de peaux. Elle est particulièrement adaptée aux peaux matures.

Sources :

  • WANG L. H. Simultaneous determination of retinal, retinol and retinoic acid (all-trans and 13-cis) in cosmetics and pharmaceuticals at electrodeposited metal electrodes. Analytica Chimica Acta (2000).

  • KAFI & al. Improvement of naturally aged skin with vitamin a (retinol). Archives of Dermatology (2007).

  • QUAN. T. & al. Molecular basis of retinol anti-aging properties in naturally aged human skin in vivo. International Journal of Cosmetic Science (2016).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: