BRONZAGE : La routine pour le prolonger

BRONZAGE : La routine pour le prolonger

Sélection
Soins visage
Soins corps & cheveux
Par préoccupation
Diagnostic de peau
Aide et Contact
Bienfaits du rétinol sur les cheveux.

Les bienfaits du rétinol sur les cheveux.

Le rétinol est un dérivé de la vitamine A, présent dans les soins cosmétiques pour lutter contre le vieillissement cutané. Les études concernant ses bienfaits sur les cheveux et le cuir chevelu sont peu nombreuses mais démontrent tout de même des résultats prometteurs.

Publié le 24 juin 2022, par La rédaction — 5 min de lecture

Petit rappel sur l'histoire du rétinol.

Le rétinol est un composé appartenant à la famille des rétinoïdes, des dérivés de la vitamine A. Initialement, sa forme acide, la trétinoïne, était utilisée dans les années 60 pour traiter l'acné sévère. Son potentiel irritant l'a exclue des substances autorisées en cosmétiques ; elle reste néanmoins disponible en pharmacie, sur l'ordonnance d'un dermatologue. Le rétinol, mieux toléré par l'épiderme, est quant à lui admis par le règlement européen, à une concentration maximale de 0,3% dans un produit non rincé. Ses vertus repulpantes et lissantes sur les rides en ont fait un actif star des soins cosmétiques pour lutter contre le vieillissement cutané.

Un nouvel usage au rétinol.

De nombreux actifs cosmétiques initialement destinés à la peau peuvent apporter des bienfaits en application capillaire, comme la niacinamide ou encore la vitamine C. Il en va de même pour le rétinol :

  • Le rétinol assainit le cuir chevelu.

    À l’instar de la peau du visage, la peau du cuir chevelu requiert une bonne hydratation. Il est important d'éliminer les impuretés qui obstruent les pores pour éviter que le follicule pileux ne soit étouffé par la glande sébacée, inhibant la pousse de cheveux sains. Grâce à son action kératolytique, le rétinol élimine les cellules mortes présentes au niveau du cuir chevelu et favorise le renouvellement cellulaire. Il minimise également l’action des glandes sébacées et donc la production de sébum pour un cuir chevelu purifié.

  • Le rétinol pourrait favoriser la pousse des cheveux.

    Cette action est par ailleurs décuplée lorsque la forme acide du rétinol, la trétinoïne, est associée à un autre actif, le minoxidil. En effet, il existe une synergie entre le minoxidil et la trétinoïne lorsque les substances sont combinées et utilisées par voie topique. Les rétinoïdes peuvent initier la croissance et la différenciation cellulaire non stimulées par le minoxidil. Le minoxidil peut favoriser une action mitogène et vasodilatatrice non obtenue avec les rétinoïdes. Offrant des résultats prometteurs, ce duo pourrait même se présenter comme un traitement potentiel contre l’alopécie.

A noter, consommer de la vitamine A en excès par voie orale peut provoquer l'effet inverse, et stimuler la perte des cheveux ! Stockée au niveau du foie pendant longtemps, la vitamine A va agir sur différentes fonctions biologiques, menant au raccourcissement de la phase anagène lors de la repousse des poils. Cela engendre une transition prématurée vers la phase télogène et par conséquent la chute des cheveux. Il est largement recommandé de ne pas dépasser 3 000 ug/jour, que ce soit pour les hommes ou les femmes adultes.

Rétinol en soins capillaires : quelques précautions.

Le rétinol reste une substance potentiellement irritante et asséchante. Il est plutôt préconisé pour les cuirs chevelus et les cheveux gras, présentant ou non des pellicules grasses.

Le type de rétinol utilisé ainsi que la quantité appliquée sont cruciaux. Nous vous conseillons de n'utiliser que des produits spécifiquement destinés à la chevelure et/ou au cuir chevelu, pour éviter tous désagréments.

Sources :

  • KYU HAN K. & al. The additive effects of minoxidil and retinol on human hair growth in vitro. Biological and Pharmaceutical Bulletin (2007).

  • TOSTI A. & al. The role of vitamins and minerals in hair loss: a review. Dermatology and Therapy (2019).

  • Gail S. Bazzano & al., Topical tretinoin for hair growth promotion, Journal of the American Academy of Dermatology, (1986).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: