Nouveau : soin conçu pour les peaux sujettes à la rosacée

Nouveau : soin conçu pour les peaux sujettes à la rosacée

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Risques de l'utilisation de l'acide hyaluronique.

Quels sont les risques de l'acide hyaluronique ?

Couramment utilisé en médecine esthétique sous forme d’injections pour atténuer les rides, l’acide hyaluronique (AH) est une biomolécule hydrophile capable de capter et de retenir jusqu'à mille fois son poids en eau. Naturellement présent dans l'organisme, majoritairement au niveau du derme, il assure l'hydratation de la peau en profondeur. En cosmétique, on le retrouve également dans de nombreux produits pour ses remarquables propriétés anti-rides et repulpantes. Mais son utilisation est-elle sans danger ?

Acide hyaluronique : qu’est-ce vraiment ?

Naturellement présent dans l’œil et les articulations, l’acide hyaluronique est majoritairement présent dans le derme. Il constitue la matrice extracellulaire et assure élasticité et tonicité de la peau. Il maintient une hydratation équilibrée au niveau de l'épiderme. Cependant, sa quantité dans l’organisme diminue progressivement au fil des années, entraînant l'apparition de ridules à la surface de la peau.

Acide hyaluronique en soin cutané, existe-t-il des dangers ?

En application topique, l’acide hyaluronique est sûr et particulièrement bien toléré par tous les types de peau. Il reste néanmoins déconseillé d'utiliser un soin en contenant à des endroits où la peau présente des inflammations et des infections.

Acide hyaluronique en injection, quels risques ?

En médecine esthétique, dans la gamme des injections anti-rides, l'acide hyaluronique est réputé pour donner d'excellents résultats. De plus, selon l'A.N.S.M., les effets indésirables liés aux injections d'acide hyaluronique ne touchent que 0,1 à 1% de personnes. Les plus fréquents sont des oedèmes, des rougeurs cutanées, des démangeaisons, des érythèmes et de légers bleus. Il ne faut pas s'en inquiéter, ils sont fréquents et disparaissent en quelques jours.

Concernant les complications post-opératoires, elles restent exceptionnelles, mais il est important de les recenser et de les exposer aux patients avant toute injection :

  • L’allergie à l'acide hyaluronique, bien que rare, existe et peut provoquer une réaction inflammatoire localisée semblable à un urticaire ;

  • Des granulomes peuvent apparaître sur les zones traitées. Il s'agit de petits nodules parfois disgracieux et douloureux. Ils demeurent souvent régressifs et s’estompent spontanément en quelques semaines. Un traitement spécifique à la cortisone ou aux anti-inflammatoires est une solution pour soulager le patient ;

  • Autre complication : Les personnes prédisposées aux herpès labiaux peuvent en déclencher après l'injection ; généralement, ces derniers disparaissent en une dizaine de jours ;

  • Des abcès ont également déjà été reportés mais cette complication reste un phénomène extrêmement rare.

Contre-indications : Les femmes enceintes ou allaitantes ne doivent pas réaliser d'injections chirurgicales d'acide hyaluronique. Il en va de même pour toutes les personnes allergiques à cette molécule.

Sources

  • GOLDMAN A & al. Hyaluronic acid dermal fillers: safety and efficacy for the treatment of wrinkles, aging skin, body sculpturing and medical conditions. Clinical Medicine Reviews in Therapeutics (2011).

  • SOMMARIVA R. & al. Vascular complications after facial filler injection: a literature review and meta-analysis. The Journal of Clinical and Aesthetic Dermatology (2019).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: