Le Carnet
Tous les Sujets
Solutions infection eczéma.

Eczéma infecté : que faire ?

L’eczéma est une maladie inflammatoire cutanée touchant à la fois les nourrissons, les enfants et les adultes. Il peut être causé par des facteurs internes, comme l’hérédité, ou externes, comme la pollution ou la poussière. Il arrive dans certains cas que l'eczéma s'infecte et provoque des complications. Comment agir lorsque cela arrive ?

Sommaire
Publié le 7 février 2024, par Pauline, Chargée de la Communication Scientifique — 6 min de lecture
Thèmes :

À quoi ressemble un eczéma infecté ?

La dermatite, ou eczéma, se caractérise normalement par quatre phases typiques. Tout d'abord, des taches rouges et chaudes apparaissent, responsables de fortes démangeaisons. Quelques heures après, de petites vésicules se manifestent tandis que les démangeaisons persistent. Après quoi, des petites croûtes jaunâtres se forment et tombent en quelques jours. Enfin, les lésions, rouges et lisses, se couvrent de petites pellicules. Ces lésions peuvent par la suite disparaître ou persister sous une forme chronique accompagnée d'une sécheresse anormale de la peau.

Dans la majorité des cas, l'eczéma n'entraîne pas de risque pour la santé. Il s'agit certes d'une maladie pouvant fortement impacter le quotidien des personnes qui en souffrent, que ce soit à cause des démangeaisons ou de l'aspect de leur peau, mais il ne représente pas un danger vital. Toutefois, il arrive parfois que l'eczéma évolue vers une forme plus grave et s'infecte. Cela peut être le cas lorsque les plaies s'ouvrent en raison d'un grattage frénétique. Les mains n'étant pas forcément propres, cela favorise l'infection. Parmi les infections les plus courantes, on trouve :

  • L’herpès simplex : on peut suspecter une infection par le virus de l'herpès lorsque les rougeurs de l'eczéma s'accompagnent de petits boutons. Un traitement antiviral est alors nécessaire.

  • Le staphylocoque doré (Staphylococcus aureus) : les infections causées par ce microbe accentuent la propagation de l’eczéma et le rendent difficile à guérir. On reconnaît les infections à staphylocoque doré aux suintements et croûtes jaunes qu'elles entraînent. Un suivi antibiotique est alors prescrit.

  • Le Candida albicans : ce champignon est responsable de surinfections qui peuvent aggraver l’eczéma. La prise orale ou l'application topique d'antifongiques permet de s'en débarrasser.

Que faire lorsque l'eczéma s'infecte ?

Un eczéma infecté n'est pas à prendre à la légère et peut entraîner de nombreuses complications, voire une hospitalisation dans les cas les plus graves. Pour éviter d'en arriver à ce stade, il est impératif de consulter un dermatologue dès que vous remarquez que votre eczéma démange davantage qu'à l'ordinaire, que les plaques rouges se multiplient (eczéma généralisé), qu'elles changent de couleur ou qu'elles commencent à suinter. Selon le type d'infection (bactérienne, virale, fongique...), le médecin pourra vous prescrire un traitement adapté. Après la fin de l'infection, nous vous recommandons de suivre certains gestes et précautions pour éviter de nouvelles complications à l'avenir.

  • Le suivi des recommandations médicales : il est important de respecter les prescriptions du dermatologue, que celles-ci concernent l'application topique de crèmes ou la prise orale de médicaments (antibiotiques, antiviraux...). En effet, les dermocorticoïdes inspirent parfois de la méfiance et sont souvent appliqués en trop faible quantité ou trop tard. Pour que ceux-ci soient pleinement efficaces et puissent vous soulager, il est nécessaire de les utiliser dès le début de la poussée d'eczéma, lorsque les démangeaisons commencent à se faire sentir et que les rougeurs apparaissent.

  • L’hydratation quotidienne de la peau : les personnes atteintes d’eczéma ont besoin d’hydrater très fréquemment leur peau. En effet, celle-ci tend à être constamment sèche (xérose), en raison d'une barrière cutanée fragile, laissant facilement s'évaporer l'eau de la peau. Ainsi, il est recommandé d'appliquer au minimum une fois par jour un soin émollient. Celui-ci pourra former un voile protecteur sur l'épiderme et pallier le dysfonctionnement de la barrière naturelle de la peau, en limitant les pertes en eau.

  • Éviter autant que possible de se gratter : c'est difficile mais le grattage est souvent à l'origine des infections car il ouvre les lésions d'eczéma et les expose aux bactéries transportées par les mains. Pour soulager le prurit, vous pouvez utiliser de l'eau thermale ou certaines huiles essentielles (d'arbre à thé, de lavande vraie...). Ces ingrédients possèdent des vertus apaisantes et diminuent les sensations de démangeaisons.

Sources

  • GOLDENBERG G. & al. Eczema. The Mount Sinai Journal of Medicine (2011).

  • BORRADORI L. & al. Dermatologie et infections sexuellement transmissibles. Elsevier Masson (2017).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.