Découvrez notre sélection de soins pour cibler les signes de l’âge.

Découvrez notre sélection de soins pour cibler les signes de l’âge.

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Bronzer est-il sans danger pour la santé ?

Bronzer est-il sans danger pour la santé ?

Le bronzage est une pratique courante, surtout durant les vacances d’été. Beaucoup apprécient la teinte hâlée que présente la peau après une journée passée à la plage ou à la piscine. Néanmoins, selon les conditions d'exposition, cette activité agréable peut s'avérer dangereuse pour la peau et l'organisme. Découvrez les dangers du bronzage et les solutions pour bronzer sans risque.

Sommaire
Publié le 31 janvier 2024, par Pauline, Chargée de la Communication Scientifique — 9 min de lecture
Thèmes :

Le bronzage, un mécanisme de défense de la peau.

Le bronzage se manifeste par un changement de couleur de la peau. Cette dernière devient foncée et présente une teinte dorée. Ce phénomène se produit après une exposition aux rayons du soleil pendant une durée déterminée. Il s'agit du résultat d'un mécanisme de défense de l'organisme.

En effet, les rayons UV sont nocifs pour la santé et sont responsables de la génération en excès de radicaux libres. Ces espèces réactives de l'oxygène réagissent avec l'ADN et peuvent provoquer des mutations génétiques. Elles attaquent également les membranes cellulaires et certaines protéines.

Pour se protéger, la peau active la synthèse de mélanine par les mélanocytes, un pigment brun qui migre à la surface de l'épiderme et vient s'enrober autour de l'ADN des cellules de la couche cornée. Toutefois, ce processus n'est pas toujours suffisant et bronzer représente plusieurs risques pour la santé, en particulier pour les personnes ayant une peau très claire.

Quels sont les risques du bronzage pour la santé ?

Profiter du soleil n'est pas une activité si anodine qu'elle y paraît. En effet, les divers processus biologiques que stimulent les rayons UV ont des conséquences négatives pour la peau et la santé.

  • Hyperpigmentation.

    Sous l’effet de l'exposition prolongée au soleil, le transfert de la mélanine jusqu'à la couche cornée peut être perturbé. En effet, les UV peuvent altérer les voies de signalisation impliquées dans la communication entre les mélanocytes et les kératinocytes. Par exemple, l'exposition aux UV peut augmenter l'activité des protéines kinases, des enzymes impliquées dans la transmission des signaux cellulaires. Les voies de signalisation régulant la distribution de la mélanine sont alors altérées, ce qui peut mener à l'accumulation de ce pigment au niveau de l'épiderme et à la création de taches pigmentaires sur la peau.

  • Vieillissement prématuré de la peau.

    Les rayons UV favorisent également le relâchement cutané et l'apparition de rides. En effet, les radicaux libres qu'ils induisent endommagent certaines protéines fibreuses du derme, comme le collagène et l'élastine. Celles-ci ont normalement un rôle de soutien pour la peau et contribuent à sa tonicité et à son élasticité.

  • Coups de soleil.

    Également appelés érythèmes actiniques, les coups de soleil correspondent à une réponse inflammatoire de la peau survenant après une exposition trop intense au soleil. Elle est déclenchée par l'organisme afin de réparer les cellules de la peau endommagées par les rayons UV. Les coups de soleil peuvent être plus ou moins sévères, caractérisés par des rougeurs, une sensation de chaleur, une douleur avec prurit et parfois des cloques.

  • Insolation.

    L'insolation survient lorsque le corps ne peut plus réguler sa température interne en raison d'une exposition excessive à la chaleur et au soleil, ce qui entraîne une forte élévation de la température corporelle. Les symptômes courants de l'insolation comprennent des maux de tête, des étourdissements, des nausées, une peau rouge et chaude, une respiration rapide et peu profonde, une faiblesse musculaire et une confusion mentale.

  • Cancers.

    L'une des conséquences les plus graves pour la santé de l'exposition au soleil est le développement de cancers. Ils résultent de l'activité mutagène des rayons UV, c'est-à-dire de leur capacité à induire des mutations génétiques dans les cellules de la peau. Les UV peuvent également provoquer des lésions de l'ADN. Si ces dommages ne sont pas réparés correctement, les cellules peuvent se diviser de façon incontrôlée, ce qui conduit à la formation d'une tumeur.

Comment bronzer de manière saine ?

Si bronzer présente tous ces risques pour la santé, cela signifie-t-il qu'il faut renoncer à avoir un teint hâlé ? Pas forcément. En adoptant les bons réflexes, il est possible de minimiser tous ces dangers et de profiter d'un agréable moment au soleil.

  1. Appliquer une protection solaire.

    Les soins solaires large spectre permettent de vous protéger de l'action nocive des rayons UV sans toutefois gêner le processus de bronzage. Ils agissent à la surface de la peau comme un filtre pour les bloquer. Choisissez l'indice de protection (FPS) en fonction de la sensibilité et de la carnation de votre peau. On recommande notamment aux personnes ayant la peau très pâle d'opter systématiquement pour un FPS 50. Les personnes à la peau plus mate ont quant à elle le choix entre un FPS 30 ou un SPF 50. N'oubliez pas de renouveler l'application toutes les deux heures ou en cas de baignade et de forte transpiration. Nous proposons chez Typology une large gamme de soins solaires (FPS 30 et FPS 50) pour le visage et le corps, associant l'action de filtres minéraux et organiques, afin de garantir une protection optimale.

  2. Évitez de vous exposer durant les heures les plus chaudes.

    Il est déconseillé de s'exposer entre 11h et 16h, car il s'agit du moment de la journée où les rayons UV sont les plus intenses et dangereux. Préférez plutôt une exposition matinale, entre 9h et 11h par exemple, ou en fin de journée, après 16h.

  3. Exposez-vous graduellement et pas trop longtemps.

    Quelques minutes d'exposition quotidiennes suffisent pour commencer à voir apparaître un hâle sur la peau. Afin d'éviter les brûlures du soleil, nous vous recommandons d'éviter de vous exposer plus de 15 minutes par jour si vous avez le peau très claire et 40 minutes par jour si vous avez la peau plus mate. De plus, afin de préparer votre peau au bronzage, exposez-vous progressivement. Cela permettra d'enclencher doucement la mélanogenèse.

  4. Hydratez-vous.

    Il est important de boire suffisamment d'eau et de bien hydrater sa peau lorsqu'on s'expose au soleil afin de prévenir la sécheresse cutanée et les coups de soleil. Une peau déshydratée est en effet plus poreuse, car le film hydrolipidique à sa surface est fragilisé et laisse plus facilement traverser les rayons UV. De plus, boire beaucoup d'eau aide à prévenir les insolations.

  5. Optez éventuellement pour un autobronzant.

    Les autobronzants sont des soins permettant d'obtenir en quelques heures et pour environ une semaine un teint hâlé similaire à celui apporté par une exposition naturelle au soleil. Le mécanisme d'action des autobronzants est différent de celui des rayons UV et est totalement sans danger pour la santé. Il repose sur l'utilisation de dihydroxyacétone (DHA) ou d'érythrulose qui réagit avec les acides aminés de la couche cornée pour former de la mélanoïdine, un pigment brun à ne pas confondre avec la mélanine. Nous proposons chez Typology deux soins autobronzants : un sérum autobronzant à destination du visage et un gel corps autobronzant, apportant à la peau un hâle progressif et naturel.

Source

  • ANANTHASWAMY H. & al. Toxic effects of ultraviolet radiation on the skin. Toxicology and Applied Pharmacology (2004).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: