Nouveau : soin conçu pour les peaux sujettes à la rosacée

Nouveau : soin conçu pour les peaux sujettes à la rosacée

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Combien de temps faut-il pour bronzer ?

Combien de temps faut-il pour bronzer ?

Si le but premier du bronzage est de protéger l'ADN et la peau, il permet aussi d'arborer un joli teint hâlé. Pour cela, il faut s'exposer suffisamment longtemps aux rayons du soleil, tout en prenant garde aux brûlures et aux rougeurs. Quel est le temps d'exposition idéal pour éviter ces problèmes cutanés et colorer sa peau ?

Sommaire
Publié le 31 janvier 2024, par Pauline, Chargée de la Communication Scientifique — 8 min de lecture
Thèmes :

Le bronzage et ses effets sur la peau.

Lorsque vous exposez votre peau au soleil, celle-ci se colore et s'assombrit. Il s'agit d'un mécanisme de protection pour résister aux rayons UV, pouvant accélérer le relâchement cutané et provoquer de l'hyperpigmentation, des coups de soleil ou des cancers de la peau.

Le bronzage est le résultat de la mélanogenèse, c'est-à-dire la synthèse de mélanine, un pigment brun, dans la peau. Les rayons UV pénètrent dans l'épiderme et atteignent les mélanocytes, des cellules globulaires situées dans la couche basale de l'épiderme et contenant des organites appelés mélanosomes. Les mélanocytes sont en contact avec les kératinocytes, qui sont présents dans chaque strate de la couche cornée. La synthèse de la mélanine implique une série de réactions, dont la dernière étape est la conversion de la tyrosine, un acide aminé, par l'enzyme tyrosinase.

Les mélanosomes sont ensuite transférés des mélanocytes vers les kératinocytes pour permettre la pigmentation et surtout la protection de l'épiderme par la mélanine. Après cela, les mélanosomes sont détruits. La mélanine agit en enrobant le noyau des kératinocytes pour former un filtre permettant de protéger l'ADN des effets mutagènes et cancérigènes des UV. Ce pigment est capable d'absorber environ 50% des UVA et 85% des UVB qui réussissent à atteindre la peau. La mélanine peut également capturer les radicaux libres générés au sein de l'organisme par les radiations UV, limitant ainsi le vieillissement prématuré de la peau.

Important : si le processus de mélanogenèse intervient pour protéger la peau des rayons UV, il ne dispense pas d'utiliser une crème solaire large spectre sur les zones du corps exposées au soleil, et de renouveler l'application toutes les deux heures.

Quels sont les facteurs influençant le temps de bronzage ?

Le temps nécessaire pour bronzer est variable d'une personne à l'autre et dépend également des conditions environnementales. Pour éviter les rougeurs et la sécheresse cutanée, voici les différents facteurs à considérer pour calculer son temps de bronzage.

  • Son phototype.

    Le tout premier élément à considérer avant de s'exposer est son phototype. On regroupe derrière cette notion la carnation d'une personne et la capacité de sa peau à bronzer sans brûler. La classification la plus utilisée aujourd'hui est celle de Fitzpatrick, distinguant 6 phototypes, du plus clair au plus foncé. Les personnes ayant un phototype I et II ont particulièrement de mal à bronzer et ont régulièrement des coups de soleil. Elles doivent donc s'exposer moins longtemps que les personnes à la peau mate, au risque de rougir et non de brunir.

  • Le degré d'ensoleillement.

    Cela peut sembler évident, mais le temps nécessaire pour bronzer ne sera pas le même si le soleil brille haut dans le ciel ou si le temps est couvert. Il reste possible de bronzer si des nuages sont présents mais, ceux-ci arrêtant en moyenne 30 à 60% des rayons du soleil, cela nécessitera une exposition plus longue.

  • La position du soleil.

    C'est lorsque le soleil est haut dans le ciel que ses rayons sont les plus intenses. En effet, la distance parcourue par les UV dans l'atmosphère pour atteindre la surface de la Terre est moins importante dans ce cas. Ils sont ainsi moins dispersés et rencontrent moins de molécules d'air qui peuvent absorber ou diffuser les rayons UV.

  • L'endroit où vous vous exposez.

    Le lieu d'exposition a également une incidence sur le temps de bronzage. En effet, vous bronzerez plus vite si vous êtes environnés de neige, de sable ou si vous flottez sur l'eau, car ces différents éléments réfléchissent les rayons du soleil. C'est d'ailleurs pour cela qu'il est très important d'appliquer une crème solaire lors de vacances d'hiver à la montagne, en raison de la forte réverbération de la lumière par la neige.

  • L'humidité ambiante.

    Facteur plus étonnant, le degré d'humidité du lieu où vous bronzer peut impacter le temps nécessaire pour que la peau se pigmente. En fait, lorsqu'on est dans un lieu humide, l'épiderme est moins sujet à la déshydratation qu'induit une exposition au soleil. Ainsi, il développe moins de rougeurs et bronze plus rapidement.

Le temps d’exposition à respecter pour réussir son bronzage.

Un temps de bronzage inapproprié peut endommager la peau. C'est pourquoi on recommande aux personnes à la peau claire de ne pas dépasser 15 à 20 minutes d'exposition quotidienne en plein soleil. Cette durée est suffisante pour bronzer progressivement en une quinzaine de jours. Si le ciel est un peu nuageux, ce temps peut être étendu à une trentaine de minutes. En cas de soleil ardent, l'exposition ne doit pas dépasser une heure à une heure et demi par semaine, au risque d'irriter et d'assécher la peau.

Pour commencer à ressentir les effets du bronzage, il est conseillé aux personnes à la peau mate de s'exposer environ 40 minutes par jour en plein soleil, et de prolonger cette durée à une heure si le ciel est couvert. Elles sont en effet moins sensibles aux rayons UV. L’idéal pour toutes les personnes est de s’exposer au soleil durant les heures les moins chaudes de la journée, soit avant 11 heures et après 16 heures. Ces périodes de la journée offrent un résultat satisfaisant en terme de bronzage et n’endommagent pas l’épiderme.

De plus, quel que soit votre typologie de peau, l’usage d’une crème solaire est indispensable pour éviter les coups de soleil et les problèmes cutanés plus importants. Si les personnes à la peau très mate peuvent opter pour un soin avec un indice de protection de 30, les personnes à la peau claire doivent impérativement se tourner vers un SPF 50 pour se protéger. Nous proposons à cet effet une large gamme de soins solaires chez Typology, allant d'un indice de protection de 30 à 50.

Sources

  • ANANTHASWAMY H. Toxic effects of ultraviolet radiation on the skin. Toxicology and applied pharamcology (2004).

  • SITUM M. & al. UV-radiation, apoptosis and skin. Collegium Antropologicum (2011).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: