Découvrez notre sélection de soins pour cibler les signes de l’âge.

Découvrez notre sélection de soins pour cibler les signes de l’âge.

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Formation bronzage.

Bronzage : comment se forme-t-il ?

Le bronzage résulte d'un mécanisme biologique complexe de pigmentation de la peau sous l'effet des rayons UV. Qu'il soit artificiel ou naturel, le processus à l'œuvre reste le même. Nous vous proposons dans cet article de découvrir comment le bronzage se forme.

Sommaire
Publié le 31 janvier 2024, par Pauline, Chargée de la Communication Scientifique — 6 min de lecture
Thèmes :

Comment se forme le bronzage ?

Le bronzage est un processus naturel de coloration de la peau qui se forme lorsqu'elle est exposée aux rayons UV. Il est le résultat de la mélanogenèse, c'est-à-dire de la synthèse de la mélanine, un pigment brun.

En pénétrant dans l'épiderme, les UV déclenchent plusieurs réactions biologiques, dont la fixation de l'hormone mélanotrope (MSH) sur le récepteur mélanocortine 1 (MCR1), situé sur les membranes des mélanocytes. Cette fixation active la voie de signalisation AMPc/PKA, ce qui entraîne la phosphorylation de la protéine ubiquitaire CREB, essentielle à la régulation de l'expression de certains gènes, dont le gène MITF (Melanocyte Inducing Transcription Factor). L'augmentation de l'expression de MITF provoque à la fois la hausse de l'expression du gène TYR codant pour la tyrosinase, une enzyme-clé de la mélanogenèse, et l'induction de cette dernière.

La mélanogenèse a lieu dans les mélanocytes, des cellules de la couche basale à forme globulaire contenues dans des organites particuliers appelés mélanosomes. Les mélanocytes sont pourvues de nombreuses extensions (dentrites), leur permettant d'être en contact avec les kératinocytes, les cellules présentes dans chaque strate de la couche cornée.

La synthèse de la mélanine se fait via un enchaînement de réaction, dont la dernière est la transformation de la tyrosine, un acide aminé présent dans la circulation sanguine, sous l'action de l'enzyme tyrosinase. Notons au passage que deux types de mélanine peuvent être produits, l'eumélanine, sombre et ayant un fort pouvoir protecteur, et la phéomélanine, plus claire.

Les mélanosomes sont ensuite transférés des mélanocytes vers les kératinocytes afin de permettre la pigmentation de l'épiderme par la mélanine. Après cela, les mélanosomes sont détruits lors d'un processus appelé autophagie lysosomale par certaines protéases lysosomales comme la cathépsine.

Remarque : Les différents phototypes sont dûs aux différences de proportion de chaque type de mélanine synthétisée et de la taille des mélanosomes entre chaque individu. On trouve par exemple davantage d'eumélanine chez les personnes à la peau mate et leurs mélanosomes ont un diamètre plus important.

Le bronzage, un mécanisme de défense.

Le bronzage est souvent apprécié pour son aspect esthétique. Néanmoins, son rôle va au-delà de ça et il a tout d'abord une fonction photoprotectrice pour la peau.

Les rayons UVA et UVB émis par le soleil ont un effet nocif pour la peau, car ils génèrent un excès de radicaux libres dans le derme et l'épiderme. Concrètement, lorsque les UV atteignent la peau, ils sont absorbés par des molécules présentes dans les cellules cutanées, telles que les lipides et les protéines. Or, lorsqu'une molécule absorbe un photon d'énergie provenant des UV, un électron présent dans cette molécule peut être excité à un niveau d'énergie supérieur, instable et réactif. Dans certains cas, il se dissocie de la molécule, créant ainsi un radical libre, c'est-à-dire une espèce instable contenant un électron non apparié.

Une fois formés, les radicaux libres peuvent initier des réactions en chaîne. Un radical libre peut en effet réagir avec une molécule voisine, lui arrachant un électron et la transformant elle-même en un radical libre. Cette réaction en chaîne peut se propager, générant de nombreux radicaux libres qui endommagent les cellules et l'ADN et entraînent plusieurs désordres cutanés (accélération du vieillissement, hyperpigmentation, inflammations, cancers...).

La mélanine est capable d'agir en enrobant le noyau des kératinocytes afin de former un voile permettant de protéger l'ADN des effets mutagènes et cancérigènes des UV. Elle peut également capturer directement les radicaux libres, responsables des dégâts.

Toutefois, le bronzage n'est pas un mécanisme suffisant pour être entièrement protégé des rayons UV. Malgré la protection apportée par la mélanine, environ 15% des UVB parviennent encore à atteindre la couche basale et 50% des UVA le derme. C'est pourquoi, lorsqu'on souhaite bronzer, il est important d'appliquer une crème solaire avant chaque exposition. Nous vous proposons à cet effet une large gamme de soins solaires large spectre chez Typology, protégeant efficacement des rayons UVA et UVB.

Sources

  • HERLYN M. & al. Crosstalk in skin : melanocytes, keratinocytes, stem cells and melanoma. Journal of Cell Communication and Signaling (2016).

  • ASKARIAN-AMIRI M. E. & al. Signaling pathways in melanogenesis. International Journal of Molecular Sciences (2016).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: