Nouveau : soin conçu pour les peaux sujettes à la rosacée

Nouveau : soin conçu pour les peaux sujettes à la rosacée

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Informations extrait d'algues vertes.

Que faut-il savoir sur l'utilisation des algues vertes en cosmétique ?

L'innovation ne s'arrête jamais en cosmétique. Tous les jours, de nouveaux ingrédients font leur apparition dans nos produits de soin. C'est le cas des algues vertes. Ces végétaux de l'eau offrent bien des bienfaits, de par leur composition biochimique intéressante. Voici tout ce qu'il faut savoir sur les algues vertes en cosmétique.

Les algues vertes en quelques mots.

En cosmétique, on utilise généralement les algues vertes du type Chlorella. Apparues il y a 2,5 milliards d'années, ce sont des micro-algues d'eau douce (lacs, mares et marais), invisibles à l'œil nu. Leur nom provient de leur très forte concentration en chlorophylle par rapport aux autres micro-algues. Également appelée "joyau vert", l'algue verte est prisée par les asiatiques pour ses propriétés alimentaires et thérapeutiques, car elle possède d'importantes capacités nutritives de par sa richesse en protéines végétales.

Depuis sa découverte, une grande quantité d'études ont été menées sur la chlorelle et elle est actuellement cultivée. Les variétés principales exploitées sont Chlorella vulgaris et Chlorella pyrenoidosa. À l'heure actuelle, la majorité des cultures se trouvent en Asie, avec une grande partie de la production mondiale provenant du Japon et de la Chine. Néanmoins, il est important de noter qu'il existe de nombreuses "fermes d'algues" en Europe qui cultivent les chlorelles, notamment en Allemagne, en Espagne, au Portugal et en France.

Quelles est la composition biochimique des algues vertes ?

Les nombreux bienfaits des algues vertes sont possibles grâce aux composés bioactifs qui les composent.

Composants bioactifsPropriétés
Acides aminés essentiels (leucine, lysine, phénylalanine, valine, thréonine)Cicatrisantes, hydratantes
Acides gras (acide linolénique, acide palmitique, acide linoléique)Anti-inflammatoires, cicatrisantes, hydratantes
ChlorophylleAntioxydantes, pigmentantes
Caroténoïdes (astaxanthine, cantaxanthine, lutéine)Antioxydantes
Vitamines (β-carotène, acide ascorbique, tocophérols)Antioxydantes
Sels minéraux (potassium, calcium, magnésium, fer)Antioxydantes, hydratantes, cicatrisantes

Note : La composition biochimique des algues vertes peut différer selon le mode de culture et la méthode d'extraction.

Quels sont les bienfaits des algues vertes ?

L'algue verte peut s'utiliser en application topique ou capillaire, retrouvée dans des produits de soins comme des crèmes, masques ou sérums. En raison de son contenu en chlorophylle, elle peut également être utilisée dans des produits cosmétiques teintés. Elle présente différentes vertus pour la peau et les cheveux.

  • Ralentir le vieillissement cutané.

    En effet, l'algue verte permettrait de ralentir le vieillissement cutané. En diminuant l'expression de la métalloprotéinase-1 matricielle (MMP-1), responsable de la dégradation du collagène, l'algue verte pourrait donc améliorer l'élasticité de la peau.

    De plus, la chlorelle inhibe la peroxydation des lipides, donc leur dégradation à travers une résistance au stress oxydatif. Des radicaux libres sont produits par ce stress (pollution, tabac, UV, etc.), qui accélèrent le vieillissement de la peau.

    Les antioxydants contenus dans la chlorelle, y compris les caroténoïdes, l'astaxanthine, la canthaxanthine et la flavoxanthine, captureront ces radicaux libres en piégeant l'oxygène unique, ce qui peut prévenir les dommages causés par l'oxydation sur la peau et ralentir le vieillissement cutané.

  • Diminuer les imperfections vasculaires.

    À travers la diminution de l'angiogenèse, l'algue verte pourrait réduire les rougeurs associées aux vaisseaux dilatés (télangiectasies), comme dans le cas de la rosacée par exemple. Elle peut également entraîner la formation d'une "gaine" de collagène autour des vaisseaux sanguins dilatés afin de réduire leur apparence et donc les rougeurs liées.

    Cependant, ces résultats n'ont été démontrés qu'à une seule reprise. D'autres études sont nécessaires pour confirmer ces hypothèses.

    L'algue verte peut également promouvoir la réduction des rougeurs à travers la neutralisation de la couleur rouge. En effet, l'algue verte est riche en chlorophylle, pigment vert. Selon le cercle chromatique, le rouge et le vert sont des couleurs complémentaires, et lorsqu'elles sont mélangées, leurs teintes s'annulent. L'algue verte dans des correcteurs de teints verts par exemple, pourrait "annuler" la couleur rouge des rougeurs.

  • Promouvoir et accélérer la cicatrisation.

    L'application topique de chlorelle sur des lésions augmente le nombre de fibroblastes, probablement par la stimulation du facteur de croissance des fibroblastes (FGF), puis par la même occasion augmente la production de fibres de collagène par les fibroblastes. Cette action va permettre de former du tissu conjonctif afin que la plaie cicatrise rapidement et correctement.

  • Augmenter l'hydratation de la peau.

    L'algue verte en crème peut augmenter la teneur en eau cutanée, permettant une meilleure hydratation de la peau. Aucun mécanisme n'a pour l'instant été déterminé. Cependant, nous pouvons penser que les oméga-3 contenus dans la chlorelle peuvent y contribuer. Ils sont essentiels à la régulation des lipides cutanés, tels que les céramides, qui maintiennent la barrière cutanée en bonne santé. Les oméga-3 favorisent la formation d'une barrière lipidique protectrice sur la peau, ce qui maintient l'hydratation et augmente sa souplesse.

  • Ralentir l'apparition des cheveux blancs.

    Aucune étude n'a démontré un quelconque effet de l'algue verte sur les cheveux. Toutefois, nous pouvons supposer que les propriétés antioxydantes des algues vertes peuvent jouer un rôle sur l'état capillaire. Un assèchement et une rigidification de la fibre capillaire, liés à l'oxydation des lipides, font partie de la photo-aggravation (oxydation liée aux UV) du vieillissement des cheveux, selon des études. Les protéines du cheveu, comme la kératine, sont protégées photochimiquement par les pigments capillaires.

    Néanmoins, lorsque les pigments agissent pour protéger ces protéines, ils peuvent eux-mêmes être dégradés ou décolorés, ce qui rend les cheveux blancs. On peut supposer que l'algue verte, par son effet antioxydant et en empêchant la lipoperoxydation, peut protéger les cheveux du stress oxydatif. Elle peut aider à préserver les pigments capillaires en limitant ou en ralentissant l'apparition des cheveux blancs ou gris.

Des précautions d'emploi et contre-indications sur l'utilisation des algues vertes ?

Ces organismes sont globalement sûrs d'utilisation. Cependant, en raison du manque de preuves scientifiques sur le sujet, nous ne pouvons affirmer si l'application d'algues vertes pourrait poser des problèmes. Toutefois, leur potentielle comédogénicité pourrait susciter une inquiétude. En effet, les algues en général pourraient présenter un risque de comédogénicité. Elles pénètreraient dans les pores et accélèreraient la croissance des micro-comédons.

Néanmoins, ce concept est discutable : aucune étude n'a montré un effet comédogène des algues vertes. La plupart des algues vertes sur le marché sont sous forme d'extraits, trop petits pour "boucher" les pores ; ce qui est "comédogène" pour une personne ne l'est pas nécessairement pour une autre et le fait qu'un ingrédient soit "comédogène" ne signifie pas que le produit qui le contient l'est forcément.

Pour maximiser les avantages de l'algue verte, il est important de l'utiliser correctement. Veillez à bien respectez les instructions d'utilisation des produits de soins contenant de l'algue verte. Bien que son emploi ne présente généralement aucun problème, vous pouvez effectuer un test cutané en appliquant un soin contenant de l'algue verte dans le creux du coude, dans la face interne du poignet ou derrière l'oreille pour observer de potentielles réactions de la peau.

N'hésitez pas à consulter votre médecin au moindre doute.

Notre correcteur anti-rougeurs Typology.

Adapté à toutes les typologies et notamment les peaux sensibles, notre correcteur anti-rougeurs est l'allié des peaux sujettes aux rougeurs localisées. Dès l'application, sa couleur verte caractéristique associée à la présence d'extrait d'algue verte (INCI : Chlorella Vulgaris Extract) estompe l'aspect des rougeurs en neutralisant le rouge, selon le cercle chromatique. Cette teinte est légère et naturelle, offrant une couvrance flexible, sans avoir besoin d'appliquer un fond de teint par la suite.

À long terme, le correcteur réduit les imperfections vasculaires : l'extrait d'algue verte empêche la formation de nouveaux vaisseaux sanguins et diminue visiblement l'apparence des rougeurs, tandis que la niacinamide, présente à 2%, apaise les inflammations et restaure la membrane de la peau par la synthèse de lipides intercellulaires.

Nous vous recommandons d'effectuer des petites touches avec l'applicateur sur les parties du visage qui sont rouges, et utilisez le bout du doigt ou un pinceau pour estomper. Ce produit s'enlève facilement avec de l'huile démaquillante ou une eau micellaire.

Sources

  • MORVAN P. Y. Effect of Chlorella extract on skin. Personal Care (2007).

  • LEE W. S. Photoaggravation of hair aging. International Journal of Trichology (2009).

  • VACA-GARCIA C. & al. Morphology, composition, production, processing and applications of Chlorella vulgaris: A review. Renewable and Sustainable Energy Reviews (2014).

  • ACHMAD H. & al. Effect of the application of Chlorella vulgaris ointment to the number of fibroblast cells as an indicator of wound healing in the soft tissue of pig ears. Pesquisa Brasileira em Odontopediatria e Clínica Integrada (2020).

  • MORADI A. M. & al. Effect of microalga Chlorella vulgaris extract compared to vitamin C on collagen І and MMP-1 genes expression in human skin fibroblast cells. Journal of Animal Environment (2020).

  • NAYARANAN V. Holistic skin care and selection of skin care products in acne. Archives of Clinical & Experimental Dermatology (2020).

  • RAYA I. & al. The effectiveness of Chlorella vulgaris cream applied to male and female rats. National Journal of Physiology, Pharmacy and Pharmacology (2020).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: