3 soins pour un hâle lumineux, sur-mesure, sans UV

3 soins pour un hâle lumineux, sur-mesure, sans UV

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Composition biochimiques algues vertes.

Quels composants chimiques l'algue verte renferme t-elle ?

L'algue verte proposent beaucoup de vertus, permis par sa composition chimique intéressante. Décortiquons ensemble les éléments qui donnent à l'algue verte ses bienfaits.

L'algue verte contient des acides aminés essentiels.

L'algue verte contient environ 40% des acides aminés dits "essentiels", c'est-à-dire qu'ils ne peuvent pas être synthétisés par l'Homme et doivent être apportés par l'alimentation. En effet, l'algue verte comporte en particulier des concentrations non-négligeables de leucine (8,8%), de lysine (6,6%), de phénylalanine (5,6%), de valine (5,6%) et de thréonine (5,5%).

Les acides aminés sont les éléments constitutifs de toutes les protéines, y compris les protéines fibreuses les plus abondantes dans la peau comme la kératine, le collagène et l'élastine. Le relâchement de la peau et les rides sont des caractéristiques du vieillissement cutané, et ils sont principalement associés à la détérioration du collagène et des fibres élastiques.

Le maintien des structures cutanées par des processus d'auto-réparation est essentiel à la santé de la peau. Les acides aminés, à travers la formation de ces fibres, peuvent participer à la promotion de la cicatrisation des plaies, à la réparation de la peau endommagée et à la rétention d'eau dans les couches cellulaires, telles que la couche cornée.

L'algue verte présente une grande quantité d'acides gras.

L'algue verte contient des acides gras essentiels. En effet, l'algue verte comporte en particulier de fortes concentrations d'acide linolénique (45,8%), d'acide palmitique (37,1%) et d'acide linoléique (2,7%). Leur profil est principalement représenté par des acides gras insaturés (mono- et particulièrement polyinsaturés), représentant environ 61% des acides gras présents. Ces acides gras font partie des oméga-3, oméga-6 et oméga-7, respectivement.

L'acide linolénique, un élément crucial dans notre alimentation, est essentiel pour la production des acides gras vitaux pour notre métabolisme, tels que l'acide docosahexaénoïque et l'acide eicosapentaénoïque. Ces oméga-3 jouent un rôle clé dans la régulation des lipides cutanés, notamment les céramides, des lipides essentiels qui préservent l'intégrité de la barrière cutanée. En agissant sur la peau, les oméga-3 favorisent la formation d'une barrière lipidique protectrice qui maintient l'hydratation cutanée et améliore sa souplesse.

En outre, les oméga-6, représentés notamment par l'acide linoléique, jouent un rôle essentiel dans le processus de cicatrisation cutanée. Leur action favorise la coagulation sanguine, ce qui permet une meilleure régénération des tissus lésés. De plus, ces acides gras participent activement à maintenir l'intégrité structurale et la stabilité des membranes cellulaires, ce qui est crucial pour assurer le bon fonctionnement et la santé des cellules cutanées. Ainsi, les oméga-6 contribuent à accélérer le processus de guérison et à renforcer la résistance de la peau face aux agressions extérieures.

Les oméga-7, comme l'acide palmitique, sont présents dans la peau et les muqueuses, et joueraient un rôle important dans la santé cutanée. Ils inhibent les facteurs inflammatoires et rétablissent la production de collagène par l'activation du gène de la sirtuine-1 (SIRT1), suppresseur de tumeur, et la régulation à la baisse de NF-κB et MMP-1, responsables de l'inflammation et de la dégradation des fibres dermiques. Les oméga-7 ont donc des effets anti-inflammatoires et favorisent la régénération cellulaire.

L'algue verte est riche en clorophylle.

La chlorophylle est un pigment vert abondant dans les algues vertes (1 à 2% du poids sec) et se trouve dans les thylakoïdes. Le stress oxydatif, dû à la pollution, au stress ou aux rayons UV, peut entraîner une dégradation des fibres de la peau à travers la formation d'espèces réactives de l'oxygène (EROs). La chlorophylle est connue pour être un antioxydant efficace.

Elle peut prévenir les dommages oxydatifs de l'ADN et la peroxydation des lipides en réduisant les EROs à travers une capture de ces radicaux libres par quenching de l'oxygène singulet et en chélatant les ions métalliques, qui peuvent former des EROs. Ainsi, la chlorophylle peut permettre de réduire les effets de l'oxydation sur la peau, comme le vieillissement cutané, et aide à la maintenir intègre.

L'algue verte contient des caroténoïdes.

Les caroténoïdes, pigments jaunes orangés, comme l'astaxanthine (550 000 μg/g d'algue), canthaxanthine (362 000 μg/g d'algue) et la lutéine (de 52 à 3830 μg/g d'algue) présents dans les algues vertes telle que la chlorelle (Chlorella vulgaris) peuvent être bénéfiques pour prévenir les dommages, en particulier cutanés, causés par l'oxydation. En effet, ce sont d'excellents antioxydants.

En cas de stress oxydatif (pollution, tabac, UV, etc.), il y a la production de radicaux libres, ce qui accélère le processus de vieillissement de la peau par la dégradation de protéines du derme comme le collagène. Les antioxydants seront ensuite capables de capturer ces radicaux libres en capturant l'oxygène singulet et en réduisant les dégâts. Ainsi, le vieillissement cutané sera ralentie, et la peau sera plus souple et élastique.

L'algue verte est une source de vitamines.

L'algue verte a un profil vitaminique important, dont la vitamine A (β-carotène), C (acide ascorbique) et E (tocophérols). Ce sont des éléments clés pour la croissance et la différenciation des cellules dans le corps humain, et ont une activité antioxydante par le piégeage de radicaux.

En effet, ils s'avèrent être de bons agents dans la protection de la peau contre les effets néfastes de diverses agression extérieures, provoquant un stress oxydatif. En piégeant les radicaux libres, ils vont limiter les dommages cutanés de l'oxydation, contribuant ainsi à ralentir et prévenir le photo-vieillissement de la peau.

L'algue verte comporte des sels minéraux.

Enfin, des minéraux sont contenus dans l'algue verte, avec notamment du potassium (1,11 mg/100 g), du calcium (0,34 mg/100 g), du magnésium (0,38 mg/100 g) et du fer (0,38 mg/100 g). Ces sels minéraux interviennent dans la peau. Par exemple, le calcium est un régulateur de la fonction cellulaire et de la différenciation terminale de l'épiderme, conduisant à la constitution d'une fonction de barrière cutanée à perméabilité efficace. Le magnésium contribue à la formation de la barrière cutanée. Le fer agit en tant qu'antioxydant en capturant les radicaux libres. Le potassium contribue à l'hydratation naturelle de la peau, particulièrement responsable de la capacité de rétention de l'eau dans les couches cellulaires épidermiques supérieures.

Sources

  • KOBAYASHI H. & al. Importance of amino acid composition to improve skin collagen protein synthesis rates in UV-irradiated mice. Amino Acids (2012).

  • YANG C. M. & al. The antioxidant and free radical scavenging activities of chlorophylls and pheophytins. Food and Nutrition Sciences (2013).

  • VACA-GARCIA C. & al. Morphology, composition, production, processing and applications of Chlorella vulgaris: A review. Renewable and Sustainable Energy Reviews (2014).

  • KWON J. & al. Omega-7 inhibits inflammation and promotes collagen synthesis through SIRT1 activation. Applied Biological Chemistry (2018).

  • SOLANO F. Metabolism and functions of amino acids in the skin. Advances in Experimental Medicine and Biology (2020).

  • GUYONNET-DEBERSAC P. & al. Skin minerals: Key roles of inorganic elements in skin physiological functions. International Journal of Molecular Sciences (2022).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: