3 soins pour un hâle lumineux, sur-mesure, sans UV

3 soins pour un hâle lumineux, sur-mesure, sans UV

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Dangers utilisation algues vertes cosmétiques.

L'algue verte est-elle sans danger ?

L'algue verte fait partie des innovations contemporaines du monde des cosmétiques, appréciée pour ses vertus antioxydantes. Il convient cependant de se demander s'il y aurait un danger lié à son utilisation. Éléments de réponse dans cet article.

Sommaire
Publié le 5 avril 2024, par Kahina, Rédactrice Scientifique — 7 min de lecture

L'algue verte peut-elle être dangereuse ?

Les dangers potentiels de l'algue verte en application cutanée.

Peu, voire pas d'études, ont été réalisées sur l'exploration des potentiels dangers d'utilisation des algues vertes sur les humains. Globalement, ces organismes sont sûrs d'utilisation. Cependant des points peuvent être précisés. En raison du manque de données scientifiques sur le sujet, nous ne pouvons affirmer si l'application topique d'algues vertes pourrait poser des problèmes.

Toutefois, une préoccupation pourrait provenir de leur potentielle comédogénicité. En effet, les algues en général présenteraient un risque de comédogénicité. Elles pénètreraient dans les pores et accélèreraient la croissance de micro-comédons. Il est néanmoins important de noter que la comédogénicité n'est pas une science exacte.

  • Aucune étude n'a montré un effet comédogène des algues vertes précisément ;

  • La plupart des algues vertes retrouvées sur le marché sont utilisées sous forme d'extraits, beaucoup trop petits pour pouvoir "boucher" les pores ;

  • Ce qui est "comédogène" pour une personne ne l'est pas nécessairement pour une autre ;

  • Le fait qu'un ingrédient soit considéré comme comédogène ne signifie pas automatiquement que le produit qui le contient l'est aussi.

Les dangers potentiels de l'algue verte en consommation orale.

Concernant leur consommation orale, les études réalisées sur le sujet n’ont montré aucune toxicité des algues vertes. L'administration de poudre de chlorelle (espèce d'algue verte) à des souris n'a démontré aucune toxicité, ni aucun effet indésirable susceptible de compromettre son utilisation en tant que nutraceutique et/ou complément alimentaire.

Nous pouvons tout de même citer quelques préoccupations. Les algues en général sont riches en iode, présentant un risque d'irriter les pores et déclencher une inflammation lorsqu'elle est consommée en grande quantité (au delà de 1,1 mg par jour). Cependant, les algues vertes retrouvées dans des compléments alimentaires sont souvent des algues d'eau douce comme la chlorelle.

Celles-ci n'en contiennent que 0,02 à 0,07%. Les gélules d'algues vertes présentent environ 250 mg d'algue, le contenu en iode serait donc de 0,05 mg par gélule. En sachant que la dose recommandée journalière d'iode pour un adulte est de 150 mg, le contenu des compléments alimentaires aux algues vertes reste bien en-dessous des limites et ne devrait pas présenter de soucis particulier.

Attention malgré tout aux personnes intolérantes à l'iode. Parlez-en à votre médecin si tel est votre cas.

Un autre point serait que la chlorelle pourrait présenter des risques de photosensibilisation lorsqu'elle est prise oralement. C'est une hypersensibilité aux rayons du soleil se traduisant par des rougeurs de la peau ou des démangeaisons par exemple. Des études ont identifié l'agent photosensibilisant de la chlorelle comme étant le phéophorbide-a.

Les phéophorbides sont formés à partir de la dégradation de la chlorophylle par la chlorophyllase, naturellement contenue dans la chlorelle. Il va permettre à certaines longueurs d'onde de la lumière visible de pénétrer dans la peau jusqu'aux vaisseaux sanguins dermiques et provoquer des lésions des vaisseaux. Les réactions photosensibles sont cependant très rares.

Les précautions d'emploi de l'algue verte.

Il convient d’utiliser correctement l’algue verte pour profiter de manière optimale ses bienfaits. En application cutanée, veillez à respecter les notices d'utilisation des produits de soins contenant de l'algue verte. Bien que son emploi ne pose habituellement pas de problème particulier, vous pouvez réaliser un test cutané en appliquant le soin contenant l'algue verte dans le creux du coude, dans la face interne du poignet ou derrière l'oreille par exemple, pour observer de potentielles réactions de la peau.

Si vous en consommez, en raison de son possible effet photosensibilisant, protégez-vous du soleil en utilisant une crème solaire FPS 30 minimum et évitez d'utiliser des produits qui fragilisent la peau. De plus, évitez sa prise si vous être intolérant à l'iode ou allergique aux moisissures. Si vous prenez de la warfarine, il est conseillé d'être prudent et d'en parler avec votre médecin.

En effet, les compléments alimentaires contenant de la chlorelle sont riches en vitamine K, utilisée par le corps pour faciliter la coagulation. De ce fait, les personnes recevant un traitement pour fluidifier le sang, comme la warfarine, doivent s'abstenir de prendre ce type de produit. Les informations sur sa prise orale par les femmes enceintes et allaitantes sont trop faibles pour avancer quoi que ce soit.

Si vous constatez des effets secondaires, ou au moindre doute, consultez votre médecin.

Sources

  • HIDANO A. & al. Chlorella photosensitization : New phytophotodermatosis. International Journal of Dermatology (1984).

  • Complément alimentaire : Chlorella. VIDAL (2014).

  • MAKPOL S. & al. Toxicity study of Chlorella vulgaris water extract on female Sprague Dawley rats by using the Organization for Economic Cooperation and Development (OECD) Guideline 420. Journal of Applied Phycology (2020).

  • NAYARANAN V. Holistic skin care and selection of skin care products in acne. Archives of Clinical & Experimental Dermatology (2020).

  • CHAUHAN M. K. & al. Assessment of the toxicological profile of Chlorella (C. vulgaris) powder by performing acute and sub-acute oral toxicity studies in mice. Journal of Applied Phycology (2021).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: