Nouveau : soin conçu pour les peaux sujettes à la rosacée

Nouveau : soin conçu pour les peaux sujettes à la rosacée

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Cuivre dangers.

Existe-t-il des effets secondaires à l’utilisation du cuivre en cosmétique ?

Actif présent dans l'industrie de la cosmétique depuis une trentaine d'années, le cuivre existe sous différentes formes et peut être retrouvé dans les soins de la peau et des cheveux. Bien que cet élément soit naturellement présent dans l'organisme, il reste légitime de s'interroger sur les éventuels effets secondaires liés à son utilisation dans les cosmétiques. Découvrons ensemble ce qu'il en est.

Sommaire
Publié le 6 février 2024, par Pauline, Chargée de la Communication Scientifique — 4 min de lecture
Thèmes :

Tour d'horizon du cuivre.

Le cuivre est un élément chimique naturellement présent en faible quantité dans le corps humain. Classé parmi les oligo-éléments, il joue un rôle crucial dans la formation du collagène, une protéine essentielle de la matrice extracellulaire qui contribue à la structure de la peau. En outre, le cuivre possède des propriétés antioxydantes qui lui permettent de protéger les tissus et les cellules contre les dommages causés par les radicaux libres.

Certaines formes de cuivre, telles que le cuivre PCA, le gluconate de cuivre et les peptides de cuivre, sont intégrées dans des soins cosmétiques en raison de leurs bienfaits pour la peau. Le cuivre PCA est privilégié pour ses vertus antibactériennes et séborégulatrices qui lui permettent de purifier les peaux mixtes à grasses et d'équilibrer les cuirs chevelus gras. Le gluconate de cuivre, quant à lui, favorise la régénération cellulaire et la cicatrisation des plaies. Enfin, les peptides de cuivre sont réputés pour leurs propriétés régénérantes et leur capacité à stimuler la production de collagène et d'élastine, deux protéines essentielles à la souplesse et à l'élasticité de la peau. De plus, les peptides de cuivre offrent une action antioxydante bénéfique pour contrer les signes du vieillissement cutané.

Des dangers liés à l'utilisation de cuivre dans les soins cosmétiques ?

Le cuivre est un élément bien toléré par toutes les typologies de peau. Déjà présent dans l'organisme, il est facilement assimilé par l'épiderme et n'occasionne pas d'effets secondaires quand il est utilisé en respectant les limites de concentration. Cette dernière est fixée à 1% dans les cosmétiques par la réglementation cosmétique européenne reposant sur le Règlement (CE) n° 1223/2009. Dans ces conditions, il n’y a aucune contre-indication à l’utilisation topique de soins contenant des dérivés cuivrés : les femmes enceintes et/ou allaitantes peuvent les utiliser.

Toutefois, comme pour tous les soins cutanés, nous vous conseillons d'effectuer un test de tolérance avant d'intégrer un produit renfermant du cuivre dans votre routine. Pour cela, appliquez une petite quantité de soin sur une partie de votre visage, au creux de votre coude ou derrière l'oreille. Si vous n'observez aucune rougeur, irritation ou démangeaison après 48 heures, c'est que le produit ne provoque pas de réaction d'hypersensibilité chez vous.

Remarque : il est déconseillé d'utiliser le cuivre en synergie avec des acides exfoliants comme des AHA, tels que l'acide glycolique, ou des BHA, tels que l'acide salicylique. Il a été observé que ces combinaisons pouvaient entraîner des irritations, même si le mécanisme à l'œuvre n'a pas été élucidé.

Sources

  • Règlement (CE) No 1223/2009 du Parlement Européen et du Conseil.

  • BOROWSKA S. & al. Metals in cosmetics: implications for human health. Journal of Applied Toxicology (2015).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: